Arrêté du 13 décembre 1994 fixant les épreuves de la partie spécifique du brevet d'Etat d'éducateur sportif du deuxième degré, option Aïkido


JORF n°13 du 15 janvier 1995 page 792




Arrêté du 13 décembre 1994 fixant les épreuves de la partie spécifique du brevet d'Etat d'éducateur sportif du deuxième degré, option Aïkido

NOR: MJSK9470175A
ELI: Non disponible
Le ministre de la jeunesse et des sports,
Vu la loi no 84-610 du 16 juillet 1984 modifiée relative à l'organisation et à la promotion des activités physiques et sportives;
Vu la loi no 90-587 du 4 juillet 1990 relative aux droits et obligations de l'Etat et des départements concernant les instituts universitaires de formation des maîtres, à la maîtrise d'ouvrage de constructions d'établissements d'enseignement supérieur et portant diverses dispositions relatives à l'éducation nationale, à la jeunesse et aux sports, notamment son article 39;
Vu le décret no 91-260 du 7 mars 1991 modifié relatif à l'organisation et aux conditions de préparation et de délivrance du brevet d'Etat d'éducateur sportif;
Vu le décret no 93-988 du 2 août 1993 fixant les conditions de délivrance de certains titres dans les disciplines sportives relevant des arts martiaux;
Vu l'arrêté du 30 novembre 1992 modifié fixant les contenus et les modalités d'obtention du brevet d'Etat d'éducateur sportif à trois degrés en application du décret no 91-260 du 7 mars 1991 précité,
Arrête:

Art. 1er. - Le brevet d'Etat d'éducateur sportif du deuxième degré, option Aïkido, confère à son titulaire la qualification professionnelle nécessaire au perfectionnement technique et à la formation des cadres, dans la spécialité choisie à l'examen, ainsi qu'une qualification approfondie en gestion et promotion des activités physiques et sportives.

TITRE Ier

CONDITIONS ET FORMALITES D'INSCRIPTION


Art. 2. - Le candidat doit préciser dans le dossier d'inscription prévu à l'article 7 de l'arrêté du 30 novembre 1992 modifié susvisé la spécialité choisie pour les épreuves générale, pédagogique et technique:
- aïkido;
- aïkibudo.

TITRE II

NATURE DES EPREUVES DE L'EXAMEN


Art. 3. - L'examen de la partie spécifique comprend trois épreuves:

A. - Epreuve générale (coefficient 3)


a) Un écrit portant sur l'ensemble des dimensions de la pratique de haut niveau de l'aïkido ou de la spécialité choisie (noté sur 20; durée: trois heures; coefficient 2);
b) Un oral portant sur l'organisation et la réglementation nationale et internationale de l'aïkido ou de la spécialité choisie (noté sur 20;
préparation trente minutes maximum; exposé trente minutes maximum;
coefficient 1).

B. - Epreuve pédagogique (coefficient 4)


a) Présentation et conduite d'une séance de perfectionnement et/ou d'entraînement dans la spécialité choisie (notées sur 20; durée de préparation: une heure maximum; coefficient 3).
Le candidat doit organiser, présenter et conduire tout ou partie d'une séance de perfectionnement et/ou d'entraînement destinée à un groupe d'éducateurs et/ou de pratiquants, selon les conditions définies par le jury (durée, effectif, niveau du public, etc.).
Le candidat remet au jury, immédiatement avant la séance, le document de présentation écrite de cette dernière qu'il a préparé sur un sujet tiré au sort. La consultation de documents lors de cette préparation n'est pas autorisée.
Le candidat est évalué sur le choix et la maîtrise de ses outils didactiques, ses méthodes pédagogiques et ses attitudes d'enseignement qu'il justifie lors de l'entretien qu'il a avec le jury à l'issue de cette séance; b) Entretien avec le jury (noté sur 20; coefficient 1).
Cet entretien porte sur la préparation et la présentation d'un rapport sur l'organisation et la conception d'un stage ou cycle de stages de formation de cadres régionaux.
Ce rapport est le compte rendu d'un stage que le candidat a réellement dirigé ou auquel il a été associé dans les trois ans précédant l'examen. Il est à remettre au secrétariat du jury au plus tard avant le début des épreuves de la session.
Des moyens audiovisuels peuvent être utilisés pour la présentation de ce rapport. Ils sont à indiquer lors de l'inscription.

C. - Epreuve technique (coefficient 2)


Cette épreuve comporte la réalisation d'une prestation technique dans la spécialité choisie (notée sur 20; coefficient 2).
Le niveau technique exigé correspond à celui de 3e dan délivré par le Comité national des grades.
Chaque candidat est jugé sur sa capacité à attaquer et chuter (durée: vingt minutes maximum) et à réaliser les techniques demandées (durée: vingt minutes maximum).

Spécialité Aïkido


L'interrogation porte sur les formes de travail dans chacune des situations suivantes:
- suwari-waza;
- hanmihandachi-waza;
- tachi-waza;
- ushiro-waza;
- attaques simultanées de plusieurs partenaires;
- partenaire armé d'un tanto, d'un jo, d'un boken;
- deux partenaires armés chacun d'un jo ou d'un boken.
Par ailleurs, il est demandé au candidat de présenter et de justifier, à son initiative, une ou des techniques d'aïkido ou de budo (arts martiaux d'origine japonaise) illustrant sa recherche personnelle et sa maîtrise des arts martiaux.
La Nomenclature des techniques, classification Aïkido, figure en annexe I du présent arrêté.

Spécialité Aïkibudo


L'interrogation portera sur les formes de travail dans chacune des situations suivantes:
- nage waza en distance ma (mae dori) et chikama (mae et ushiro dori);
- osae waza en distance ma et chikama;
- ikkajo de daito ryu;
- partenaire armé d'un tanto ou d'un bo;
- les deux partenaires sont armés et effectuent:
a) avec un boken: le ken no kata et le ittsutsu no kata;
b) avec un bo et un boken: bo no kata et seri ai no bo.
La Nomenclature des techniques, classification Aïkibudo, figure en annexe II du présent arrêté.
Par ailleurs, il est demandé au candidat de présenter et de justifier, à son initiative, une ou des techniques d'aïkibudo ou de budo (arts martiaux d'origine japonaise) illustrant sa recherche personnelle et sa maîtrise des arts martiaux.

TITRE III

DISPOSITIONS GENERALES


Art. 4. - Les membres du jury de l'examen de la partie spécifique sont désignés conformément à l'article 10 de l'arrêté du 30 novembre 1992 modifié susvisé. Pour les épreuves technique et pédagogique, le jury comprend au moins deux experts de la spécialité dans laquelle se présente le candidat,
présents dans l'atelier où il est interrogé.

Art. 5. - L'annexe modifiée de l'arrêté du 8 mai 1974 fixant les épreuves de la formation spécifique du brevet d'Etat d'éducateur sportif du deuxième degré, option Aïkido, en date du 2 mars 1978 est abrogée à compter de la date de parution du présent arrêté.

Art. 6. - Le délégué aux formations est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Nota. - Les annexes au présent arrêté seront publiées au Bulletin officiel du ministère de la jeunesse et des sports, qui sera disponible auprès du Centre national de documentation pédagogique, B.P. 107 05, 75224 Paris Cedex 05, vendu au prix de 28 F.

Fait à Paris, le 13 décembre 1994.

Pour le ministre et par délégation:

Le sous-directeur,

G. LESAGE