Liste des immeubles protégés au titre de la législation sur les monuments historiques au cours de l'année 2000

JORF n°95 du 22 avril 2001 page 6303




Liste des immeubles protégés au titre de la législation sur les monuments historiques au cours de l'année 2000

NOR: MCCE0100151K
ELI: Non disponible

Aisne

Berny-Rivière. - Carrière de Chapeaumont : la chapelle ; les bas-reliefs « Lord Kitchener », « Miss Edith Cavell », « la cabine téléphonique » (CAD A 161) : inscription par arrêté du 17 juillet 2000.

Colligis-Crandelain. - Carrière de Colligis (CAD A 151) : inscription par arrêté du 26 janvier 2000.

Saint-Quentin. - Monument du cimetière allemand (CAD ZR 30) : inscription par arrêté du 13 janvier 2000.

Soissons. - Monument à l'oeuvre des sociétés coopératives de reconstruction des régions libérées et à la mémoire de Guy-de-Lubersac, place Saint-Christophe (CAD BO, non cadastré, domaine public) : inscription par arrêté du 13 janvier 2000.

Villers-Cotterêts. - Ancienne chartreuse de Bourgfontaine : bâtiments conventuels, à l'exception des parties déjà inscrites (CAD C 175) ; sols archéologiques (CAD C 164, 166, 173 à 175) ; mur d'enceinte des bâtiments conventuels, grand mur d'enceinte de l'abbaye, moulin et système d'adduction d'eau de l'ancienne chartreuse (CAD C 141 à 151, 153 à 163, 167 à 169, 171, 172, 176 à 178) : inscription par arrêté du 25 septembre 2000.

Allier

Agonges. - Château de l'Augère, y compris les douves, écuries et décors intérieurs (escaliers, grand salon, salle à manger, bibliothèque, chambres) (CAD A 216, 217, 211, 215, 218, 212, 213) : inscription par arrêté du 10 août 2000.

Meillers. - Château de la Salle, y compris ses douves, sa cour d'honneur avec le sous-sol archéologique, et les décors intérieurs comprenant notamment quatre cheminées monumentales du xve siècle et deux cheminées surmontées d'un décor de stuc du xviiie siècle (CAD A 147 à 150) : inscription par arrêté du 7 novembre 2000.

Moulins. - Hôtel Dubuisson-de-Douzon, 3, rue de Paris : hôtel en totalité, y compris les cours intérieures, la fontaine, les escaliers et les appartements avec leurs décors (stucs, boiseries, cheminées, peintures) (CAD AP 208) : inscription par arrêté du 10 août 2000. - Grand salon de compagnie situé au premier étage (CAD AP 208) : classement par arrêté du 6 décembre 2000.

Saint-Gérand-de-Vaux. - Château d'Hauterive, y compris ses décors intérieurs (salle à manger, grand salon, bibliothèque, petite salle à manger, chambre sud avec son escalier d'entresol, chambre bleue, grand escalier, vestibule, chambres du premier étage), les ailes des communs avec la cour d'honneur et sa clôture, la ferme, les jardins avec leurs terrasses, verger, bosquet, potager, bassin et système hydraulique (CAD A 128 à 149) : inscription par arrêté du 5 octobre 2000.

Saint-Menoux. - Maison des vertus cardinales : la porte avec son tympan sculpté (CAD B 833) : inscription par arrêté du 7 novembre 2000.

Toulon-sur-Allier. - Château de Montchenin, y compris l'allée d'accès, l'enceinte avec ses tours, les jardins en terrasse, les communs avec leur grange, la cour intérieure, ainsi que les décors intérieurs du château, comprenant notamment l'escalier à balustres, la cheminée de la cuisine, la salle à manger, la chambre grise (rez-de-chaussée), la grande chambre, la petite chambre à alcôve, la lingerie, le salon (premier étage) (CAD YE 5 ; YI 7) : inscription par arrêté du 5 octobre 2000.

Vichy. - Petit casino, actuellement centre culturel Valéry-Larbaud, 15, rue du Maréchal-Foch, avec sa salle de spectacle et son escalier orné de trois vitraux de Chigot (CAD AW 21) : inscription par arrêté du 10 août 2000.

Alpes-de-Haute-Provence

Simiane-la-Rotonde. - Château de Simiane comprenant le logis seigneurial, l'enceinte castrale, le sol de la cour, la citerne, le puits, les murs de clôture et de soutènement, les portes et autres vestiges constitutifs du château (CAD I 7, 8, 353) : classement par arrêté du 26 juin 2000.

Hautes-Alpes

Serres. - Maison dite de Lesdiguières, 39, rue Henri-Peuzin : façade sur la rue Henri-Peuzin, vestibule, escalier et son puits de lumière, toiture (CAD D 101) : classement par arrêté du 6 décembre 2000.

Alpes-Maritimes

Clans. - Chapelle Saint-Michel, chemin de Sainte-Anne (CAD G 550) : classement par arrêté du 3 janvier 2000.

Eglise paroissiale, ancienne église collégiale Sainte-Marie (CAD G 109) : classement par arrêté du 3 janvier 2000.

Nice. - Château de l'Anglais, 176, boulevard Carnot ; 29, avenue Jean-Lorrain : façades et toiture du bâtiment principal (château de l'Anglais proprement dit) ; façades et toiture du bâtiment des garages, en bordure de l'avenue Jean-Lorrain ; ensemble de la parcelle KH 162 constituant la cour et les jardins du château ; bâtiment de la rotonde en totalité, avec son décor, y compris l'escalier souterrain montant vers le château ; à l'intérieur du château : plafond peint et décor des murs de l'appartement du rez-de-chaussée de la tour centrale (ancien vestibule, lot 68), ensemble des quatre pièces principales en enfilade de l'appartement du premier étage de l'aile sud avec leur décor (lot 53), ensemble des autres plafonds à décor peint, à savoir : deux plafonds dans l'appartement du rez-de-chaussée de l'aile sud (lot 51), un plafond divisé par des cloisons dans l'appartement du premier étage de la tour centrale (lot 56), deux plafonds dont un divisé par une cloison dans l'appartement du premier étage de l'aile nord (lot 60), un plafond dans l'appartement du deuxième étage de l'aile sud (lot 54), trois plafonds dans l'appartement du deuxième étage de la tour centrale (lot 57), un plafond dans l'appartement du deuxième étage de l'aile nord (lot 61) (CAD KH 160, 162) : inscription par arrêté du 20 juin 2000.

Ancien hôtel Alhambra, 46-48, boulevard de Cimiez : façades et toiture du bâtiment de l'ancien hôtel, actuellement Alhambra résidence ; à l'intérieur de celui-ci, vestibule d'entrée, grand hall avec sa cheminée, cage de l'escalier principal avec son ascenseur ; façades de toiture de la villa Eliand ; parc en totalité, avec ses clôtures, ses portails d'entrée, ses aménagements et son mobilier (CAD LR 60) : inscription par arrêté du 20 juin 2000.

Chapelle de la confrérie du Saint-Sépulcre ou des Pénitents bleus, 7, place Garibaldi, y compris son accès au rez-de-chaussée (CAD KP 76) : classement par arrêté du 19 mai 2000.

Peillon. - Chapelle des Pénitents blancs ou chapelle Notre-Dame-des-Sept-Douleurs (CAD A 463) : classement par arrêté du 27 mars 2000.

Roquebrune-Cap-Martin. - Villa E 1027 d'Eileen Gray, promenade Le Corbusier : villa avec son jardin et son terrain (CAD AN 249, 250) : classement par arrêté du 27 mars 2000.

Saint-Dalmas-le-Selvage. - Chapelle Sainte-Marguerite (CAD K 688) : classement par arrêté du 20 janvier 2000.

Saint-Etienne-de-Tinée. - Chapelle Saint-Maur (CAD L 643) : classement par arrêté du 27 mars 2000.

Chapelle Saint-Sébastien (CAD M 91) : classement par arrêté du 27 mars 2000.

Chapelle Saint-Erige, à Auron (CAD L 310) : classement par arrêté du 27 mars 2000.

Venanson. - Chapelle Saint-Sébastien, dite Sainte-Claire (CAD A 694) : classement par arrêté du 26 mai 2000.

Tende. - Chapelle Saint-Sauveur (CAD BC 87) : classement par arrêté du 26 mai 2000.

Ardèche

Montréal. - Château dit de Montréal et tour dite de Joyeuse : château (CAD A 957, 958), y compris l'emprise foncière de la cour dite « verger » au nord et de l'avant-cour au sud ainsi que la tour (CAD A 989) : inscription par arrêté du 28 décembre 2000.

Ardennes

Bogny-sur-Meuse. - Maison dite « château Marcadet », y compris les vitraux en dépôt au musée de l'Ardenne à Charleville-Mézières (CAD AO 297) : inscription par arrêté du 3 octobre 2000.

Maisoncelle-et-Villers. - Château de Villers en totalité et emplacement des anciennes douves (CAD X 83, 57, 58) : inscription par arrêté du 13 mars 2000.

Mouzon. - Anciennes fortifications de Mouzon : vestiges du bastion devant la porte de Bourgogne (CAD AN 77, 89) ; vestiges de la grosse tour (CAD AN 32) ; vestiges de la tour de la Couaillotte (en bordure du canal, terrain non cadastré bordant la parcelle AN 197) ; vestiges de la tour Saint-Jérôme (CAD AN 97) : inscription par arrêté du 18 septembre 2000.

Aube

Chaise (La). - Château de La Chaise : corps central en totalité ; façades et toitures pour les ailes latérales (CAD B 35) : inscription par arrêté du 14 mars 2000.

Troyes. - Eglise Notre-Dame-des-Trévois, 87, boulevard Jules-Guesde (CAD CN 636) : inscription par arrêté du 4 décembre 2000.

Immeuble, 111, rue Emile-Zola : aile en fond de cour en totalité avec les deux caves superposées ; escalier à vis attenant ; galeries superposées sur cour (CAD BY 57) : inscription par arrêté du 4 décembre 2000.

Aude

Castelnaudary. - Château du Castelet des Crozes avec ses décors intérieurs (papiers peints et peintures murales de la fin du xviiie siècle), ses jardins, vergers, potagers, pavillons d'angle et murs de clôture (sauf dépendances) (CAD YH 19, 29) : classement par arrêté du 21 juillet 2000.

Bouches-du-Rhône

Aix-en-Provence. - Immeubles formant la place d'Albertas, place d'Albertas ; 9-11-13-15, rue Espariat : façades et toitures des immeubles formant la place ainsi que leur retour sur la rue Espariat ; sol de la place avec la fontaine ; sol de la rue Espariat correspondant à la place (CAD AB 175, 181 à 183) : classement par arrêté du 21 juillet 2000.

Hôtel d'Agut, 2, place des Prêcheurs ; 2-2 bis, rue Chastel ; 1, rue Emeric-David : façades et toitures de l'ensemble de l'hôtel, y compris les façades sur cours ; hall d'entrée dans sa totalité d'origine ; escalier avec sa cage et sa rampe en fer forgé (CAD AE 332, 329) : inscription par arrêté du 28 juin 2000.

Hôtel d'Arlatan-Lauris dit aussi d'Arlatan de Montaud ou Bonnecorse-Lubières, 24, rue de l'Opéra ; 25-27-29, rue du Maréchal-Joffre : hôtel et tous les bâtiments des communs appelés aussi « hôtel de Dreux-Breze » (CAD AH 192) : inscription par arrêté du 29 août 2000.

Noves. - Hôtel Senchon de Bournissac, 16, rue Jean-Moulin : façades et toitures de l'hôtel ; escalier avec sa rampe et sa cage ; les deux salons du rez-de-chaussée avec leur décor ainsi que les papiers peints panoramiques (CAD G 253) : inscription par arrêté du 29 août 2000.

Pennes-Mirabeau (Les). - Oppidum de la Cloche : les vestiges fouillés ou à découvrir (CAD BR 46) : inscription par arrêté du 28 septembre 2000.

Calvados

Barneville-la-Bertran. - Manoir des Vallées (CAD A 99) : inscription par arrêté du 25 septembre 2000.

Bayeux. - Hôtel de la Tour du Pin, 14, rue du Général-de-Dais : hôtel, à l'exception des parties classées (CAD AH 15) : inscription par arrêté du 11 février 2000. - Façades et toitures de l'hôtel ; façades et toitures de la remise à voitures et chevaux ; emprise de la cour avec ses balustrades (CAD AH 15) : classement par arrêté du 21 juillet 2000.

Bazenville. - Eglise Saint-Martin, à l'exception des parties classées (CAD B 3) : inscription par arrêté du 31 août 2000.

Bougy. - Château de Bougy : façades et toitures du château, cour d'honneur et douves ; façades et toitures du logis du régisseur, des écuries, de la remise à voitures, du colombier et du lavoir ; parc, tel qu'il est délimité sur le plan annexé à l'arrêté, avec ses aménagements hydrauliques, ses murs de clôture, le potager et la serre (CAD ZA 43) : inscription par arrêté du 25 septembre 2000.

Cambremer. - Manoir du Bais : la poterne ; les façades et toitures du corps de logis, de l'ancien colombier et du petit bâtiment de commun attenant à la poterne ; le salon du corps de logis, avec son papier peint ; les façades et toitures de l'ancien pressoir en pans de bois ; le pont et les douves (CAD C 5, 7, 13) : inscription par arrêté du 27 novembre 2000.

Dampierre. - Château : porterie et colombier (CAD C 54, lieudit Le Colombier) : classement par arrêté du 26 septembre 2000.

Douville-en-Auge. - Eglise : choeur (CAD B 152) : inscription par arrêté du 16 octobre 2000.

Houlgate. - Ancien Grand Hôtel : façades et toitures de l'hôtel, y compris celles de la maison de gardien, à l'exception du bâtiment des anciennes écuries (CAD AH 33 5, avenue du Sporting, 157 2, rue Baumier) : inscription par arrêté du 12 mai 2000.

Pommeraye (La). - Château Ganne : vestiges enfouis et en élévation (CAD B 46, 47, lieudit Le Bois des Parcs, 48, lieudit Le Château Anne) : inscription par arrêté du 25 septembre 2000.

Saint-Manvieu-Norrey. - Ancien manoir de la Mare, comprenant notamment les trois escaliers avec leur cage et leur plaque de fondation, les quatre cheminées du xviie siècle situées au premier étage, ainsi que la chapelle située dans le pavillon d'entrée avec son décor mural du xviie siècle, le mur de clôture et le portail, à l'exclusion du bâtiment en retour d'équerre adossé au mur de clôture (CAD C 71) : inscription par arrêté du 30 août 2000.

Saint-Pierre-sur-Dives. - Château de Carel, RN 811 : façades et toitures des bâtiments de communs situés au nord et au sud de l'avenue ; façades et toitures des bâtiments de la ferme ; latrines situées à l'angle sud-ouest du château ; piliers d'angle de la cour d'honneur ; l'escalier intérieur du château et les trois cheminées à l'étage (CAD E 116, 188, 189, lieudit Carel) : inscription par arrêté du 5 décembre 2000.

Saonnet. - Château de Berné : colombier (CAD B 42) : classement par arrêté du 14 décembre 2000.

Trouville-sur-Mer. - Hôtel des Roches noires, 89, rue du Général-Leclerc : façades et toitures, ainsi que le hall d'entrée avec son décor et la terrasse donnant sur la mer (CAD AI 339) : inscription par arrêté du 11 août 2000.

Cantal

Chaudes-Aigues. - Château de Montvallat, y compris le châtelet d'entrée, la fontaine, les terrasses et les jardins (CAD C 189 à 191, 193) : classement par arrêté du 8 septembre 2000.

Oradour. - Château de Rochebrune en totalité, y compris les jardins en terrasses, et les décors intérieurs (cuisine et souillarde au rez-de-chaussée ; salle à manger, chambre à alcôve, bureau et salon au premier étage ; vestibule, chambre sud, chambre verte, chambre bleue, chambre ouest au deuxième étage ; bibliothèque, oratoire, grande salle, petite chambre nord-ouest et chambre de l'évêque au troisième étage) (CAD B 323, 324, 335 à 337) : inscription par arrêté du 10 août 2000.

Polminhac. - Château de Vixouges en totalité, y compris l'enceinte avec son portail et ses tours, la fontaine extérieure, la cour d'honneur et les pièces suivantes avec leur décor : cuisine, salle à manger, salle du premier étage du donjon, salle du deuxième étage avec sa cheminée monumentale, chambre aux pilastres, chambre nord, chapelle et fournil (CAD D 136 à 138, 482) : inscription par arrêté du 7 novembre 2000.

Saint-Flour. - Grand Séminaire, rue des Planchettes : ensemble des bâtiments, y compris la porterie avec son escalier, la chapelle, les éléments intérieurs suivants : salle des exercices, réfectoire, couloir du premier étage du bâtiment du xviiie siècle, bibliothèque et oratoire, situés dans la partie du xixe siècle, ainsi que les jardins en terrasses (CAD AP 194 à 198) : inscription par arrêté du 5 octobre 2000.

Charente-Maritime

Boresse-et-Martron. - Eglise Notre-Dame-de-Boresse : parties non protégées de l'église, ainsi que la sacristie et le bâtiment accolé (CAD B 1016) : inscription par arrêté du 5 décembre 2000.

Bougneau. - Eglise Saint-Pierre : parties non protégées, ainsi que le sol de la parcelle (CAD D 694) : inscription par arrêté du 5 décembre 2000.

Clion. - Eglise Saint-André : parties non protégées (CAD B 51) : inscription par arrêté du 5 décembre 2000.

Fontaines-d'Ozillac. - Eglise : parties non protégées (CAD AC 19) : inscription par arrêté du 5 décembre 2000.

Genétouze (La). - Eglise Saint-Antoine (CAD G 288) : inscription par arrêté du 5 décembre 2000.

Guitinières. - Eglise : parties non protégées (CAD AI 69) : inscription par arrêté du 5 décembre 2000.

Léoville. - Eglise Saint-Christophe (CAD B 239) : inscription par arrêté du 5 décembre 2000.

Lorignac. - Eglise Saint-Pierre : parties non protégées (CAD AB 232) : inscription par arrêté du 5 décembre 2000.

Marignac. - Ancienne église d'Usseau (CAD AI 285) : inscription par arrêté du 5 décembre 2000.

Meux. - Eglise (CAD AA 35) : inscription par arrêté du 5 décembre 2000.

Mirambeau. - Eglise Saint-Martin-du-Petit-Niort : parties non protégées (CAD AH 70) : inscription par arrêté du 5 décembre 2000.

Mortiers. - Eglise Saint-Martin (CAD ZE 46) : inscription par arrêté du 5 décembre 2000.

Neulles. - Eglise Notre-Dame-de-l'Assomption (CAD A 163) : inscription par arrêté du 5 décembre 2000.

Nieul-le-Virouil. - Eglise Saint-Séverin, place de l'Eglise : parties non protégées de l'église, y compris sa crypte-ossuaire (CAD AK 169) : inscription par arrêté du 5 décembre 2000.

Ozillac. - Eglise Saint-Michel, y compris sa crypte-ossuaire (CAD AM 60) : inscription par arrêté du 5 décembre 2000.

Pommiers-Moulons. - Eglise Saint-Etienne-de-Moulons (CAD 251 ZC 66), ainsi que le sol de cette même parcelle : inscription par arrêté du 5 décembre 2000.

Saint-Georges-Antignac. - Eglise d'Antignac située sur la parcelle 014 A 987, ainsi que le sol de cette parcelle et celui de la parcelle 014 A 405 : inscription par arrêté du 5 décembre 2000.

Saint-Georges-des-Agoûts. - Eglise Saint-Georges (CAD C 494) : inscription par arrêté du 5 décembre 2000.

Saint-Germain-de-Vibrac. - Eglise Saint-Germain (CAD ZD 107) : inscription par arrêté du 5 décembre 2000.

Saint-Hilaire-du-Bois. - Eglise Saint-Hilaire (CAD B 1007) : inscription par arrêté du 5 décembre 2000.

Saint-Martial-de-Vitaterne. - Eglise (CAD A 279) : inscription par arrêté du 5 décembre 2000.

Saint-Palais-de-Négrignac. - Eglise (CAD B 527) : inscription par arrêté du 5 décembre 2000.

Saint-Simon-de-Bordes. - Eglise (CAD AL 33) : inscription par arrêté du 5 décembre 2000.

Saint-Thomas-de-Conac. - Eglise : choeur, travée correspondant à l'ancienne croisée et clocher (CAD B 1368) : inscription par arrêté du 5 décembre 2000.

Semoussac. - Eglise (CAD AI 136) : inscription par arrêté du 5 décembre 2000.

Cher

Argent-sur-Sauldre. - Château : pavillon appelé « Temple de Bacchus », dépendant des jardins du château (CAD AP 15) : inscription par arrêté du 3 août 2000.

Farges-Allichamps. - Château de la Brosse : château en totalité ; façades et toitures des bâtiments des communs construits vers 1863, au sud du château (à l'exclusion des constructions élevées au xxe siècle pour le centre de colonies de vacances) ; parc, y compris les élements bâtis (à l'exclusion des constructions élevées au xxe siècle pour le centre de colonies de vacances) ; château d'eau construit en 1870, en totalité (CAD B, lieudit La Brosse 76, 78, 79, 82, 218, 222, 238, lieudit La Baume 143, 144, 153, 226, lieudit La Couture 216, 255 ; ZC 14, lieudit La Couture) : inscription par arrêté du 5 septembre 2000.

Léré. - Château de Villattes : corps de bâtiment principal, à l'exclusion de la façade antérieure sur cour déjà classée ; aile en retour d'équerre, à l'exclusion de la petite construction polygonale adossée et du grand pavillon d'angle (CAD A 105) : inscription par arrêté du 5 septembre 2000.

Saint-Georges-sur-la-Prée. - Château de Rozay : château et ses dépendances, y compris les sols de la basse-cour, de la cour et du jardin, les douves et les murs de clôture (CAD A 540 à 544) : inscription par arrêté du 14 septembre 2000.

Corrèze

Curemonte. - Maison du xvie siècle : façades et toitures du bâtiment sur rue ; tour d'escalier en totalité ; cheminée à l'étage (CAD AB 121) : inscription par arrêté du 4 mai 2000.

Lapleau. - Viaduc des Rochers Noirs (également sur commune de Soursac) : viaduc qui était emprunté par la route départementale D 89 E de Lapleau à Soursac (CAD Lapleau D ; Soursac H, domaine public non numéroté) : classement par arrêté du 6 décembre 2000.

Malemort-sur-Corrèze. - Château de Puymaret, ainsi que le terrain d'assiette correspondant à la parcelle AK 3 : inscription par arrêté du 4 mai 2000.

Saint-Angel. - Ancien prieuré Saint-Michel des Anges : bâtiments conventuels et vestiges non encore classés ; sol des parcelles AP 156 et AP 280 ; partie occupée par l'ancien cimetière (cf. plan joint à l'arrêté) : classement par arrêté du 26 mai 2000.

Soudaine-Lavinadière. - Ancienne commanderie de l'ordre du Saint-Sépulcre : l'église ; les vestiges des bâtiments prioraux et le terrain d'assiette correspondant aux parcelles Z 223 et 131 : inscription par arrêté du 4 mai 2000.

Soursac. - Viaduc des Rochers Noirs : voir commune de Lapleau.

Tulle. - Préfecture de Tulle : hôtel et dépendances : totalité de l'hôtel de la préfecture proprement dit, des deux pavillons et de la grille d'entrée, des anciennes écuries, du parc ; bâtiment initial des bureaux : façades et toitures, hall d'entrée, escalier d'honneur, ancienne salle du conseil général (CAD BI 231) : inscription par arrêté du 4 mai 2000.

Haute-Corse

Bastia. - Eglise de la Conception, avec son parvis et sa sacristie (CAD AN 228) : classement par arrêté du 3 février 2000.

Eglise Saint-Jean-Baptiste (CAD AN 224) : classement par arrêté du 3 février 2000.

Eglise Sainte-Marie, ancienne cathédrale (CAD AO 242) : classement par arrêté du 3 février 2000.

Brando. - Maison dite Ferdinandi (CAD C 41) : classement par arrêté du 3 février 2000.

Côte-d'Or

Avosnes. - Chapelle et croix de l'ancien cimetière autour de l'église, situées au hameau de Barain (CAD A 86) : classement par arrêté du 4 juillet 2000.

Beaune. - Chapelle du domaine de Bapteault en totalité (CAD CW 50) : classement par arrêté du 25 mai 2000.

Fixin. - Manoir de la Perrière : pressoir à leviers et à tessons daté des xive et xviie siècles (CAD AN 154) : classement par arrêté du 3 février 2000.

Grancey-le-Château-Neuvelle. - Château de Grancey : en totalité : le château, la terrasse, y compris sa balustrade, la collégiale Saint-Jean-l'Evangéliste, l'écurie ; les façades et toitures de la poterne et des bâtiments annexes, des maisons incluses dans les murs de clôture ; l'enceinte fortifiée : pont-levis, remparts, tours et courtines et leurs soubassements ainsi que les salles voûtées souterraines, les glacis, les deux grilles et les portails, les anciens jardins et les vestiges qu'ils contiennent, les sols et les murs de clôture (CAD C 204 à 209, 241 à 243, 250, 335 à 338, 493 à 496, 569, 575, 581 à 584) : classement par arrêté du 26 mai 2000.

Noiron-sur-Bèze. - Ensemble industriel formé par l'ancien haut-fourneau, le moulin, la maison d'habitation, l'île du patouillet et le bief (CAD D 154, 155, 282) : inscription par arrêté du 22 février 2000.

Côtes-d'Armor

Corseul. - Vestiges archéologiques gallo-romains du Clos-Mulon (CAD AB 13) : classement par arrêté du 31 août 1990, modifié par arrêté du 28 novembre 2000.

Langrolay-sur-Rance. - Château du Beauchêne : malouinière en totalité ; façades et toitures de la maison du gardien, la maison-écuries-pigeonnier, les communs, l'orangerie, la maison du jardinier ; parc avec ses terrasses, son étang, son mur d'enceinte avec son portail nord et le pont qui le prolonge (CAD B 274 à 277, 557, 911) : inscription par arrêté du 8 février 2000.

Plestin-les-Grèves. - Chapelle de Saint-Jacut : ensemble de la chapelle et son enclos, à savoir : la chapelle en totalité, les murs de l'enclos avec ses sols, le calvaire, les façades et toitures de la maison du chapelain attenante (CAD F 499, 500) : classement par arrêté du 27 mars 2000.

Pleumeur-Bodou. - Le radôme, à savoir l'antenne et son enveloppe protectrice, sur le site de Cosmopolis (CAD BH 388) : classement par arrêté du 26 septembre 2000.

Taden. - Site gallo-romain de l'asile des Pêcheurs en totalité, soit les vestiges identifiés plus l'ensemble du terrain (sol et sous-sol) où ils sont situés, à savoir les parcelles D 1240 et 1241 : inscription par arrêté du 14 mars 2000.

Site gallo-romain des Boissières en totalité, soit les vestiges plus le terrain (sol et sous-sol) sur lequel ils sont situés, à savoir l'ensemble de la parcelle D 647, plus les parcelles D 1485 et 1487 sur une largeur de 100 mètres à partir du chemin de halage : inscription par arrêté du 14 mars 2000.

Creuse

Ahun. - Château de Chantemille : façades et toitures du bâtiment d'habitation, constitué de deux corps de bâtiments en équerre et de cinq tours, dont l'une quadrangulaire, ainsi que les sols des parcelles correspondantes et le mur de soutènement de la terrasse de l'ancienne chapelle (CAD D 150, 151) : inscription par arrêté du 28 mars 2000.

Lupersat. - Tour-chapelle du Monteil-Sugnet (CAD AZ 21) : inscription par arrêté du 30 novembre 2000.

Dordogne

Belvès. - Eglise Notre-Dame-de-Moncucq (CAD AD 660) : classement par arrêté du 3 février 2000.

Ribérac. - Eglise Notre-Dame-de-la-Paix, rue de la Nouvelle-Eglise : église en totalité ; façades et toitures de son presbytère (CAD BO 43, 44) : inscription par arrêté du 14 décembre 2000.

Saint-Méard-de-Drône. - Eglise Saint-Méard (CAD AA 40) : inscription par arrêté du 2 novembre 2000.

Salignac-Eyvignes. - Château du Claux : à l'exception des parties classées : le château ; le châtelet ; le pigeonnier ; les dépendances ; le sol et le sous-sol archéologique des parcelles contenues à l'intérieur de l'ancienne enceinte (CAD BD 28 à 33) : inscription par arrêté du 14 décembre 2000.

Sourzac. - Jardins du Chaubourg (CAD AC 338 à 342 ; AW 61) : inscription par arrêté du 2 novembre 2000.

Doubs

Besançon. - Maison, 86, rue des Granges (CAD AC 91) : inscription par arrêté du 8 décembre 2000.

Maison dite « La Grange Huguenet », 32, avenue de Montrapon : bâtiment en totalité, y compris les décors immeubles par destination ; parc ; mur de clôture ; portails (CAD HR 87) : inscription par arrêté du 29 novembre 2000.

Boutique de pharmacie, 7, rue Morand : devanture et décor immeuble par destination de la salle principale de la boutique (CAD AC 15) : inscription par arrêté du 27 décembre 2000.

Maison dite « Villa Lorraine », 18, rue de Vittel : corps de logis en totalité, y compris ses décors immeubles par destination, la clôture sur rue et le portail (CAD CV 145) : inscription par arrêté du 26 décembre 2000.

Ornans. - Distillerie Cusenier, 9, rue Eugène-Cusenier : logement patronal, y compris son décor immeuble par destination (CAD AH 41) : inscription par arrêté du 26 décembre 2000.

Rennes-sur-Loue. - Château de Rennes-sur-Loue : corps de logis en totalité, y compris les décors immeubles par destination ; façades et toitures de l'ensemble des autres bâtiments ; terrasse et jardins qu'elle borde ; murs de soutènement du canal et pont qui le franchit ; murs de clôture et grilles (CAD C 77, 78, 80, 83 à 85, 87, 89) : inscription par arrêté du 27 décembre 2000.

Drôme

Mérindol-les-Oliviers. - Eglise Notre-Dame-de-Porporières (CAD C 293) : inscription par arrêté du 5 décembre 2000.

Poët-Célard (Le). - Château de Saint-André : le château, le pigeonnier, les écuries, les restes du mur d'enceinte, y compris la tour nord, les terrasses, l'enclos près du pigeonnier, la fontaine (CAD B 499, 497, 495, 500, 502) : inscription par arrêté du 10 novembre 2000.

Veaunes. - Château de Veaunes : château en totalité, logis et communs (à l'exception d'une adjonction moderne en façade ouest), y compris l'ensemble des terrasses avec clôture et soutènement, puits et pavillon de jardin et mur de clôture du parc (CAD A 293, 231 à 235, 248) : inscription par arrêté du 28 décembre 2000.

Eure

Louye. - Domaine de Louye en totalité, y compris la clôture, l'ensemble du bâti, le parc et le potager (CAD A 1 à 10, 668, 884, 885 lieudit Le Parc ; B 13 lieudit Le Potager) : inscription par arrêté du 17 avril 2000.

Perriers-sur-Andelle. - Eglise paroissiale Saint-Etienne (CAD AC 53) : inscription par arrêté du 21 novembre 2000.

Manoir dit « Manoir de Colmont » en totalité (logis, terrain d'assiette, y compris la clôture et l'ensemble des bâtiments) (CAD AC lieudit Le Bout du Village, 257) : inscription par arrêté du 29 septembre 2000.

Tilly. - Ancien prieuré de Saulseuse : vestiges de l'église, colombier, cellier souterrain, terrain d'assiette des bâtiments disparus, y compris l'emplacement du cloître, portail ouest, grand bassin sud avec tous les éléments subsistants - connus ou à découvrir - du réseau hydraulique ; portail est avec les éléments subsistants du mur d'enclos ; façades et toitures de l'ancien logis prioral (CAD C 5, 274, 327, 324) : inscription par arrêté du 13 juillet 2000.

Eure-et-Loir

Chartres. - Ancien couvent des Cordeliers, lycée Marceau, 12, 42, rue Saint-Michel : sol de la parcelle AL 158 ; façades et toitures de tous les éléments bâtis du lycée de 1887, à l'exclusion du logement de fonction construit en 1987 (CAD AL 184, 185, 186) : inscription par arrêté du 2 mars 2000. - Portail de l'ancien couvent des Cordeliers, 42, rue Saint-Michel (CAD AL 31) ; sol des parcelles AL 30 et AL 31 : inscription par arrêté du 2 mars 2000.

Dreux. - Hôtel de Caisse d'épargne, 22-24, place Métézeau, dans sa totalité, y compris l'horloge et son mécanisme (CAD AD 253) : inscription par arrêté du 26 septembre 2000.

Maillebois. - Château : parties des écuries non encore inscrites sur l'inventaire supplémentaire des monuments historiques (CAD AC 8, lieudit Le Château) : inscription par arrêté du 16 octobre 2000.

Finistère

Cléden-Cap-Sizun. - Site gallo-romain de Trouguer : ensemble du site gallo-romain comprenant les vestiges en élévation ou non ainsi que le terrain sur lequel ils sont établis (sol et sous-sol), soit l'extrémité de la parcelle ZA 10 limitée par une ligne allant du point d'intersection entre les parcelles ZA 10, 14 et 12 au point d'intersection entre les parcelles ZA 8, 10 et 11, la totalité de la parcelle ZA 11, la totalité de la parcelle ZA 12, la parcelle ZA 196 (à l'exclusion des bâtiments modernes), la parcelle ZA 197 sur une largeur de trente mètres à partir du côté est du bâtiment gallo-romain, la totalité de la parcelle ZA 198 et la totalité de la parcelle ZA 199, plus le chemin rural non cadastré situé entre les parcelles ZA 196-197 et ZA 198-199 : inscription par arrêté du 12 mai 2000.

Loctudy. - Château de Kerazan : façades et toitures du corps de logis et de l'aile en retour est, à l'exclusion des communs du début du xxe siècle attenants au pignon ouest ; cinq pièces du rez-de-chaussée : salle à manger, grand salon, salle de billard, fumoir, bibliothèque ; parc et ses murs de clôture, y compris les éléments du système hydraulique du xviiie siècle (citerne, vivier, canal) et les douves (CAD A 343, 338, 353, 346, 668, 670, 672) : inscription par arrêté du 24 août 2000.

Saint-Frégant. - Site gallo-romain de Keradennec en totalité, soit les vestiges en élévation plus le terrain (sol et sous-sol) sur lequel ils sont situés, à savoir l'ensemble de la parcelle WE 52 et la partie nord-ouest de la parcelle WE 51, circonscrite par une ligne droite reliant la pointe sud-est de la parcelle WE 52 à la pointe sud-ouest du chemin rural, dit chemin du Moulin de Penmarc'h qui rejoint l'étang de Penmarc'h : inscription par arrêté du 12 mai 2000.

Gard

Belvézet. - Ancienne église (CAD C 70) : inscription par arrêté du 3 août 2000.

Nîmes. - Ancien hôtel-Dieu, 25-27, rue Jean-Reboul ; 12, rue de la République : chapelle sise 25, rue Jean-Reboul ; façades et toitures avec le grand escalier de l'actuel foyer Maurice-Albaric sis 27, rue Jean-Reboul ; façades et toitures, grand escalier et salle des séances située au premier niveau de l'actuelle chambre de commerce et d'industrie sise 12, rue de la République (CAD EZ 24, 25, 547) : inscription par arrêté du 13 octobre 2000.

Immeuble, 2, plan de l'Aspic (CAD EZ 392) : inscription par arrêté du 6 octobre 2000.

Remoulins. - Ancienne église Notre-Dame-de-Bethléem et tour dite des Gardes qui la jouxte (CAD AL 406) : inscription par arrêté du 17 mai 2000.

Uzès. - Hôtel, 2, rue de Port-Royal (CAD AY 521) : inscription par arrêté du 31 juillet 2000.

Vauvert. - Chapelle de Montcalm (CAD ED 44) : inscription par arrêté du 31 juillet 2000.

Gers

Panjas. - Eglise paroissiale Saint-Laurent : choeur de l'église, à l'exception du clocher (CAD AR 123) : classement par arrêté du 4 juillet 2000.

Gironde

Arès. - Bâtiments de l'ancien aérium, y compris la parcelle cadastrale AX 52 sur laquelle ils sont implantés : inscription par arrêté du 4 mai 2000.

Bordeaux. - Fontaine Daurade : fontaine souterraine située dans l'angle de la rue des Piliers-de-Tutelle et de la rue de la Mousque (CAD domaine public, non cadastré) : inscription par arrêté du 13 janvier 2000.

Hôtel dit Petit Hôtel Labottière, 13, rue Saint-Laurent (CAD PD 114) et son petit jardin (CAD PD 173) : inscription par arrêté du 20 juin 2000.

Escaudes. - Château du Boscage : le logis, les dépendances et la cour bordée de haies (CAD A 553) : inscription par arrêté du 16 octobre 2000.

Floirac. - Domaine de Sybirol, avenue Pierre-Sémirot : le logis, les dépendances disposées autour d'une cour, le bassin avec sa citerne, la fontaine, le belvédère du xixe siècle, l'ermitage, les trois portails avec les murs de clôture anciens, le parc dessiné par le paysagiste Fischer (CAD AP 3, 6, 229, 230, 291, 293, 296, 297, 299, 300 ; AE 204 ; AH 636) : inscription par arrêté du 26 octobre 2000.

Lande-de-Fronsac (La). - Croix de cimetière (CAD BA 51) : inscription par arrêté du 16 octobre 2000.

Landerrouet-sur-Ségur. - Moulin de Loubens : voir commune de Loubens.

Langon. - Maison du xvie siècle, 51, rue Maubec : façades et toitures (CAD AC 371) : inscription par arrêté du 16 octobre 2000.

Lormont. - Eglise Saint-Esprit (CAD BC 72, 74) : inscription par arrêté du 7 décembre 2000.

Loubens. - Moulin de Loubens (également sur commune de Landerrouet-sur-Ségur) : moulin avec son pont d'accès en pierre, les restes de l'ancienne voie dallée qui le borde, les berges maçonnées, l'écluse avec ses bittes d'amarrage, la maison de l'ancien transporteur de bateaux et les façades et toitures de la maison du meunier (CAD Loubens ZA 99, 102 ; Landerrouet-sur-Ségur ZE 28, 4) : classement par arrêté du 16 mars 2000.

Parempuyre. - Château Clément-Pichon : façades et toitures ; totalité du rez-de-chaussée (CAD AN 5) : inscription par arrêté du 16 juin 2000.

Saint-Christophe-des-Bardes. - Eglise Saint-Christophe (CAD C 29) : inscription par arrêté du 30 juin 2000.

Saint-Symphorien. - Ancienne usine de distillation des produits résineux avec l'ensemble de ses bâtiments et leurs installations (CAD AH 49) : inscription par arrêté du 16 juin 2000.

Vayres. - Château de Vayres en totalité, dépendances et moulin (CAD E 856) ; jardins (CAD E 853 à 855, 857 à 864, 1063) : inscription par arrêté du 18 septembre 2000.

Verdelais. - Basilique Notre-Dame (CAD C 410) : inscription par arrêté du 31 mars 2000.

Chemin de croix et calvaire de Verdelais : la chapelle de la Sainte-Agonie ; la chapelle du Saint-Sépulcre ; les quatorze stations avec leur autel et son décor en grès-céramique ; la parcelle d'assiette du chemin de croix ; les trois croix monumentales avec leur socle et les cinq statues ; l'escalier d'accès avec sa balustrade et ses deux anges en grès-céramique ; la butte et la parcelle d'assiette (CAD C 336) : inscription par arrêté du 31 mars 2000.

Ancien couvent des Célestins : la cour intérieure et les bâtiments qui l'entourent formant jadis l'« ancien couvent » et faisant actuellement fonction de presbytère (CAD C 409) ; le cloître et les bâtiments qui l'entourent ainsi que les piliers du portail ouvrant sur les allées formant jadis le « nouveau couvent » abritant la mairie, l'école communale et différents services (CAD C 672) : inscription par arrêté du 31 mars 2000.

Croix votive datée de 1630 située à l'extrémité ouest de la place des Allées (CAD domaine public, non cadastré) : inscription par arrêté du 31 mars 2000.

Fontaine votive et groupe commémoratif en grès-céramique, dits « du Pas de la Mule » (CAD B 613) : inscription par arrêté du 31 mars 2000.

Vertheuil. - Ancienne abbaye Saint-Pierre-de-Vertheuil : cour antérieure du logis abbatial (CAD AB 252) ; jardin clos (CAD AB 251) attenant à la façade postérieure du logis ; ruines de l'ancien moulin à eau, en totalité (CAD AB 248) : inscription par arrêté du 16 octobre 2000.

Hérault

Jacou. - Domaine du château de Bocaud : ensemble formé par le domaine, à savoir : le château avec ses décors intérieurs, notamment les vitraux et gypseries ; les jardins avec leurs terrasses et l'intégralité de leurs aménagements et éléments de décor architectural et de sculptures ; le parc, la grande allée plantée jusque et y compris le portail qui la borne, le bâtiment des eaux avec la grotte-nymphée ornée, les autres espaces - tant communaux que privés - délimités par l'enceinte de l'ancien domaine seigneurial, y compris les parties subsistantes de ce mur de clôture (CAD AN 9 ancien potager, 16 allée, 17 jardins et parc, 19 bâtiments des eaux avec grotte-nymphée, 22 à 26 parcelles loties et allée, 29 terrains de loisirs communaux ; AO 550, 552) : inscription par arrêté du 31 juillet 2000.

Lavérune. - Domaine du château des évêques de Montpellier : porte fortifiée de l'ancien château donnant vers le centre de la commune ; salon de musique du château avec son décor de gypseries (CAD BM 83) : classement par arrêté du 6 décembre 2000.

Ille-et-Vilaine

Argentré-du-Plessis. - Château du Plessis : le logis en totalité ; le parc en totalité, y compris l'ensemble de son système hydraulique (cours d'eau aménagé, vivier et bassin du lavoir, étang triangulaire, îles), les essences anciennes, les allées, la reproduction de la grotte de Lourdes et les murs de clôture ; le chenil, la laverie et la serre en totalité ; les façades et toitures de la maison du gardien avec les garages, de la maison du jardinier et des latrines de jardin (CAD BN 99, 104 à 107, 109, 111, 113 à 115, 117 à 120, 176, 289, 291, 337, 380, 381, 383) : inscription par arrêté du 30 octobre 2000.

Bréal-sous-Montfort. - Site gallo-romain de la Bouexière en totalité, soit les vestiges (fanum, bâtiment annexe et mur d'enceinte, notamment) plus le terrain (sol et sous-sol) sur lequel ils sont situés, à savoir la partie sud-ouest de la parcelle YL 40 circonscrite au sud et à l'ouest par les limites de la parcelle, au nord et à l'est par des lignes parallèles aux côtés nord et est du fanum et situés à 30 mètres de ceux-ci : inscription par arrêté du 14 mars 2000.

Corps-Nuds. - Eglise Saint-Pierre, place de l'Eglise (CAD AB 53) : inscription par arrêté du 8 février 2000.

Iffs (Les). - Château de Montmuran : châtelet d'entrée et chapelle, à l'exclusion des parties classées ; logis avec les tours jumelées et les communs en totalité ; allée, cour verte, petit mail de tilleuls et mur du potager (CAD A 360 à 362, 364 à 366, 748) : inscription par arrêté du 26 septembre 2000.

Moulins. - Château de Monbouan : le logis principal du château, la cour verte en terrasse avec sa niche à chien, le canal, les douves, l'étang et le verger ; les façades et toitures des communs du xviiie siècle (à l'exclusion de ceux construits au xixe siècle), de la maison du jardinier, du colombier et du lavoir (CAD A2 460 à 468, 507, 508, 641, 642) : inscription par arrêté du 8 février 2000.

Saint-Coulomb. - Malouinière de la Ville Aze : logis en totalité aves ses deux ailes, son jardin, les murs d'enceinte et le puits (CAD T 146 à 149, 206, lieudit La Ville Aze) : inscription par arrêté du 9 novembre 2000.

Saint-Malo. - Malouinière de Rivasselou, à Paramé, 5, rue de Rousse : malouinière, à savoir : le logis principal, les terrasses du jardin, le mail avec son pavillon néoclassique et le mur de clôture (CAD DA 843, 1012) : inscription par arrêté du 13 juillet 2000.

Malouinière de la Rivière, à Paramé : ensemble de la malouinière, à savoir : le logis, les dépendances, la cour, le jardin et les murs de clôture (CAD YA 184 à 186, 188) : inscription par arrêté du 13 juillet 2000.

Malouinière de la Verderie, à Saint-Servan, 26, rue de Dreux : malouinière, à savoir : le logis et son jardin clos de murs (CAD BP 66) : inscription par arrêté du 13 juillet 2000.

Hôtel Magon de la Lande, dit hôtel d'Asfeld, 5, rue d'Asfeld ; 4, rue de Toulouse ; 2, rue de Chartres (CAD AB 142 à 144) : classement par arrêté du 25 février 2000.

Saint-Suliac. - Eglise, 2, chemin du Clos-de-la-Croix, à l'exclusion des parties déjà classées (CAD AH 215) : inscription par arrêté du 28 septembre 2000.

Sixt-sur-Aff. - Manoir de la Cour de Sixt, 8, cours de la Maison-de-Sixt : ensemble de cinq cheminées en place désignées sur les plans joints à l'arrêté : au rez-de-chaussée, cheminée de la salle basse (1), cheminée de la cuisine (2) ; au premier étage, cheminée de la chambre I, cheminée de la chambre III, cheminée de la chambre haute dans la tour d'escalier (CAD AC 57) : classement par arrêté du 25 février 2000.

Indre

Saint-Benoît-du-Sault. - Prieuré Saint-Benoît : bâtiments conventuels en totalité ; sols des cours ; terrasses et leurs murs de soutènement ; ancien chemin d'accès, anciennement appelé « le Gabion », aujourd'hui « place de l'Eglise » (CAD AC 105, lieudit Les Religieuses, 109, 110 place de l'Eglise ; place de l'Eglise, domaine public, non cadastré) : inscription par arrêté du 27 avril 2000.

Indre-et-Loire

Gizeux. - Moulin Scée : bâtiment du moulin à eau en totalité ; façades et toitures de la remise qui lui est accolée ; bief de dérivation d'amont en aval avec son système de vannage (CAD E 57) : inscription par arrêté du 11 mai 2000.

Loches. - Ancien hôtel de Caisse d'épargne, actuel centre d'affaires Alfred-de-Vigny, 12, rue Alfred-de-Vigny : les façades sur rue et sur cour, les toitures et les escaliers (CAD AW 713) : inscription par arrêté du 26 septembre 2000.

Tours. - Imprimerie Mame, 49, boulevard Preuilly : la partie d'origine de l'imprimerie (CAD EL 33) : inscription par arrêté du 23 mars 2000.

Théâtre municipal, 34, rue de la Scellerie : vestibule, grand escalier, salle de spectacle, foyer du public (CAD DY 106) : classement par arrêté du 3 février 2000.

Isère

Chonas-l'Amballan. - Château de Chonas : le château, ses dépendances (cours, communs, glacière), les terrasses, le mur de clôture et le parc (CAD AH 40 à 43, 86, 87) : inscription par arrêté du 12 juillet 2000.

Grenoble. - Maison natale de Stendhal, 14, rue Jean-Jacques-Rousseau : façades sur rue et sur cour, toiture, escalier, appartement du deuxième étage (CAD BT 30) : inscription par arrêté du 11 juillet 2000.

Immeuble dit « maison du docteur Gagnon », 20, Grande-Rue : façades et toitures, allées et galeries, grand escalier, escalier à vis, appartement du deuxième étage avec portion de rempart et terrasse donnant sur le jardin (CAD BE 83) : inscription par arrêté du 12 septembre 2000.

Saint-Chef. - Château de Saint-Chef, 12, chemin des Châteaux : château, son parc avec sa terrasse et ses fabriques (CAD AB 2 à 4, 14 à 17, 23, 57 à 60, 64) : inscription par arrêté du 6 juillet 2000.

Jura

Lons-le-Saunier. - Maison de Clarisse, 3, place Bichat : maison, y compris les décors, le jardin et le bâtiment de communs (CAD AB 18) : inscription par arrêté du 27 mars 2000.

Pin (Le). - Château du Pin : château proprement dit, en totalité, y compris les décors immeubles par destination ; vestiges de la basse-cour (actuel jardin), de la maison forte de la Chasnée et du bourg, y compris les sols et les vestiges archéologiques qu'ils contiennent (CAD B 116 à 123, 128, 129, 124, 112, 273) : inscription par arrêté du 27 décembre 2000.

Sermange. - Château de Sermange : ensemble des bâtiments en totalité, y compris les décors immeubles par destination ; portails, murs de clôture des cours et du parc (CAD AD 53, 193, 194, 52) : inscription par arrêté du 8 décembre 2000.

Landes

Amou. - Château d'Amou : château dans sa totalité et ses dépendances (CAD AB 7) ; portail d'entrée au château (CAD AB 8) : inscription par arrêté du 18 septembre 2000.

Bostens. - Moulin à eau de Barraques : bâtiment du moulin proprement dit (CAD B 133) ; étang de retenue (CAD B 130) ; bief d'aval (CAD B 135, 132, 134) ; ponceau du bief d'aval (CAD B 134) : inscription par arrêté du 14 décembre 2000.

Capbreton. - Eglise Saint-Nicolas, place Saint-Nicolas (CAD AR 36) : inscription par arrêté du 16 octobre 2000.

Cazères-sur-l'Adour. - Pont métallique sur l'Adour, RD 65 (CAD non cadastré, domaine public) : inscription par arrêté du 7 novembre 2000.

Dax. - Atrium Casino, 1, cours du Maréchal-Foch (CAD AD 363 à 365) : inscription par arrêté du 16 octobre 2000.

Loir-et-Cher

Chaumont-sur-Tharonne. - Château de La Motte : la motte et son fossé, les façades et toitures du château, la plate-forme, les douves, le pont et le portail d'entrée, le sol et le mur de clôture de l'ancien jardin, les façades et toitures des dépendances (ancien logement du jardinier et du tuilier, ancienne tuilerie-briqueterie), les façades et toitures de l'ancien moulin (CAD AO, lieudit La Motte, 252, 253, 258, 259, 266, 675, 257) : inscription par arrêté du 27 octobre 2000.

Cheverny. - Château de Troussay : en totalité, à savoir le corps de logis, les dépendances et le parc avec les deux pavillons de l'ancien potager (CAD L 337 à 343, 348 à 350, 354 à 357, 359, 643, 644, 764) : inscription par arrêté du 25 janvier 2000.

Montoire-sur-le-Loir. - Ancien couvent des Augustins, 3, place Clemenceau ; 2, rue Marescot : aile nord du cloître appelé « bâtiment à galerie » (CAD AA 367) : classement par arrêté du 6 décembre 2000. - Couvent, y compris le sol sur lequel il s'élève, à l'exclusion de l'aile nord classée et des éléments en élévation des parcelles AA 364 et AA 365 (CAD AA 346 3, rue Marescot, 354 quartier Marescot, 364 1, place Clemenceau, 365 2, place Clemenceau, 366 rue Ronsard, 367 3, place Clemenceau) : inscription par arrêté du 6 décembre 2000.

Thoré-la-Rochette. - Château de Rochambeau : la chapelle et les communs formant l'hémicycle faisant face au château, lieudit Le Château (CAD AI 87, 89) : inscription par arrêté du 16 octobre 2000.

Vendôme. - Eglise de la Madeleine, rue Saint-Jacques (CAD AP 397) : inscription par arrêté du 24 janvier 2000.

Loire

Chalmazel. - Château des Talaru : chapelle intérieure avec son décor et salle dite « salle de justice » (CAD BC 145) : inscription par arrêté du 16 août 2000.

Fourneaux. - Château de Sarron comprenant : l'ancienne allée d'accès ; le château en totalité ; la chapelle en totalité ; les anciens fossés et murs d'enceinte ; la terrasse avec son mur de soutènement ; les communs et les tourelles d'angle en totalité ; le potager, le canal dans la prairie ; la prairie et l'étang en contrebas du château (CAD A lieudit Sarron, 265 prairie, 269 étang, 270 canal, 278 ancienne allée d'accès, 281 tourelle nord, 282 tourelle est, 283 potager, 284 château, 285 commun et tourelle sud, 286 communs, 287 terrasse et anciens fossés, 288 chapelle) : inscription par arrêté du 29 juin 2000.

Haute-Loire

Cerzat. - Eglise Saint-Sylvestre (CAD B 97) : inscription par arrêté du 5 octobre 2000.

Saint-Georges-d'Aurac. - Château de Flaghac : château (CAD M 155) avec sa chapelle (CAD M 139) en totalité, y compris les douves avec les tours d'angle, le terre-plein entourant les douves, les pièces suivantes avec leurs décors : escalier, cuisine et salle des gardes (rez-de-chaussée) ; salon, salle à manger, ancien oratoire, oratoire actuel, bibliothèque, salle d'archives, chambre à alcôve, chambre du Roy et galerie (premier étage) ; cinq chambres (deuxième étage) ; chambre et lingerie (troisième étage) ; chemin de ronde couvert (quatrième étage) : inscription par arrêté du 10 août 2000.

Loire-Atlantique

Gétigné. - Domaine de la Garenne-Lemot : la maison dite du Portier (CAD AB 181, 223, 224, 305) : classement par arrêté du 3 février 2000.

Oudon. - Château : terrain d'assiette du château avec son enceinte du xve siècle ; douves ; pont d'accès (CAD AT 399, 405 partie de douves, 406 terrain d'assiette du château incluant la tour du xive siècle, 413 pont d'accès et partie de douves, 661 partie de douves) : inscription par arrêté du 9 mai 2000.

Rézé. - Maison Radieuse : la passerelle sur la pièce d'eau ; les circulations intérieures (hall d'entrées, rues) ; les deux appartements témoins du sixième étage en totalité (y compris leur aménagement mobilier) ; l'école situé sur le toit en terrasse (CAD AY 492) : inscription du 17 juillet 2000.

Saint-Aignan-Grandlieu. - Château de Souché : façades et toitures des bâtiments à l'italienne suivants : maison à l'italienne à l'entrée du pont, hangars avec leur volière, communs avec le pigeonnier, orangerie, chais, fournil, buanderie, maison de vigneron (CAD C 288, 725 à 727, 731, 732) : inscription par arrêté du 26 décembre 2000.

Loiret

Montargis. - Eglise de la Madeleine : tour-clocher (CAD AN 65) : classement par arrêté du 10 juillet 2000.

Orléans. - Hôtel de Caisse d'épargne, 3, rue d'Escures : les façades et toitures du bâtiment principal et des deux ailes en retour, la grille d'entrée, la verrière et ses supports et l'ensemble des décors originels situés à l'intérieur de l'édifice (CAD BH 65) : inscription par arrêté du 20 octobre 2000.

Pithiviers. - Eglise Saint-Salomon : tour-clocher (CAD AI 54) : classement par arrêté du 8 septembre 2000.

Lot

Castelnau-Montratier. - Site archéologique des ruines gallo-romaines du Souquet : parcelles E 590, F 3 et F 948 : inscription par arrêté du 29 février 2000.

Rocamadour. - La cité religieuse comportant les édifices religieux suivants : l'église Saint-Sauveur et la crypte Saint-Amadour ; la chapelle Saint-Blaise et ses niveaux de soubassements ; la chapelle Sainte-Anne et ses niveaux de soubassements ; la lanterne des morts incluse sur le mur de refend des chapelles Sainte-Anne et Saint-Blaise ; la chapelle baptismale Saint-Jean-Baptiste et ses niveaux de soubassements ; la chapelle Notre-Dame ou Miraculeuse ou de la Vierge avec la sacristie et son annexe, y compris la fresque extérieure du « Dit des Trois Morts et des Trois Vifs » ; la chapelle Saint-Michel, y compris les peintures murales de la paroi nord « Annonciation et Visitation » ; la tour nord accolée à l'ensemble cultuel Saint-Sauveur - Saint-Amadour ; les parvis et escaliers de desserte des sanctuaires dans l'enceinte de la cité religieuse (CAD AS 105) ; les façades et toitures de l'ancien palais abbatial, actuel musée d'art sacré, avec le bâtiment de la porterie, les caves et l'ancien chauffoir (CAD AS 104, 107) : classement par arrêté du 14 décembre 2000.

Lot-et-Garonne

Agen. - Eglise du Sacré-Coeur, route de Toulouse (CAD AL 748) : inscription par arrêté du 7 décembre 2000.

Maison Art nouveau, 56, boulevard Carnot : façades et toitures (CAD BE 771) : inscription par arrêté du 7 décembre 2000.

Cauzac. - Eglise Saint-Clair (CAD E 342) : inscription par arrêté du 30 juin 2000.

Eglise Sainte-Eulalie (CAD D 294) : inscription par arrêté du 30 juin 2000.

Durance. - Ancien prieuré : chapelle et ancien logis prioral (CAD AC 192) : classement par arrêté du 16 mars 2000.

Lafitte-sur-Lot. - Château Saint-Sauveur : logis Renaissance avec sa tour d'escalier (et donc à l'exclusion du pigeonnier qui lui est adossé au sud et du logis xviie siècle qui lui est adossé au nord) (CAD E 315) : inscription par arrêté du 13 janvier 2000.

Saint-Martin-de-Beauville. - Eglise Saint-Sixte (CAD ZD 28) : inscription par arrêté du 13 janvier 2000.

Villeneuve-sur-Lot. - Château de la Sylvestrie (CAD DL 95) : inscription par arrêté du 30 juin 2000.

Maine-et-Loire

Angers. - Ancien grand séminaire Saint-Serge, aujourd'hui lycée Joachim-du-Bellay, 1, avenue Marie-Talet : la chapelle avec sa sacristie, ainsi que la galerie de cloître « doublée de chapelles et salles » construite dans les mêmes années (CAD BP 474) : inscription par arrêté du 17 juillet 2000.

Bouzillé. - Château de la Mauvoisinière : les deux parcelles de jardin incluses dans le réseau de douves (CAD C1 214, 215) ; les façades et toitures des communs des xviie et xviiie siècles, et la maison xixe siècle de l'intendant (CAD C1 511, 512, 475) ; la chapelle Sainte-Sophie (mausolée des Gibot) (CAD AB 464, 465, 466) : inscription par arrêté du 11 juillet 2000.

Gennes. - Site castral de Milly-le-Meugon : les façades et toitures de l'actuel château (xvie et xixe siècle) ; la chapelle médiévale, actuelle église paroissiale ; les écuries du xviie siècle ; les « galleries » avec leurs décors peints ; le mur d'enceinte, avec en particulier le portail xvie siècle ; le terrain d'assiette de l'ensemble du site castral (CAD AK 148 partie d'enceinte, 149 château, écuries et partie d'enceinte, 150 partie d'enceinte, 153 terrain d'assiette d'une partie du site castral, 154 partie du site castral, 155 chapelle, 156 terrain d'assiette du site castral, 166, 250, 251 parties des « galleries ») : inscription par arrêté du 15 décembre 2000.

Saumur. - Ecole de cavalerie de Saumur, quartier Chardonnet, place du Chardonnet ; avenue du Maréchal-Foch : bâtiments suivants de l'école de cavalerie, dépendant de l'école d'application de l'arme blindée cavalerie : 1o En totalité, les bâtiments suivants : le manège Kellermann (1834), à l'exception des sols (à usage de gymnase) (CAD AM 77) ; le manège des Ecuyers (1767 et 1861) (CAD AM 79). 2o Façades et toitures des bâtiments suivants : le manège-écurie Moshowa (1769) (CAD AM 75) ; les écuries du manège (1827 à 1840), le manège Lasalle (1875 à 1877), le magasin à fourrages (1867), y compris charpentes, structure portante et escalier intérieur, le manège Montbrun (1768, incendié et « reconstruit » en 1866-1867), les anciennes écuries de Bouvines (1878-1882), les anciennes écuries d'Isly (1886), les anciennes écuries de Denaim (1865-1866), les anciennes écuries de Valmy (1862), les anciennes écuries Texel (1861) (CAD AM 77) ; le manège Margueritte (1907) (CAD AM 157) (l'ensemble de ces bâtiments délimite la place du Chardonnet, cf. plan annexé à l'arrêté) : inscription par arrêté du 13 octobre 2000.

Manche

Brécey. - Château de Vassy dit aussi le Logis : les façades et les toitures ; l'escalier, avec sa cage (CAD ZM 67) : classement par arrêté du 8 septembre 2000.

Canville-la-Rocque. - Château d'Olonde : l'assiette de l'ancien château, y compris les douves et la motte ; l'ensemble des bâtiments castraux, à savoir : les vestiges du château du xiie siècle, les façades et toitures des corps de logis du xvie siècle et du xviiie siècle, les tours ouest et nord, en totalité, à l'exclusion des communs modernes ; les façades et toitures du commun est surplombant la douve, avec ses latrines (CAD H 5, 6, lieudit Le Château d'Olonde, 7 à 10, lieudit Les Buttes) : inscription par arrêté du 29 novembre 2000.

Cherbourg. - Ancienne gare maritime : hall des transatlantiques (CAD BN 53) : inscription par arrêté du 16 août 2000.

Crosville-sur-Douve. - Château : le château, en totalité ; les façades et toitures des communs, ainsi que les deux cheminées du commun est ; la cour ; l'assiette du jardin et ses murs de clôture ; la porterie et sa tourelle ; les deux pavillons d'angle du jardin (CAD A 227, lieudit Le Château de Crosville, 228, 229, lieudit Le Jardin) : classement par arrêté du 6 décembre 2000.

Ecausseville. - Hangar à dirigeables (CAD B 361, lieudit La Bazirerie) : inscription par arrêté du 30 août 2000.

Gatteville-le-Phare. - Manoir du Broc : le logis et la chapelle attenante en totalité ; les façades et les toitures des communs comprenant le pressoir avec son mécanisme, l'écurie, les étables, la grange, le buret (porcherie) et la boulangerie ; le porche fortifié (CAD D 151, 255, 256, lieudit Ferme du Brot) : inscription par arrêté du 21 décembre 2000.

Lapenty. - Domaine du château : voir commune de Saint-Symphorien-des-Monts.

Neufmesnil. - Ancienne abbaye de Blanchelande : la porterie Saint-Nicolas en totalité, y compris le logis attenant ; les vestiges et le sol de l'ancienne église abbatiale ; le nouveau logis abbatial et les bâtiments conventuels en totalité, y compris l'aire de l'ancien cloître ; les façades et toitures de l'ancien logis abbatial ; les façades et toitures de l'ensemble des dépendances agricoles, à l'exclusion des bâtiments modernes ; l'enclos abbatial avec ses murs, terrasses et jardins, y compris le canal et l'étang (CAD B 36 à 38, 63, lieudit Les Dairies, 39, 41 à 47, 49 à 54, 129, 130, lieudit Blanche Lande) : inscription par arrêté du 27 novembre 2000.

Saint-Lô-d'Ourville. - Manoir du Parc : le corps de logis principal avec son aile en retour, en totalité ; l'ensemble défensif à l'ouest du logis ; les façades et toitures du pressoir et du moulin ; la chapelle, en totalité ; dans la basse-cour : les façades et toitures de la grange, des communs ouest et des deux charretteries, ainsi que le porche ; les douves, le vivier et le jardin fossoyé (CAD D 89, lieudit Le Parc, 90, 92, lieudit Le Parc d'Ourville, 93, lieudit Le Jardin de l'Epine) : inscription par arrêté du 27 novembre 2000.

Saint-Symphorien-des-Monts. - Domaine du château (également sur commune de Lapenty) : les façades et les toitures des deux chaumières (CAD Saint-Symphorien-des-Monts ZE 59, lieudit Le Bourg ; Lapenty ZI 23, lieudit La Basse Cour) : inscription par arrêté du 16 août 2000.

Sotteville. - Château de Sotteville : les façades et toitures du pavillon nord-est du logis ; le grand escalier du logis, ainsi que les cheminées de la cuisine, de la salle des gardes, au rez-de-chausssée, et de la salle à manger, au premier étage ; les deux colombiers ; la boulangerie avec son four et sa cheminée ; les façades et toitures de la ferme ; le parc, tel qu'il est délimité sur le plan annexé à l'arrêté, comprenant le système hydraulique (lavoir, pièce d'eau et canal), le jardin potager et ses murs de clôture, les jardins en terrasses et leur serre, les avenues de Face et de l'Eglise (CAD A 52, 56, 215, 217 à 222, 248) : inscription par arrêté du 21 décembre 2000.

Tocqueville. - Château : parc du château, tel qu'il est délimité sur le plan annexé à l'arrêté (CAD AB 2, 45, 48, 49, 51, 60, 79, lieudit Le Château) : inscription par arrêté du 30 octobre 2000.

Marne

Broyes. - Ancienne tuilerie : le four (CAD ZH 114) : inscription par arrêté du 8 novembre 2000.

Châlons-en-Champagne. - Maison, 7, rue Pasteur : corps de logis en totalité, y compris l'aile en retour sur jardin, en pans de bois ; portail sur rue avec ses vantaux et ses deux murs latéraux ; mur de clôture en craie sur la rue Pasteur ; ancien entrepôt (CAD AZ 15) : inscription par arrêté du 13 mars 2000.

Sept-Saulx. - Château de Sept-Saulx : château, en totalité, et son parc, dans sa partie ordonnancée définie par le cours de la Vesle au sud (avec son pont en ciment limitant le bois) et la voie de chemin de fer au nord (CAD AB 11 à 17) : inscription par arrêté du 8 novembre 2000.

Haute-Marne

Dinteville. - Château de Dinteville : ancienne vinée et pressoir ; parc, y compris ses aménagements hydrauliques et son mur de clôture (CAD F 1, 2, 5 à 7, 9, 19 à 24, 577) : inscription par arrêté du 19 juin 2000.

Doulevant-le-Château. - Eglise Saint-Louvent (CAD AB 62) : inscription par arrêté du 29 août 2000.

Langres. - Maison, 43, place de Verdun : plafond à poutres et solives peintes (CAD BC 22) : inscription par arrêté du 29 août 2000.

Outremécourt. - Ancienne cité de la Mothe : partie de l'ancienne cité située sur la commune d'Outremécourt (CAD ZH 49) : inscription par arrêté du 18 septembre 2000.

Mayenne

Préaux. - Eglise Saint-Martin (CAD A 465) : inscription par arrêté du 9 novembre 2000.

Meurthe-et-Moselle

Deneuvre. - La « Tour antique du Bacha », à l'exclusion de la maison d'habitation (CAD AB 340) : inscription par arrêté du 4 octobre 2000.

Lay-Saint-Christophe. - Domaine dit de la Samaritaine, 27, rue de l'Armée-Patton : les façades, les toitures, l'escalier de l'aile ouest, les deux pièces avec leurs décors au premier étage du corps central du logis ; le sol du porche et de la cour, la composition de la fontaine incluant escalier, chambre d'eau, galerie et mur de terrasse ; le jardin (CAD AE 283, 298, 297) : inscription par arrêté du 13 septembre 2000.

Pierre-la-Treiche. - Ancien prieuré Saint-Nicolas de La Rochotte : chapelle ; façades, toitures et escalier intérieur avec sa cage du logis du xvie siècle (CAD AH 29, lieudit La Rochotte) ; inscription par arrêté du 31 juillet 2000.

Ville-au-Val. - Château de Villers-les-Prud'homme : les quatre tours, l'escalier en vis du logis et son escalier d'honneur, l'ensemble des façades et des toitures, le sol de la cour (CAD A 657, 658) : inscription par arrêté du 19 janvier 2000.

Meuse

Buxières-sous-les-Côtes. - Menhir de « Woinville », situé dans le parc du château de Woinville (CAD AA 14) : inscription par arrêté du 7 décembre 2000.

Chauvoncourt. - Menhir dit « la grosse borne », sur le chemin rural de Praimont (CAD AC) : inscription par arrêté du 7 décembre 2000.

Mécrin. - Menhir de Mécrin, ainsi qu'un périmètre de 10 mètres autour du mégalithe (CAD ZE 2) : inscription par arrêté du 7 décembre 2000.

Montplonne. - « Dolmen du Ruissard » (CAD C 425) : inscription par arrêté du 7 décembre 2000.

Menhir « Le Corrois », ainsi qu'un périmètre de 5 mètres autour du mégalithe (CAD YB 14 ; D 1042) : inscription par arrêté du 7 décembre 2000.

Menhir de « Champ l'Alouette », ainsi qu'un périmètre de 8 mètres autour du mégalithe (CAD YB 20 ; le rayon concerne également pour partie le chemin de remembrement no 6 dit du Champ) : inscription par arrêté du 7 décembre 2000.

Nant-le-Grand. - Menhir de « La Queue » (également sur commune de Tannois), ainsi qu'un périmètre de 10 mètres autour du mégalithe (CAD Nant-le-Grand A 2 70, lieudit Les Bois Communaux de Nant-le-Grand ; Tannois C 9 1208, lieudit La Côte Hivernée) : inscription par arrêté du 7 décembre 2000.

Menhir de « La Chèvre » (également sur commune de Tannois), ainsi qu'un périmètre de 10 mètres autour du mégalithe (CAD Nant-le-Grand A 2 70, lieudit Les Bois Communaux de Nant-le-Grand ; Tannois C 9 1208, lieudit La Côte Hivernée) : inscription par arrêté du 7 décembre 2000.

Tannois. - Menhir de « La Queue » : voir commune de Nant-le-Grand.

Menhir de « La Chèvre » : voir commune de Nant-le-Grand.

Morbihan

Bangor. - Ancienne station radar de Port-Coton (CAD YB 181) : inscription par arrêté du 30 octobre 2000.

Elven. - Ancienne forteresse de Largouët : les parties non classées, à savoir : la basse-cour (sols et vestiges qui s'y trouvent) ; les douves ; l'étang ; la digue de l'étang ; les ruines de la chapelle ; la maison de garde, dite « La Porterie », pour ses façades et ses toitures ; le portail à double entrée cochère et piétonne ; le puits ; les quatre piliers placés au carrefour des deux allées principales du bois ; les deux piliers placés à l'entrée du domaine en bordure du chemin rural no 101, dit « des Tours d'Elven » ; les murs de clôture du domaine (CAD L 1, 4, 6, 9, 11 à 13, 15 à 17, 19, 20, 24 à 28, 33, 48, 56, 57, 454 ; non cadastré, domaine public communal) : inscription par arrêté du 11 février 2000.

Hoedic. - Fort d'Hoedic (CAD AH 22) : inscription par arrêté du 30 octobre 2000.

Ile-d'Houat. - Batterie d'En Tal (CAD AH 2) : inscription par arrêté du 30 octobre 2000.

Fort central (CAD AL 320) : inscription par arrêté du 30 octobre 2000.

Réduit de Béniguet (CAD AB 1) : inscription par arrêté du 30 octobre 2000.

Lanester. - Vestiges de l'usine de salaison gallo-romaine du Resto : vestiges subsistants plus une bande de terrain (sol et sous-sol) de 30 mètres autour de ces vestiges (CAD ZC 190) : inscription par arrêté du 14 mars 2000.

Locmaria. - Réduit de La Biche (CAD ZM 234) : inscription par arrêté du 9 novembre 2000.

Réduit de Port-Maria (CAD ZO 152) : inscription par arrêté du 30 octobre 2000.

Réduit de la Pointe-d'Arzic (CAD ZR 310) : inscription par arrêté du 30 octobre 2000.

Fort du Bugull, constitué d'une ancienne batterie xviiie siècle et d'un corps de garde type 1846 (CAD ZB 343, 342) : inscription par arrêté du 30 octobre 2000.

Tour-modèle de Port-Andro (CAD ZN 67) : inscription par arrêté du 30 octobre 2000.

Réduit de Kerdonis (CAD ZN 27) : inscription par arrêté du 30 octobre 2000.

Palais (Le). - Retranchement de Borbardoué, à savoir la redoute encadrée de deux retranchements maçonnés et une guérite de garde-côte (CAD ZL 39, 40 ; ZK 3) : inscription par arrêté du 30 octobre 2000.

Enceinte urbaine, à savoir les ouvrages, le chemin couvert, les glacis, le mur de fortification au-delà de la porte de Locmaria et l'ouvrage de Beausoleil (CAD AC 6, 8 à 10, 11, 13, 33 à 36, 64, 65, 78, 79, 84, 86, 88, 91, 93, 94) : inscription par arrêté du 30 octobre 2000.

Fort de Ramonet (CAD ZI 186) : inscription par arrêté du 30 octobre 2000.

Fortin de Port-Fouquet (CAD ZC 38) : inscription par arrêté du 30 octobre 2000.

Fort de Taillefer : ensemble des ouvrages militaires du fort (CAD ZD 55, 228) : inscription par arrêté du 30 octobre 2000.

Corps de garde de Fort Larron (CAD ZI 125) : inscription par arrêté du 30 octobre 2000.

Fort du Gros Rocher (à l'exclusion de la maison d'habitation xxe siècle), composé de la redoute de la fin du xviie siècle, du fort constitué d'un réduit type 1846, d'un ensemble de plates-formes de tir et de traverses de la fin du xixe siècle, et d'un mur d'enceinte (CAD ZK 157, 158) : inscription par arrêté du 30 octobre 2000.

Pluherlin. - Château de Talhouët, à savoir le logis, la chapelle, les façades et toitures des communs, les jardins en terrasses avec leurs murets et structures maçonnées, les murs de clôture du domaine (CAD E 690, 114, 116) : inscription par arrêté du 29 septembre 2000.

Sauzon. - Corps de garde de la Pointe des Poulains dit « Fort Sarah-Bernhardt » (CAD AB 19) : inscription par arrêté du 30 octobre 2000.

Corps de garde de la Pointe du Cardinal (CAD ZB 58) : inscription par arrêté du 30 octobre 2000.

Sérent. - Manoir de Tromeur : façades et toitures du logis principal et du logis-porte ; colombier, puits et sol de la cour pavée (CAD YA 141, 142) : inscription par arrêté du 8 février 2000.

Vannes. - Immeuble des anciens établissements Petit-Fers, 1 bis, 3, rue Alain-Legrand : façades et toitures ; structure métallique (CAD BO 437) : inscription par arrêté du 30 mai 2000.

Moselle

Niederstinzel. - Château de Geroldseck : les ruines du château, en totalité, avec la motte (CAD 3 35, lieudit Geroldseck) : inscription par arrêté du 31 juillet 2000.

Nièvre

Charité-sur-Loire (La). - Ancien domaine prioral : le cellier, la porterie, les sols du prieuré et de l'ancienne église Saint-Laurent, les vestiges de l'église priorale Sainte-Croix, en totalité (CAD AW 80, 108, 109, 111, 125, 126, 131, 138 à 140, 142, 149, 150, 163 à 165, 171, 188, 519) : inscription par arrêté du 20 octobre 2000.

Clamecy. - Eglise Notre-Dame-de-Bethléem (CAD AI 1) : inscription par arrêté du 14 janvier 2000.

Nevers. - Eglise Sainte-Bernadette-du-Banlay, 23, rue du Banlay (CAD AD 107) : classement par arrêté du 25 mai 2000.

Hôtel de Maumigny, 12, rue Creuse : façades et toitures de l'ensemble de l'hôtel ; portail et mur sur rue ; en totalité : tourelle abritant l'escalier en vis et la cuisine du rez-de-chaussée (CAD BK 37) : inscription par arrêté du 21 décembre 2000.

Hôtel Andras de Marcy, 14, rue Creuse : façades et toitures de l'ensemble de l'hôtel ; portail et mur sur rue ; en totalité : ensemble maniériste formé par la façade sur cour et la galerie du premier étage (CAD BX 239) : inscription par arrêté du 21 décembre 2000.

Nord

Villeneuve-d'Ascq. - Musée d'art moderne, 1, impasse du Musée : le musée d'art moderne, le logement du conservateur, les deux logements de concierge, les studios d'artistes, les garages, le poste de transformation, ainsi que le sol et le parc de l'ensemble (CAD RA 361) : inscription par arrêté du 18 octobre 2000.

Armentières. - Ancien magasin de commerce Mahieu, 1, rue de la Gare : les façades et toitures sur la rue de la Gare, le hall traversant avec sa verrière ainsi que la structure porteuse métallique des deux magasins latéraux (CAD BT 66) : inscription par arrêté du 21 avril 2000.

Ancienne école de natation, bains et lavoir publics, 12, place Victor-Hugo : façades et toitures (exception faite de celle du bassin), cheminée, entrée, bassin (et ses accès correspondants), cabines de déshabillage (CAD BS 237) : inscription par arrêté du 28 juin 2000.

Cateau-Cambrésis (Le). - Ancienne brasserie-malterie Lefebvre-Scalabrino, 16, rue du Marché-aux-Chevaux : ensemble de la brasserie : atelier de production (avec la salle des machines, dénommé bâtiment A), en totalité, reconstruit après 1918 (CAD AE 377, 378) ; façades et toitures de l'ancien atelier de production de l'abbaye Saint-André (dénommé bâtiment B) (CAD AE 378) ; façades et toitures sur cour de deux logements patronaux (dénommés bâtiments C et D) (CAD AE 382, 383) ; façades et toitures sur cour des anciennes écuries et dépendances de l'abbaye Saint-André (dénommées bâtiment E) (CAD AE 383) ; sol de la cour (CAD AE 377, 378, 382, 383) : classement par arrêté du 27 mars 2000.

Croix. - Maison d'habitation, 18 bis, avenue du Général-de-Gaulle, sentier du Créchet : maison d'habitation ainsi que l'ensemble de la parcelle (CAD AL 346) : inscription par arrêté du 28 juillet 2000.

Denain. - Théâtre municipal, rue de Villars : totalité du théâtre municipal (à l'exception de la cage de scène), 149, rue de Villars (CAD BH 602) ; façades et toitures des locaux annexes, 147, rue de Villars (CAD BH 601) : inscription par arrêté du 18 octobre 2000.

Dompierre-sur-Helpe. - Château d'Hugémont, chemin d'Hugémont : façades et toitures du château (CAD A 752) ; ensemble des bâtiments agricoles, y compris la charpente de la grange (CAD A 407, 746, 747, 754) ; parc, y compris son mur de clôture, la fontaine et le dispositif hydraulique, les étangs, la glacière et les allées (CAD A 378, 379, 401 à 404, 561, 562 b, 563, 564, 748 à 751) ; allée du Parc (CAD A 413) ; allée de Platanes (ancienne drève) menant au château (CAD A 416) : inscription par arrêté du 13 mars 2000.

Douai. - Théâtre municipal, rue de la Comédie (CAD CD 547) ; bâtiment du xviiie siècle, annexé au théâtre, 1, rue de la Comédie (CAD CD 546) : inscription par arrêté du 21 avril 2000.

Erquinghem-Lys. - Ancienne usine de blanchiment Mahieu, 9, rue des Frères-Mahieu : bâtiment de la pièce de séchage (CAD B 2151) : inscription par arrêté du 21 avril 2000.

Lambersart. - Maison d'habitation, 60, avenue Bailly-Ducroquet : façade et toiture sur rue, ainsi que le muret de clôture (CAD BD 164) : inscription par arrêté du 28 juillet 2000.

Maison d'habitation Villa Saint-Charles, 193, rue de l'Hippodrome : maison d'habitation ainsi que la parcelle d'assise dans son ensemble (CAD AV 809) : inscription par arrêté du 28 juillet 2000.

Lille. - Salle des fêtes, à Lille-Fives, 91, rue de Lannoy, en totalité (CAD CD 1)) : inscription par arrêté du 21 avril 2000.

Tourcoing. - Ancien tissage Louis Lepoutre, 156, chaussée Pierre-Curie : façades et toitures du bâtiment de l'ancien tissage, de la conciergerie ainsi que le mur de clôture du site industriel (CAD AT 600) : inscription par arrêté du 21 avril 2000.

Wambrechies. - Ancienne filature de lin « la linière de Wambrechies », 41, rue du Quesnoy : les façades et toitures de l'ancienne filature ; la tour et l'escalier implanté à l'arrière de cette dernière (CAD B 4340) : inscription par arrêté du 6 mars 2000.

Distillerie Claeyssens, 1, rue de la Distillerie : en totalité, les bâtiments ci-après désignés : bâtiment des moulins, bâtiment de la distillerie situé le long de la Deûle, salle de distillation, bâtiments donnant sur l'ancienne cour d'entrée (anciens bureaux, bâtiment de stockage et ancien logement de concierge), ainsi que son sol pavé, bâtiment de refroidissement des « clairs », ancienne forge (CAD B 161) : classement par arrêté du 27 mars 2000.

Oise

Boury-en-Vexin. - Eglise (CAD D1 31) : inscription par arrêté du 17 juillet 2000.

Frocourt. - Ancien presbytère (CAD AE 23) : inscription par arrêté du 26 octobre 2000.

Guiscard. - Chapelle funéraire de la famille de Berny, dans le cimetière (CAD AL 47) : inscription par arrêté du 8 septembre 2000.

Hamel (Le). - Eglise du Hamel (CAD A 11) : inscription par arrêté du 3 novembre 2000.

Lachapelle-aux-Pots. - Fours de la Crapaudière (CAD AB 136, 149) : inscription par arrêté du 8 septembre 2000.

Orne

Cerisé. - Eglise, rue de l'Eglise (CAD AE 66) : inscription par arrêté du 25 septembre 2000.

Gémages. - Eglise Saint-Martin, (CAD D 334) : inscription par arrêté du 30 octobre 2000.

Igé. - Domaine de Lonné : les façades et les toitures du château, le salon avec son décor, la bibliothèque avec son décor, la salle à manger avec son décor, y compris le tableau de Balleroy Meute au repos intégré aux boiseries ; la chapelle ; les façades et les toitures de la maison du régisseur ; les façades et les toitures des bâtiments de la ferme, y compris le bâtiment des écuries-charretterie ; les façades et les toitures de la maison du jardinier et la serre attenante ; le parc, tel qu'il est délimité sur le plan annexé à l'arrêté, avec ses éléments constitutifs : murs, fossés maçonnés, calvaire ; le potager, avec ses murs intérieurs et ses murs de clôture, et le portail dit « de Chateaubriand » ; les façades et les toitures du moulin de Lonné, ainsi que son mécanisme ; les façades et les toitures de la boulangerie (CAD G 8, 13, 14, lieudit Château de Lonné, 9, lieudit La Vigne, 11, 17, lieudit Lonné, 12, lieudit Le Bosquet, 15, lieudit Le Colombier, 16, lieudit La Basse-Cour ; F 103, lieudit Moulin de Lonné) : inscription par arrêté du 21 février 2000.

Lonrai. - Domaine de Lonrai : grand salon du château (CAD AC 4, lieudit Le Château) : classement par arrêté du 21 juillet 2000.

Ménil-Froger. - Logis de Ménil-Froger (CAD B 86) : inscription par arrêté du 9 juin 2000.

Pas-de-Calais

Arras. - Ensemble théâtral, 7-9, place du Théâtre ; 26 B, rue Ernestale : ensemble des bâtiments formant le complexe théâtral (théâtre municipal, salle des concerts, salle des orphéonistes, salle de l'harmonie, salle de la philharmonie) (CAD AB 1077) : inscription par arrêté du 18 octobre 2000.

Bruay-la-Buissière. - Eglise Saint-Martin (CAD 482 AB 30) : inscription par arrêté du 21 juillet 2000.

Calais. - Bourse du travail, place Crèvecoeur, et son marché couvert (CAD AL 675) : inscription par arrêté du 28 juin 2000.

Immeuble, 74, boulevard Jacquard : la façade (CAD AB 415) : inscription par arrêté du 28 juillet 2000.

Montreuil. - Hôtel-Dieu, place Gambetta : la chapelle (CAD AD 376) : inscription par arrêté du 28 juillet 2000.

Vieil-Hesdin. - Château d'Estruval : les façades et toitures du château et des deux pigeonniers, ainsi que le sol de la cour (CAD AC 37) ; les façades et toitures des bâtiments de la ferme, ainsi que le sol de la cour (CAD AC 38) ; le parc du château (CAD AC 27) ; l'allée de tilleuls menant au château (CAD AC 4, 36) ; l'allée de hêtres pourpres, dite « route de Thérouanne » (CAD AC 47) : inscription par arrêté du 13 mars 2000.

Puy-de-Dôme

Augerolles. - Château des Grimardies en totalité, y compris sa fontaine sur cour extérieure, son jardin avec sa terrasse, ses colonnes, et ses portails avec leurs ferronneries, et les intérieurs avec leurs décors comprenant notamment la cage d'escalier avec sa rampe en fer forgé et ses tableaux peints, le grand salon, la salle à manger avec ses boiseries et ses peintures et le petit cabinet (CAD BM 21, 23 ; non cadastré) : inscription par arrêté du 7 novembre 2000.

Bort-l'Etang. - Château de La Garde, y compris ses décors intérieurs, ses communs (chenil, hangar, grange, écurie avec sellerie et grenier, orangerie) et ses jardins (CAD B 1 60, 62, 64, 66 à 68) : inscription par arrêté du 5 octobre 2000.

Ceyssat. - Château d'Allagnat, y compris ses décors intérieurs (salle à manger, grand salon, petit salon et salon gris du donjon du premier étage, vestibule à alcôve, chambre verte et chambre bleue au deuxième étage) et son parc avec ses jardins en terrasse avec bassin et escalier (CAD ZH 183 à 185) : inscription par arrêté du 10 août 2000.

Chamalières. - Maison Gauthier, 7, avenue de Royat : maison, y compris son parc, son pavillon d'entrée, sa grille de clôture et les pièces suivantes avec leur décor : escaliers, vestibules, salle à manger, grand salon et chambre du rez-de-chaussée, salon, chambre verte, logette avec ses vitraux au premier étage (CAD AD 918, 919) : inscription par arrêté du 13 décembre 2000.

Maison, 12, avenue de Royat : maison, y compris son jardin, son mur de clôture avec sa grille, et ses intérieurs avec leurs décors (boiseries, cheminées) (CAD AD 193) : inscription par arrêté du 26 octobre 2000.

Châteldon. - Les maisons de vignerons, rue de l'Aire (CAD AC 210 à 213) : inscription par arrêté du 26 octobre 2000.

Clermont-Ferrand. - Maison, 60, rue Blatin : maison, y compris son jardin avec son mur de clôture, et les décors intérieurs (escalier avec ferronnerie, menuiseries, cheminées) (CAD IT 57) : inscription par arrêté du 7 novembre 2000.

Maison, 62, rue Blatin : maison, y compris son jardin, son mur de clôture avec sa grille, et ses décors intérieurs (escalier, pièces avec leurs cheminées et leurs stucs) (CAD IT 56) : inscription par arrêté du 7 novembre 2000.

Maison, 64, rue Blatin : maison, y compris les décors intérieurs et le jardin avec sa clôture (CAD IT 55) : inscription par arrêté du 13 décembre 2000.

Hôpital-sanatorium Sabourin : en totalité, les bâtiments composant l'hôpital-sanatorium (bâtiment principal, maison du directeur, bâtiment du personnel) ainsi que le jardin d'accompagnement et la grille d'entrée (CAD MO 10) : inscription par arrêté du 24 mars 2000.

Combronde. - Eglise Saint-Genès-le-Comte (CAD AD 117) : inscription par arrêté du 7 novembre 2000.

Loubeyrat. - Eglise Saint-Jean-Baptiste (CAD A 894) : inscription par arrêté du 7 novembre 2000.

Mirefleurs. - Maison Domat, 2, rue de la Grande-Chareyre : maison, y compris les pièces intérieures avec leurs décors (boiseries, cheminées, alcôves, peintures, graffitis, dessins, dont ceux du cabinet surmontant l'escalier) (CAD I 128) : inscription par arrêté du 7 novembre 2000.

Puy-Guillaume. - Abbaye cistercienne de Montpeyroux en totalité, comprenant l'église, les bâtiments conventuels avec leurs décors intérieurs (boiseries, cheminées, escalier) et le parc avec son mur de clôture et ses portails en ferronnerie (CAD B 1391 à 1402, 1433, 1668) : inscription par arrêté du 7 novembre 2000.

Riom. - Caserne Vercingétorix, avenue Virlogeux (CAD BK 216) : inscription par arrêté du 7 novembre 2000.

Sallèdes. - Château de la Chaux-Montgros en totalité avec ses terrasses, portail, jardins et dépendances (CAD AC 62 à 64, 67, 70, 101, 102) : classement par arrêté du 25 mai 2000.

Pyrénées-Atlantiques

Angaïs. - Château d'Angaïs : château (CAD B 19), écuries (CAD B 1295) et parc (CAD B 20 à 22, 1298) : inscription par arrêté du 30 juin 2000.

Ascain. - Maison de Ferdinand Pinney Earle (CAD AE 20) : inscription par arrêté du 13 janvier 2000.

Morlanne. - Ancienne abbaye laïque, dite « la Tour » (CAD A 554), ainsi que les vestiges et le sol d'assiette de son aile est détruite (CAD A 882, 883) : inscription par arrêté du 16 octobre 2000.

Navarrenx. - Enceinte bastionnée : le sol d'assiette et les vestiges du château médiéval dit « la Casterasse » ; le fossé et la contrescarpe, le glacis et les ouvrages de terre renforçant la place à l'est en avant du fossé ; les ouvrages de terre renforçant les bastions, l'enceinte et les portes ; les casemates et souterrains renforçant les bastions des Contremines et du Moulinet ; la poudrière située au bastion de la Cloche (CAD AB 25, 27, 28, 60, 82, 154, 181, 184, 220, 227, 228, 233 à 236, 241, 249 à 253, 262, 298, 299, 314, 331, 333, 350, 351, 353, 354 ; non cadastré, domaine public) : classement par arrêté du 8 septembre 2000.

Pau. - Eglise Saint-Joseph, avenue de l'Eglise-Saint-Joseph (CAD CN 356) : inscription par arrêté du 14 décembre 2000.

Hautes-Pyrénées

Bazet. - Manoir de Bazet, 13, rue de l'Eglise : communs, jardin, portail, mur de clôture, grande allée et système hydraulique (CAD AC 47 à 49, 53, 54) : inscription par arrêté du 2 août 2000.

Pyrénées-Orientales

Mosset. - Chapelle de Corbiac, ainsi que le bâtiment qui abrite la galerie sud, les bâtiments situés à l'ouest de la chapelle et le sol de la cour méridionale (CAD W 239) : inscription par arrêté du 24 mai 2000.

Salses-le-Château. - Camp Joffre dit « Camp de Rivesaltes » : îlot F, avec l'ensemble de ses baraquements (CAD D 1229) : inscription par arrêté du 18 juillet 2000.

Bas-Rhin

Fegersheim. - Maison, 23, route de Lyon : façades et toiture (CAD 7 84/20) : inscription par arrêté du 13 décembre 2000.

Ancienne auberge Au Soleil d'Or, 27, route de Lyon : façades et escaliers extérieurs, toiture, escalier intérieur à balustres (CAD 7 233/20) : inscription par arrêté du 13 décembre 2000.

Ancien hôtel du maître de poste, 46, route de Lyon : façades, toiture et escalier intérieur à balustres (CAD 5 189/111) : inscription par arrêté du 13 décembre 2000.

Mutzig. - Ancienne brasserie de Mutzig : bâtiments néo-médiévaux (CAD 04 195, 196) : inscription par arrêté du 13 décembre 2000.

Ottrott. - Chapelle Saint-Nicolas, rue Saint-Nicolas (CAD 4 104) : inscription par arrêté du 25 février 2000.

Strasbourg. - Villa, 13, rue Fischart : le décor intérieur réalisé par Sophie Taeuber-Arp (CAD 95 56) : inscription par arrêté du 13 décembre 2000.

Ancienne maison du négociant Rubin dite « maison A l'Ange », 15, rue du Faubourg-de-Saverne : façades et toiture, y compris l'escalier principal intérieur de l'immeuble sur rue (CAD 54 25) : inscription par arrêté du 25 février 2000.

Bains municipaux, 10, boulevard de la Victoire : bâtiments des bains et des bains médicaux : extérieurs : façades et toitures, y compris l'escalier principal avec ses lampadaires, solarium, cours anglaises et mur d'enceinte. Bâtiments des bains : intérieurs : les éléments suivants avec dallages, carrelages, menuiseries et robinetterie d'origine : rotonde d'entrée avec ses dégagements ; deux bassins de natation avec leurs dégagements ; douches, pédiluves, vestiaires ; bain romain (totalité des installations) ; bains en baignoires d'origine (premier étage, aile est). Bâtiments des bains médicaux : intérieurs : grande salle d'hydrothérapie, y compris les deux piscines, les douches et la robinetterie (rez-de-chaussée). Bâtiment de la chaufferie : façades, toiture et cheminée (CAD 28 36) : inscription par arrêté du 10 octobre 2000.

Immeubles, 11, rue Mercière ; 10, place de la Cathédrale, à l'exception des parties classées (CAD 19 15) : inscription par arrêté du 25 février 2000.

Westhoffen. - Vestiges des anciennes fortifications : mur d'enceinte sud ; vestige de la porte dite Badstubtor (CAD 1 141, 142) : inscription par arrêté du 25 février 2000.

Haut-Rhin

Bergheim. - Ancienne commanderie de Templiers, dite Le Tempelhof, 1, route de Thannenkirch : façades ; toiture, y compris la charpente ; ensemble des dispositions et éléments de décor anciens, y compris la cave, à l'intérieur (CAD 21 106) : inscription par arrêté du 25 février 2000.

Maison, 62, rue des Vignerons : la baie à meneaux multiples, avec sa colonnette torse, provenant du Tempelhof (CAD 9 267) : inscription par arrêté du 13 décembre 2000.

Hirtzbach. - Château de Reinach, 2, rue du Château : façades et toitures du château ; cadran solaire en polyèdre dans le jardin (CAD 2 78) : classement par arrêté du 4 juillet 2000.

Niederhergheim. - Eglise catholique Sainte-Lucie : décor intérieur peint et vitraux (CAD 2 10) : inscription par arrêté du 25 février 2000.

Pfaffenheim. - Chapelle Notre-Dame du Schauenberg (CAD 24 25) : inscription par arrêté du 25 février 2000.

Grand calvaire du cimetière, place de la Mairie (CAD 1 155) : inscription par arrêté du 13 décembre 2000.

Riquewihr. - Anciennes fortifications : vestiges des murs d'enceinte (CAD 1 31 à 37, 39, 43, 46, 47, 49, 51 à 53, 55 à 57, 58a, 117 à 119, 133, 134, 151 à 156 ; 2 36 à 39, 50, 51, 53 à 60, 87 à 93, 95, 96, 98 à 101, 110, 126 à 128, 154, 305/156, 170, 178, 188, 189, 198 à 200, 212 à 217, 262, 263, 267) : inscription par arrêté du 1er octobre 1986, modifié par arrêté du 15 novembre 1996 et par arrêté du 11 juillet 2000.

Turckheim. - Vestiges de l'enceinte fortifiée urbaine, en élévation et dans le sol, y compris l'emprise du fossé, situés sur le domaine public de la commune et sur les parcelles 1 2 à 10, 12, 14, 35, 37, 38, 40, 41, 44, 48, 49, 56 à 61, 82, 86, 89 à 91 ; 2 1 à 3, 6, 7, 17, 18, 85, 88, 91, 92, 95, 106, 115, 116, 118, 137 ; 3 39, 45 à 47, 50, 54 ; 4 50, 56, 59, 60, 62, 71, 73 ; 5 1, 4, 6 à 8, 10, 12, 13, 21 à 23 ; 6 1 à 4, 6 à 8, 10, 12 à 14, 16, 18 à 20, 53, 65, 68, 69, 74 ; 7 37, 38, 40, 66, 77, 78, 81, 90/41, 92/41, 93/41, 94/41, 95/41 : inscription par arrêté du 10 mars 2000, modifié par arrêté du 11 juillet 2000 et par arrêté du 14 août 2000.

Rhône

Montmelas-Saint-Sorlin. - Château de Montmelas (également sur commune de Saint-Julien) : château comprenant : les façades et toitures du château, des communs, des tours, des porches et de la chapelle ; l'enceinte castrale, le jardin, les cours, le bâtiment dit « panthéon », le potager avec ses éléments bâtis, le cuvage ; le parc en totalité avec son mur d'enceinte et ses deux portes d'entrée (façades et toitures) ; l'ensemble du système hydraulique (CAD Montmelas-Saint-Sorlin, lieux-dits Bois de Laye et Château de Montmelas, B 128 à 131, 133 à 137 parc, 132 porte Génelard, 138 porte de la Raie, 147 cuvage, 154 jardin, panthéon et basse cour du château, 160 jardin potager, 397 château, 398 haute cour et communs, 399 tour-porche sud, 400 pavillon d'entrée ouest, 401 chapelle, 402 tour-porche et commun nord, 403 tour est ; Saint-Julien, lieudit Les Rayes, A 384) : inscription par arrêté du 29 juin 2000.

Pollionnay. - Château, y compris la cour, les dépendances et les fossés ; jardin avec ses statues, bassin, buffet d'eau ; pigeonnier ; murs de soutènement (CAD AI 71, 70, 69, 55, 72) : inscription par arrêté du 16 octobre 2000.

Saint-Cyr-au-Mont-d'Or. - Ancienne église dite « salle des Vieilles Tours », 7, rue des Ecoles (CAD AB 97) : inscription par arrêté du 16 octobre 2000.

Saint-Julien. - Château de Montmelas : voir commune de Montmelas-Saint-Sorlin.

Haute-Saône

Champlitte. - Maison, place des Halles : façades et toitures (CAD AL 393, 395) : inscription par arrêté du 21 décembre 2000.

Couvent des Augustins : couvent en totalité, y compris les dépendances agricoles, l'enclos et les murs de clôture (CAD AE 370, 437, 375, 376, 381, 369, 382, 383, 384, 379, 380, 373, 374, 438) : classement par arrêté du 4 juillet 2000.

Chariez. - Ancienne maison forte de Chariez, y compris les fossés, la plate-forme et son mur d'enceinte, les bâtiments en totalité, la fontaine, le sol et les vestiges archéologiques qu'il contient, délimité par les fossés (CAD ZC 23) : inscription par arrêté du 21 décembre 2000.

Gray. - Ancien refuge de l'abbaye de Corneux, 87-89, rue Vanoise : la chapelle, y compris ses baies murées (CAD AB 434) : inscription par arrêté du 27 mars 2000.

Hôtel-Dieu, 87, Grande-Rue : la chapelle, y compris ses décors (CAD AC 536) : inscription par arrêté du 27 mars 2000.

Palais de justice, 15, rue Maurice-Signard, en totalité, y compris les décors et le poêle (CAD AB 229) : inscription par arrêté du 27 mars 2000.

Ancien grenier, 10-12, rue du Marché (CAD AC 152, 153) : inscription par arrêté du 27 mars 2000.

Fontaine Saint-Pierre-Fourier, Grande-Rue ; à l'angle de la rue du Marché (CAD non cadastré) : inscription par arrêté du 27 mars 2000.

Fontaine Devosge et fontaine Romé-de-l'Isle adossées à l'hôtel de ville (CAD AB 251) : inscription par arrêté du 27 mars 2000.

Jussey. - Fontaine « Marianne », place de la Libération (CAD non cadastré) : inscription par arrêté du 21 décembre 2000.

Mantoche. - Maison Davadan (CAD AB 175) : inscription par arrêté du 6 octobre 2000.

Roche-Morey (La). - Maison, rue Haute (CAD AB 161) : inscription par arrêté du 6 octobre 2000.

Ronchamp. - Ecole en bois (CAD AL 258) : inscription par arrêté du 9 novembre 2000.

Vars. - Ancienne abbaye cistercienne de Theuley : les deux pavillons d'entrée, façades et toiture, et la porte monumentale ; le mur de clôture avec les tours au sud, le mur est, le mur nord jusqu'à l'emplacement de l'ancienne église et des bâtiments réguliers détruits (parcelles 994 et 995) ; les deux corps de bâtiments subsistant de l'ancienne aile sud des bâtiments réguliers, en totalité ; le sol des parcelles 994, 995 et 901 (anciens cloître et bâtiments réguliers et ancienne église), et les vestiges archéologiques qu'il contient ; le moulin, façade et toiture (CAD A 363, 364, 915, 352, 355, 901, 344, 368, 340, 339, 939, 359, 994, 995) : inscription par arrêté du 21 décembre 2000.

Vauvillers. - Maison dite du Cardinal Sommier, 3, rue du Château : le portail ; la façade en pierre de taille avec l'échauguette (CAD AB 62) : inscription par arrêté du 6 octobre 2000.

Velleguindry-et-Levrecey. - Château de Levrecey : le corps de logis, en totalité (CAD F 158) : inscription par arrêté du 6 octobre 2000.

Saône-et-Loire

Chalon-sur-Saône. - Hôtel Denon, 5, impasse Villa-Denon : hôtel en totalité, y compris le salon du xviiie siècle au premier étage et son décor ; portail (CAD BX 216, 227) : inscription par arrêté du 22 février 2000.

Montceau-les-Mines. - Site du lavoir des Chavannes (également sur commne de Saint-Vallier), 40, quai du Nouveau-Port : site en totalité, comprenant : le lavoir et son matériel technique ; la sous-station et son matériel ; les bureaux et les douches ; le réseau ferré électrique, les quais et le port ; les ouvrages d'art (CAD Montceau-les-Mines CI 50, 56, 123 à 125, 179 ; Saint-Vallier BE 154 à 158) : inscription par arrêté du 13 octobre 2000.

Ozolles. - Château de Rambuteau : le château ; les dépendances, y compris le bûcher ; l'orangerie ; la chapelle ; les ruines de la tour et la glacière ; les façades et toitures de la ferme ; le parc et le jardin régulier, y compris les murs de soutènement et les statues de sphinges ; l'étang de la cascade et l'étang neuf ; le canal ; le portail et le sol des demi-lunes d'entrée, y compris la statue de Diane chasseresse, les murs de clôture (CAD E 103 à 107, 112 à 125, 156, 157) : inscription par arrêté du 22 février 2000.

Péronne. - Château de Vaux-sous-Targes : le cellier (ou cuverie), le pigeonnier, les dépendances ; le parc et l'étang (CAD C 5, 6, 12 à 15, 456, 594, 595) : inscription par arrêté du 22 février 2000. - Le château en totalité, y compris les fossés et le pont, la cour nord, son bassin ; l'escalier à deux volées et le mur de soutènement (CAD C 594) : classement par arrêté du 10 juillet 2000.

Saint-Vallier. - Site du lavoir des Chavannes : voir commune de Montceau-les-Mines.

Sarthe

Mans (Le). - Ancien asile d'aliénés : éléments suivants tels qu'ils figurent sur le plan joint à l'arrêté : la chapelle (no 1) et le pavillon des « agités » - côté rivière Huisne - (no 3 A), en totalité ; les galeries de circulation reliant les bâtiments désignés au présent arrêté ; les façades et toitures des bâtiments suivants : les deux pavillons encadrant la chapelle (nos 2 A et 2 B), la porterie (no 4), le bâtiment de direction au centre de la cour (no 5) - à l'exception des locaux de service xxe siècle (no 6) -, les pavillons de malades situés de part et d'autre de la cour centrale (nos 7 A, 7 B, 8 A, 8 B, 9 A, 9 B), les deux pavillons de services reliés au bâtiment de direction (nos 10 A et 10 B), le pavillon des hôtes de première classe côté rivière Huisne (no 11), la maison du médecin-chef et son bâtiment de jardin (no 12) ; les terrains d'assiette, y compris les murs de clôture (CAD HW 166, 261) : inscription par arrêté du 26 juin 2000.

Peray. - Eglise Saint-Jouin avec son cimetière (CAD A 235, 236) : inscription par arrêté du 9 novembre 2000.

Haute-Savoie

Collonges-sous-Salève. - Maison, 96, chemin des Chênes : façades et toitures de l'ensemble des bâtiments (à l'exception du bâtiment situé au nord de la cour) ; la fontaine xviiie siècle dans la cour ; le bassin circulaire côté jardin ; l'ensemble du rez-de-chaussée (avec son décor) de la partie du logis daté 1677 (CAD AH, lieudit Le Parc, 32, 33, 9) : inscription par arrêté du 6 juillet 2000.

Paris

Paris (1er). - Immeuble (siège de la Semeuse de Paris), 16, rue du Louvre ; rue Bailleul : les façades et toitures sur rue et sur cours (y compris les deux courettes intérieures avec leur carrelage blanc) ; les parties communes (le vestibule, la cage d'escalier avec son ascenseur et sa grille, ses vitraux et l'ensemble de son décor) (CAD AT 130) : inscription par arrêté du 11 décembre 2000.

Paris (3e). - Immeuble, 37, rue Volta : la façade sur rue, l'escalier avec sa cage et sa rampe (CAD AC 13) : inscription par arrêté du 7 décembre 2000.

Paris (5e). - Cinéma Le Champollion, faisant partie de l'immeuble, 1, rue Champollion ; 51, rue des Ecoles (CAD BN 32) : inscription par arrêté du 7 avril 2000.

Immeuble, 13, rue Champollion : les façades sur rue et sur cour, y compris les croisées avec leurs meneaux et leurs croisillons, leurs targettes et leurs chambranles ; les portes et chambranles de portes des couloirs ; la cage d'escalier ; l'escalier avec sa rampe et ses marches ; la porte à claire-voie du mur d'échiffre ; le passage cocher (CAD BN 52 A) : inscription par arrêté du 19 juin 2000.

Immeuble, 15, rue Champollion : les façades sur rue et sur cour ; la cage d'escalier ; l'escalier avec sa rampe et ses marches (CAD BN 50) : inscription par arrêté du 19 juin 2000.

Immeuble, 17, rue Champollion : les façades sur rue et sur cour, y compris les croisées avec leurs meneaux et leurs croisillons, leurs targettes et leurs chambranles ; les portes et chambranles de portes des couloirs ; la cage d'escalier ; l'escalier avec sa rampe et ses marches ; la porte à claire-voie du mur d'échiffre ; le passage cocher (CAD BN 19) : inscription par arrêté du 19 juin 2000.

Paris (7e). - Hôpital Laennec, 40-42, rue de Sèvres ; 65 à 79, rue Vaneau, et 4, impasse Oudinot : les deux escaliers numérotés 9 et 10 sur le plan joint à l'arrêté ; les puits des cours ; les sols des croix et de l'ancien cimetière ; le mur donnant sur la rue de Sèvres (CAD AH 08) : inscription par arrêté du 11 mai 2000.

Paris (8e). - Salle de concerts dite Salle Pleyel, 252, rue du Faubourg-Saint-Honoré : l'ensemble des toitures ; la façade sur la rue du Faubourg-Saint-Honoré ; les façades surmontant le puits de lumière ; la totalité des parties intérieures accessibles au public à l'origine : le vestibule d'entrée, la rotonde et ses dégagements, y compris les escaliers avec leurs cages, les escaliers avec leurs cages menant à la grande salle, la galerie-foyer, le vestibule précédant les salles Chopin et Debussy, les salles Chopin et Debussy, la grande salle de concerts, les anciennes salles d'exposition et de répétition surmontant le vestibule d'entrée et la rotonde (CAD AZ 04) : inscription par arrêté du 21 février 2000.

Grand-Palais, avenue Winston-Churchill ; avenue Franklin-Roosevelt ; cours de la Reine et avenue du Général-Eisenhower (CAD AL 25, lot 9025) : classement par arrêté du 6 novembre 2000.

Paris (11e). - Ancienne fabrique d'instruments de musique « Gautrot-Couesnon », actuellement immeuble de l'Union fraternelle des métallurgistes, 94, rue Jean-Pierre-Timbaud : façade sur rue et toiture correspondante du bâtiment sur rue ; façade sur rue et toiture correspondante du bâtiment commercial et administratif en fond de cour (CAD 11-01 AK 15) : inscription par arrêté du 18 février 2000.

Paris (14e). - Immeuble, 5, rue Schoelcher : ensemble des façades et des toitures ; vestibule d'entrée ; appartement du premier étage dans le bâtiment A (lots nos 2 et 8) (CAD AO 4) : classement par arrêté du 27 mars 2000.

Paris (16e). - Immeubles formant la rue Mallet-Stevens, 1 bis, 3, 4, 5, 6, 7, 10, 12, rue Mallet-Stevens ; 9, rue du Docteur-Blanche : façades et toitures de l'ancien pavillon de gardien (à l'exclusion de l'extension), ainsi que le sol de la parcelle sis 1, rue Mallet-Stevens, et 2, impasse AH 16 (CAD 16-01 BT 81) ; façades et toitures (à l'exclusion des surélévations), ainsi que le sol de la parcelle cadastrale de l'immeuble sis 3-5, rue Mallet-Stevens (CAD 16-01 BT 20) ; façades et toitures (à l'exclusion des surélévations), le vestibule d'entrée, l'escalier desservant les étages d'origine et l'ascenseur, ainsi que le sol de la parcelle cadastrale de l'immeuble sis 4-6, rue Mallet-Stevens (CAD 16-01 BT 26) ; façades et toitures, ainsi que le sol de la parcelle de l'immeuble sis 7, rue Mallet-Stevens (CAD 16-01 BT 21) ; sol de la parcelle de l'immeuble sis 10, rue Mallet-Stevens (CAD 16-01 BT 25) ; façades et toitures (à l'exclusion des surélévations), le vestibule d'entrée et l'escalier desservant les étages d'origine, ainsi que le sol de la parcelle cadastrale de l'immeuble sis 12, rue Mallet-Stevens, et 9, rue du Docteur-Blanche (CAD 16-01 BT 24) ; sol de la rue Mallet-Stevens (CAD 16-01 BT 90) : inscription par arrêté du 17 octobre 2000.

Paris (17e). - Immeuble, 62-64, rue Boursault : façades sur rue ; toitures et toitures-terrasses correspondantes ; vestibule d'entrée ; escalier principal avec sa cage ornée de vitraux (CAD 17 CQ 09) : inscription par arrêté du 27 mars 2000.

Seine-Maritime

Havre (Le). - Ancien prieuré de Graville : ensemble des bâtiments prioraux en totalité, y compris l'assise foncière de l'ancien cloître (à l'exclusion des parties classées) ; enclos en totalité, y compris les murs et les vestiges archéologiques connus ou à découvrir, à l'exclusion de l'actuelle maison du gardien (CAD MI 48, 49) : inscription par arrêté du 12 octobre 2000.

Neuf-Marché. - Eglise paroissiale Saint-Pierre (CAD B 226) : inscription par arrêté du 23 octobre 2000.

Presbytère (CAD B 260) : inscription par arrêté du 23 octobre 2000.

Rouen. - Café Le Métropole, 111, rue Jeanne-d'Arc, et 16, rue Verte : la devanture, y compris la marquise et l'enseigne, et le décor intérieur, y compris les lustres et le comptoir (CAD CH 49) : inscription par arrêté du 1er décembre 2000.

Saint-Saire. - Eglise paroissiale Saint-Saire (CAD AD 80) : inscription par arrêté du 30 août 2000.

Seine-et-Marne

Ferrières. - Domaine de Ferrières (également sur la commune de Pontcarré) : les parties bâties et non bâties du domaine (CAD Ferrières B 761 ; Pontcarré A 451 à 453) : classement par arrêté du 26 septembre 2000.

Pontcarré. - Domaine de Ferrières : voir commune de Ferrières.

Saint-Fargeau-Ponthierry. - Ancienne croix de cimetière, place de l'Eglise (CAD AN 162) : inscription par arrêté du 29 novembre 2000.

Yvelines

Vésinet (Le). - Maison dite « Wood-Cottage », 122, boulevard des Etats-Unis : toutes les parties bâties et non bâties de la parcelle AH 352 correspondant à la propriété dénommée « Wood Cottage » : classement par arrêté du 26 septembre 2000.

Deux-Sèvres

Celles-sur-Belle. - Ancienne abbaye royale Notre-Dame : le logis Saint-Gobert et les vestiges du cloître médiéval (CAD AE 110), ainsi que le sol des parcelles AE 110, 111, 64 : classement par arrêté du 31 juillet 2000.

Glénay. - Château : logis, chapelle et pigeonnier (CAD F 23, 26) : classement par arrêté du 31 juillet 2000.

Parthenay. - Remparts : remparts avancés de la citadelle, lieudit La Prée, avec la tour trilobée (CAD AB 25, 27 à 30, 102, 103 ; AD 364) : classement par arrêté du 27 mars 2000.

Somme

Ault. - Petit Casino : façades et toitures (CAD AB 800, 801) : inscription par arrêté du 4 septembre 2000.

Conty. - Eglise de Wailly (CAD 816 D 128) : inscription par arrêté du 24 octobre 2000.

Montonvillers. - Eglise (CAD A2 108) : inscription par arrêté du 17 juillet 2000.

Tarn

Castres. - Théâtre municipal, rue de l'Hôtel-de-Ville : la salle de spectacle et le foyer avec leur décor (CAD BP 39) : classement par arrêté du 3 février 2000 - Théâtre, à l'exception de la salle de spectacle et du foyer classés (CAD BP 39) : inscription par arrêté du 3 février 2000.

Var

Ollioules. - Maison, 20, rue Gambetta ; 77, rue Marcellin-Berthelot : couloir, cour intérieure, cage d'escalier, galeries (CAD AP 430) : classement par arrêté du 6 décembre 2000.

Val (Le). - Chapelle Notre-Dame-de-Pitié, RD 554 (CAD D 682) : classement par arrêté du 3 janvier 2000.

Vaucluse

Avignon. - Chapelle des Templiers, 23, rue Saint-Agricol (CAD DI 744, 658) : classement par arrêté du 16 mars 2000.

Beaumont-du-Ventoux. - Chapelle du Saint-Sépulcre, route des Valettes (CAD A 1 160) : classement par arrêté du 20 janvier 2000.

Vaugines. - Eglise paroissiale Saint-Barthélemy, ainsi que l'ancien cimetière attenant et son enclos (CAD B 200, 201) : classement par arrêté du 20 janvier 2000.

Vendée

Damvix. - Eglise Saint-Guy (CAD AH 130) : inscription par arrêté du 14 novembre 2000.

Vienne

Archigny. - Les trois maisons de la ligne acadienne : maison 1 (CAD AH 164), ainsi que le sol des parcelles AH 102 et 164, lieudit La Chaussée ; maison 9 (CAD BM 11), ainsi que le sol des parcelles BM 12 et 11, lieudit Les Huit Maisons ; maison 10 (CAD BM 32), ainsi que le sol des parcelles BM 33 et 32, lieudit Les Huit Maisons : inscription par arrêté du 27 janvier 2000.

Haute-Vienne

Aixe-sur-Vienne. - Vestiges du château des vicomtes de Limoges, y compris le sol de leur terrain d'implantation (CAD AN 58, 67 et partie non bâtie des parcelles AN 57 et 60) : inscription par arrêté du 2 juin 2000.

Châteauponsac. - Maison, 30, rue Jeanne-d'Arc ; 4, rue de la Porte-Fortifiée, à l'exclusion de la toiture refaite en 1999 et des dépendances attenantes dans le jardin (CAD AE 210) : inscription par arrêté du 28 mars 2000.

Cieux. - Chapelle du Bois-du-Rat et les sols qui l'entourent (CAD E 907, 908) : inscription par arrêté du 4 mai 2000.

Cromac. - Domaine du château de Lascroux : les bâtiments et le parc constituant le domaine (CAD C 1342 à 1344, 1348 à 1363, 1646, 1647, 1650, 1652) : inscription par arrêté du 30 novembre 2000.

Flavignac. - Château de Faye : château (CAD ZK 89) et jardins (CAD ZK 15, partie correspondant aux allées d'arbres parallèles à la parcelle 101, 16a, 80, 81, 89, 90, 95 à 101) : inscription par arrêté du 4 mai 2000.

Jabreilles-les-Bordes. - Eglise paroissiale Saint-Martial (CAD A 1427) : classement par arrêté du 25 mai 2000.

Vosges

Beaufremont. - Trois coffres sous tumuli du « Bois-Saint-Charles » : les trois coffres, ainsi qu'un périmètre de 50 mètres de rayon à partir du centre des structures mégalithiques (CAD C 6 278, 279 et une partie de la voie communale no 2) : inscription par arrêté du 17 octobre 2000.

Neufchâteau. - Maison, 3, place Carrière : façades et toitures, vestibule, four à pain et sa cheminée (CAD AB 128) : inscription par arrêté du 19 janvier 2000.

Maison, 13, rue de la Comédie : la façade et la toiture sur rue, le corridor, l'escalier, le placard chauffant et la cheminée au revers (CAD AH 331) : inscription par arrêté du 19 janvier 2000.

Maison, actuellement école, 1, avenue de Herringen : façades et toitures, portail et sa grille, escalier et sa rampe, pièce du rez-de-chaussée sur jardin avec son lambris de hauteur et son alcôve (CAD AP 494) : inscription par arrêté du 19 janvier 2000.

Maison, 8, place Jeanne-d'Arc : caves voûtées (CAD AH 291) : inscription par arrêté du 19 janvier 2000.

Maison, 21, place Jeanne-d'Arc : les façades et les toitures de l'ensemble bâti, les caves, ainsi que les deux pièces du logis du rez-de-chaussée avec leur lambris de hauteur (CAD AH 301) : inscription par arrêté du 19 janvier 2000.

Maison, 25, place Jeanne-d'Arc : façade sur rue et pan de toiture correspondant (CAD AH 303) : inscription par arrêté du 19 janvier 2000.

Maison, 17, rue Neuve, y compris les caves du xvie siècle (CAD AB 235) : inscription par arrêté du 19 janvier 2000.

Monument aux enfants de l'arrondissement morts pour la patrie en 1870, rue du Général-de-Gaulle, à l'angle de la rue de la Grande-Fontaine, y compris le piédestal (CAD non cadastré, domaine public) : inscription par arrêté du 19 janvier 2000.

Ensemble immobilier, 31, rue Saint-Jean, 12, rue de la Comédie : ensemble des façades et des toitures, sol de la cour, escalier sur cour, pièces à décor du rez-de-chaussée et du premier étage du logis (CAD AH 260, 259) : inscription par arrêté du 19 janvier 2000.

Maison, 7, rue Saint-Nicolas : les façades et toitures, la porte et la cave voûtée du xvie siècle (CAD AB 150) : inscription par arrêté du 19 janvier 2000.

Maison, 3, rue Saint-Nicolas : façades et toitures, escalier hors oeuvre daté 1704, linteau de la porte du bâtiment sur cour daté 1537, pièces du rez-de-chaussée du logis (CAD AB 155) : inscription par arrêté du 19 janvier 2000.

Maison, 2, rue du Pressoir (CAD AN 361) : inscription par arrêté du 19 janvier 2000.

Maison, 21, rue du Président-Kennedy : pièce du rez-de-chaussée décorée d'un lambris de hauteur incorporant des placards-buffets et la boîte d'horloge (CAD AI 46) : inscription par arrêté du 19 janvier 2000.

Ancien hôpital Saint-Jean-de-Jérusalem, actuellement sous-préfecture, 26, rue Saint-Jean : portail sur rue, façades et toitures des deux bâtiments sur rue et sur cour, ainsi que les deux grandes salles de réception de l'aile ouest (CAD AB 312) : inscription par arrêté du 19 janvier 2000.

Maison, 19, rue Neuve : la façade sur rue et le pan de toiture correspondant (CAD AB 236) : inscription par arrêté du 19 janvier 2000.

Plombières-les-Bains. - Maison de retraite, 2 à 6, rue Grillot : les intérieurs de la chapelle (CAD AC 151) : inscription par arrêté du 6 mars 2000.

Seraumont. - Le dolmen et le tumulus connus sous le nom de « Dolmen du Bois du Comtot », ainsi qu'un périmètre de 20 mètres de rayon autour du centre de cette structure mégalithique (CAD B 13) : inscription par arrêté du 17 octobre 2000.

Yonne

Ancy-le-Franc. - Château d'Ancy-le-Franc : les parcelles AD 398, 399 et 406, y compris le mur de clôture : inscription par arrêté du 3 novembre 2000.

Jussy. - Eglise Notre-Dame : la nef et la chapelle seigneuriale (sacristie) (CAD non cadastré) : inscription par arrêté du 21 décembre 2000.

Lalande. - Château de Lalande : façades et toitures du château, des communs, du colombier ; douves, emprise du parc, portail et mur, allée perspective (CAD ZI 47, 55, 58, 59, ZE 38) : inscription par arrêté du 25 mai 2000.

Hauts-de-Seine

Bois-Colombes. - Soufflerie Hispano-Suiza, 20, rue du Moulin-Bailly : pour l'extérieur : ensemble des façades, toiture de l'ancienne chambre d'expérience ; pour l'intérieur : le rez-de-chaussée, la partie subsistante du diffuseur central (CAD U 91) : inscription par arrêté du 19 avril 2000.

Boulogne-Billancourt. - Maison et atelier du sculpteur Joseph Bernard, 24, avenue Robert-Schuman, ainsi que le sol des parcelles V 129 et 130 : inscription par arrêté du 4 septembre 2000.

Meudon. - Office national d'études et de recherches aérospatiales (ONERA), 8, rue des Vertugadins : en totalité l'ancien hangar aux essais dit bâtiment AK ; les anciens bureaux du colonel Renard, dits bâtiments A et B (CAD AO 12) : inscription par arrêté du 18 juillet 2000. - La grande soufflerie aérodynamique, dit bâtiment S 1, y compris la chambre de tranquillisation (CAD AO 12) : classement par arrêté du 15 septembre 2000.

Hangar dit « bâtiment Y », sis dans le parc de Chalais-Meudon, 9, avenue des Trivaux (CAD AO 2) : classement par arrêté du 4 juin 2000.

Sceaux. - Villa Larrey, 2 bis, boulevard Desgranges : façades et toitures (CAD C 40) : inscription par arrêté du 21 mars 2000.

Seine-Saint-Denis

Noisy-le-Grand. - Ancien domaine de Villeflix, 10, allée de la Grotte : le nymphée (CAD AE 35) : inscription par arrêté du 2 mai 2000.

Noisy-le-Sec. - Cité expérimentale de Merlan : ensemble de la cité comprenant : 1o Les façades et toitures des pavillons suivants et leurs parcelles : pavillon dit Cimap, 12, rue Auguste-Gouillard (AD 177) ; pavillon dit Mopin, 8, rue Auguste-Gouillard (AD 175) ; pavillon dit Jeep, 6, rue Auguste-Gouillard (AD 174) ; pavillon dit Dennery, 4, rue Auguste-Gouillard (AD 173) ; pavillon dit Grames, 2, rue Auguste-Gouillard (AD 172) ; pavillon dit Stup, 2, rue de la Prévoyance (AE 304) ; pavillon dit Coignet, 3, avenue du Général-Leclerc (AE 302, 242) ; pavillon dit Cimcap, 2, allée du Canada, 5 bis, avenue du Général-Leclerc (AD 170) ; pavillon dit Balency, 7, avenue du Général-Leclerc (AD 210) ; pavillon dit Systac, 9, avenue du Général-Leclerc (AD 209) ; pavillon dit Secra, 13, avenue du Général-Leclerc (AD 207) ; pavillon dit Lemay, 15, avenue du Général-Leclerc (AD 206) ; pavillon dit Sciub, 17, avenue du Général-Leclerc (AD 205) ; pavillon dit Brissonneau ! Lotz, 19, avenue du Général-Leclerc (AD 203) ; pavillon dit Brissonneau ! Lotz, 21, avenue du Général-Leclerc (AD 202) ; pavillon dit Guelain, 23, avenue du Général-Leclerc (AD 201) ; pavillon dit Guelain, 25, avenue du Général-Leclerc (AD 200) ; pavillon dit Orlit, 27, avenue du Général-Leclerc (AD 199) ; pavillon dit Orlit, 29, avenue du Général-Leclerc (AD 198) ; pavillon dit Prefadur, 61, avenue de Rosny (AD 245) ; pavillon dit Prefadur, 61 bis, avenue de Rosny (AD 192, 193) ; pavillon dit Veyrier, 69, avenue de Rosny (AD 182) ; pavillon dit Arcadia, 4, avenue du Général-Leclerc (AE 299) ; pavillon dit Arcadia, 4 bis, avenue du Général-Leclerc (AE 300) ; pavillon dit Steba, 6, avenue du Général-Leclerc (AE 301) ; pavillon dit Schindler, 8, avenue du Général-Leclerc (AD 211) ; pavillon dit T.C. King, 10, avenue du Général-Leclerc (AD 212) ; pavillon dit Fox Brothers, 12, avenue du Général-Leclerc (AD 213) ; pavillon dit Finn Hus, 14, avenue du Général-Leclerc (AD 214) ; pavillon dit Puutalo, 16, avenue du Général-Leclerc (AD 215) ; pavillon dit Inotro, 18, avenue du Général-Leclerc (AD 216) ; pavillon dit Multi-Alveole, 20, avenue du Général-Leclerc (AD 217) ; pavillon dit City Lumber no 16, 2, allée des Cottages, 20 bis, avenue du Général-Leclerc (AD 218) ; pavillon dit Soteba, 1, allée des Cottages, 20 ter, avenue du Général-Leclerc (AD 231) ; pavillon dit Martin, 22, avenue du Général-Leclerc (AD 232) ; pavillon dit Omnis, 24, avenue du Général-Leclerc (AD 233) ; pavillon dit Omnis, 26, avenue du Général-Leclerc (AD 234) ; pavillon dit Wates, 28, avenue du Général-Leclerc (AD 235) ; pavillon dit Wates, 30, avenue du Général-Leclerc (AD 236) ; pavillon dit Hitchins, 49, rue des Carrouges (AD 237) ; pavillon dit Hitchins, 47, rue des Carrouges (AD 238) ; pavillon dit BTV, 7, allée des Cottages, 45 ter, rue des Carrouges (AD 239) ; pavillon dit Perissin, 6, allée des Cottages, 45 bis, rue des Carrouges (AD 243) ; pavillon dit Gutton, 4, allée des Cottages, 38, allée de la Libération (CAD AD 242) ; pavillon dit City Lumber no 17, 21, allée de la Libération (AD 219) ; pavillon dit Armor, 13, allée de la Libération (AD 223) ; pavillon dit Texas, 11, allée de la Libération (AD 224) ; pavillon dit Svenska Trahus, 3, allée de la Libération (AD 228) ; pavillon dit Svenska Trahus, 1, allée de la Libération (AD 229) ; pavillon dit Nuttal, 1, allée du Tchad (AD 184) ; pavillon dit Nuttal, 3, allée du Tchad (AD 185) ; pavillon dit Nord-France, 6, allée du Tchad (AD 187) ; pavillon dit Woolaway, 4, allée du Tchad (AD 191) ; pavillon dit Woolaway, 2 bis, allée du Tchad (AD 190). 2o Les parcelles suivantes : AD 171, 230, 188 (les squares) et AD 186, 197, 208, 220 à 222, 225 à 227, 240, 241, 303, 183, 180, 176. 3o L'ensemble de la voirie de la cité expérimentale, non cadastrée : avenue du Général-Leclerc (sauf la partie comprise entre le no 1 et le no 2), l'allée du Tchad, l'allée de la Libération, l'allée des Cottages, l'allée du Canada : inscription par arrêté du 28 décembre 2000.

Val-de-Marne

Arcueil. - Ancienne usine pharmaceutique Raspail (usine Anis Gras), 53, avenue Laplace : les façades et toitures de l'ensemble des bâtiments de l'usine, à l'exception des appentis (appentis dit chaufferie longeant le bâtiment B et appentis de la seconde cour) ; la distillerie en totalité (bâtiment F) ; le sol des deux cours (CAD G 206) : inscription par arrêté du 9 juin 2000.

Gentilly. - Eglise du Sacré-Coeur, ancienne chapelle de la cité universitaire, 111, avenue Paul-Vaillant-Couturier (CAD B 164) : inscription par arrêté du 9 juin 2000.

Vincennes. - Hôtel de ville de Vincennes, 53 bis, rue de Fontenay : l'escalier d'honneur avec sa cage, y compris la coupole et les trois portes permettant d'accéder à la salle des fêtes ainsi que l'escalier secondaire, avec sa cage, aménagé dans la tourelle d'angle donnant sur la rue Renaud (CAD E 1) : classement par arrêté du 26 septembre 2000.

Val-d'Oise

Arnouville-lès-Gonesse. - Château : les façades et toitures du château et de l'orangerie, la chapelle en totalité, l'escalier d'honneur avec sa cage, les deux salons à lambris du rez-de-chaussée et l'emprise au sol du parc (CAD AH 52, 171, 187, 188 ; AI 154) : inscription par arrêté du 17 octobre 2000.

Guiry-en-Vexin. - Château : les parcelles B 374 et B 621 constitutives de l'avenue du Château : inscription par arrêté du 29 mars 2000.

Louvres. - Ferme, 7, rue aux Blés : les façades et toitures de l'ensemble des bâtiments, à l'exception du hangar métallique (CAD AK 78) : inscription par arrêté du 17 octobre 2000.

Guyane

Cayenne. - Quartier des condamnés à mort, sur l'île Royale, dans les îles du Salut : quartier des condamnés à mort, bâtiment restauré dans son état actuel, parties vétustes qui le jouxtent à l'état de ruines (CAD Ile Royale 7) : inscription par arrêté du 26 décembre 2000.

Quartier des directeurs, sur l'île Royale, dans les îles du Salut : édifices composant le quartier des directeurs, ainsi que les abords, terrasses, emmarchements et murs de soutènement (CAD Ile Royale 28) : inscription par arrêté du 26 décembre 2000.

Quartier pénitentiaire, sur l'île Royale, dans les îles du Salut (CAD Ile Royale 5) : inscription par arrêté du 26 décembre 2000.

Quartier des surveillants, sur l'île Royale, dans les îles du Salut, à l'exception des adjonctions contemporaines (CAD Ile Royale 8 à 20) : inscription par arrêté du 26 décembre 2000.

Quartier des détenus, sur l'île du Diable, dans les îles du Salut (CAD Ile du Diable 1) : inscription par arrêté du 26 décembre 2000.

Chapelle de l'île Royale, dans les îles du Salut, y compris les décorations peintes (CAD non cadastré) : classement par arrêté du 5 décembre 1979, modifié par arrêté du 27 juin 2000.

Ancien poste de police, sur l'île Royale, dans les îles du Salut : façades et toitures (CAD Ile Royale 35) : inscription par arrêté du 26 décembre 2000.

Maison de Dreyfus, sur l'île du Diable, dans les îles du Salut : classement par arrêté du 30 décembre 1987, modifié par arrêté du 27 juin 2000.

Ancien hôpital de l'île Royale, dans les îles du Salut : façades et toitures, sous-sol voûté avec ses cachots et pièces renfermant des dessins humoristiques (CAD non cadastré) : classement par arrêté du 5 août 1980, modifié par arrêté du 27 juin 2000.

Magasin du Port (ancienne boulangerie), sur l'île Royale, dans les îles du Salut : bâtiment à un étage dit « Magasin du Port » (CAD Ile Royale 34) : inscription par arrêté du 26 décembre 2000.

Roche gravée de Pointe-Marie-Galante, sur l'île Saint-Joseph, dans les îles du Salut, y compris son terrain d'assiette (CAD Ile Saint-Joseph 2, ayant pour coordonnées MTU 324 abscisse et 580 ordonnée) : inscription par arrêté du 26 décembre 2000.

Mana. - Site archéologique de la montagne de la Trinité : sol et sous-sol compris entre 200 mètres d'altitude et le sommet coté à 460 mètres sur les cartes IGN et inclus dans un quadrilatère défini par les coordonnées UTM Ax 231, 750, Ay 510, 100 et Bx 233, 800, By 511, 600, formant l'inselberg de la montagne de la Trinité (CAD non cadastré, site référencé sur la carte archéologique sous le numéro 97-306-011) : inscription par arrêté du 26 décembre 2000.

ADDITIF

A LA LISTE DES IMMEUBLES INSCRITS A L'INVENTAIRE SUPPLEMENTAIRE DES MONUMENTS HISTORIQUES DE 1925 A 1970 PARUE AU JOURNAL OFFICIEL LE 13 DECEMBRE 1997 (ANNEXE)

Essonne

Lisses. - Eglise : inscription par arrêté du 17 février 1950.

Val-d'Oise

Condécourt. - Château de Villette : bâtiments annexes, chapelle et grille d'entrée : inscription par arrêté du 15 juin 1939.

RECTIFICATIF

A LA LISTE DES IMMEUBLES INSCRITS A L'INVENTAIRE SUPPLEMENTAIRE DES MONUMENTS HISTORIQUES DE 1925 A 1970 PARUE AU JOURNAL OFFICIEL LE 10 JUILLET 1998 (ANNEXE)

Gers

Saramon. - Maison Renaissance : façade : inscription par arrêté du 6 août 1929, lire : « ... inscription par arrêté du 25 juin 1925 ».

Saramon. - Maison Renaissance : façade : inscription par arrêté du 8 août 1929, lire : « ... inscription par arrêté du 25 juin 1925 ».

ADDITIF

A LA LISTE DES IMMEUBLES PROTEGES AU TITRE DES MONUMENTS HISTORIQUES EN 1992 PARUE AU JOURNAL OFFICIEL LE 13 MARS 1993

Bouches-du-Rhône

Arles. - Vestiges et emprise du cirque romain de la presqu'île (CAD BD 5, 7, 124, 132, 133 et domaine public, non cadastré) : classement par arrêté du 17 décembre 1992.

ADDITIF

A LA LISTE DES IMMEUBLES PROTEGES AU TITRE DES MONUMENTS HISTORIQUES EN 1997 PARUE AU JOURNAL OFFICIEL LE 7 AVRIL 1998

Bouches-du-Rhône

Rove (Le). - Sol et vestiges de l'habitat fortifié dit « le Camp de Laure » (CAD C 1 4019) : classement par arrêté du 15 janvier 1997.

ADDITIF

A LA LISTE DES IMMEUBLES PROTEGES AU TITRE DES MONUMENTS HISTORIQUES EN 1998 PARUE AU JOURNAL OFFICIEL LE 6 AVRIL 1999

Aude

Ginestas et Saint-Nazaire. - Pont Vieux sur le canal du Midi (CAD Ginestas non cadastré, domaine public fluvial), ancienne glacière (CAD Saint-Nazaire C 449), chapelle (CAD Ginestas B 308), façades et toitures de l'ancienne auberge (CAD Ginestas B 309), façades et toitures de l'ancien bâtiment du garde (CAD Saint-Nazaire C 457) situés au hameau de Somail : inscription par arrêté du 11 août 1998.

Côte-d'Or

Dijon. - Maison des Argentières, 10, rue des Argentières : façades et toitures ; salon du rez-de-chaussée ; bibliothèque ; cheminée Louis XVI au premier étage, pièce après le salon (CAD BW 531) : inscription par arrêté du 27 novembre 1998.

Nièvre

Larochemillay. - Chapelle Saint-Gengoult (CAD C 172) : inscription par arrêté du 11 septembre 1998.

ADDITIF

A LA LISTE DES IMMEUBLES PROTEGES AU TITRE DES MONUMENTS HISTORIQUES EN 1999 PARUE AU JOURNAL OFFICIEL LE 29 MARS 2000

Bouches-du-Rhône

Tarascon. - Hôtel de Raoulx-Laudun, 1, rue Jean-Jaurès, et 56, boulevard Itam : façades et toitures de l'immeuble ; hall d'entrée ; escalier avec sa cage et sa rampe en fer forgé ; pièce d'apparat au premier étage avec sa cheminée et son décor peint (CAD K 3134) : inscription par arrêté du 23 décembre 1999.

Oise

Chaumont-en-Vexin. - Grange et colombier de la ferme du château de Bertichères (CAD AL 25) : inscription par arrêté du 17 décembre 1999.