Décisions du 26 novembre 1997 interdisant des publicités pour des médicaments mentionnées à l'article L. 551, premier alinéa, du code de la santé publique, destinées aux personnes appelées à prescrire ou à délivrer ces médicaments ou à les utiliser dans l'exercice de leur art

JORF n°37 du 13 février 1998 page 2297




Décisions du 26 novembre 1997 interdisant des publicités pour des médicaments mentionnées à l'article L. 551, premier alinéa, du code de la santé publique, destinées aux personnes appelées à prescrire ou à délivrer ces médicaments ou à les utiliser dans l'exercice de leur art

NOR: MESM9723769S
ELI: Non disponible

Par décision du directeur général de l'Agence du médicament en date du 26 novembre 1997, considérant que les laboratoires Pierre Fabre Médicament, 45, place Abel-Gance, 92654 Boulogne Cedex, ont diffusé une publicité relative à la spécialité Maxepa 1 g, capsule (aide de visite) ; considérant que ce document comporte comme axe de communication le risque cardiovasculaire. Notamment, il est mis en exergue une baisse de la mortalité cardiovasculaire et globale, propriété non validée par l'autorisation de mise sur le marché de la spécialité Maxepa, dans laquelle il est précisé qu'il n'existe pas de preuve formelle que l'abaissement des triglycérides réduise le risque coronarien ; considérant que, par ailleurs, la présentation des résultats de la méta-analyse d'Austin n'est pas opportune dans la mesure où elle suggère que la diminution des triglycérides sous Maxepa peut réduire le risque coronarien, ce qui n'a pas été démontré ; considérant qu'ainsi cette publicité est contraire aux dispositions de l'article L. 551-1 du code de la santé publique, qui dispose notamment que la publicité doit respecter les dispositions de l'autorisation de mise sur le marché et présenter le médicament de façon objective, la publicité, sous quelque forme que ce soit, pour la spécialité pharmaceutique Maxepa 1 g, capsule, reprenant les allégations mentionnées ci-dessus, est interdite.