Arrêté du 23 mars 1993 portant nomination au Conseil national pour l'intégration des populations immigrées


JORF n°73 du 27 mars 1993 page 5080




Arrêté du 23 mars 1993 portant nomination au Conseil national pour l'intégration des populations immigrées

NOR: SPSN9300993A
ELI: Non disponible

Par arrêté du ministre des affaires sociales et de l’intégration et du secrétaire d’Etat à l’intégration, en date du 23 mars 1993, sont nommés membres du Conseil national pour l’intégration des populations immigrées :
a) Personnes issues de l’immigration et appartenant au monde associatif :
M. Aounit (Mouloud).
Mlle Belhadj (Nedjma).
Mlle Bouziri (Saïd).
Mlle Coutinho (José).
Mme Dooh Bunya (Lydie).
Mme Ferreira (Candida).
M. Jendoubi (Kamel).
M. Le Tailhandier (Louis).
M. Ndiaye (Macodou).
M. Ouachekradi (Mohamed).
M. Ramtani (Djamel).
M. Romero (Enrique).
Mme Salom (Gaye).
Mme Sissoko (Aïcha).
b) En qualité de représentants des organisations syndicales, désignés sur proposition :
De la Confédération française démocratique du travail (C.F.D.T.) :
M. Sroczinski (François).
De la Confédération générale du travail (C.G.T.) :
M. Chemouil (Gérard) ;
Mme Talbi (Mounira).
De la Confédération générale du travail-Force ouvrière (C.G.T.-F.O.) :
M. Quemada (Bruno) ;
M. Ferdaoussi (Mokhtar).
De la Confédération française des travailleurs chrétiens (C.F.T.C.) :
M. Martins Ferreira (Manuel).
De la Confédération générale des cadres (C.G.C.) :
Mme Servaes (Monique).
De la Fédération de l’éducation nationale (F.E.N.) :
M. Valentin (Jean-Pierre).
c) Personnes particulièrement engagées dans l’action locale pour l’intégration :
Mme Bouabdallah (Nacera).
Mlle Charuel (Massaouda).
Mme Cocozza (Marjova).
M. Kharmoudi (Mustapha).
M. Messaouden (Brahim).
M. Rahmani (Tahar).
M. Tir (Slimane).
d) Personnes qualifiées :
M. El Yazami (Driss).
M. Farine (Philippe).
Mme Gaspard (Françoise).
M. Haralambon (Pierre).
Mme Jacques (Geneviève).
M. Paramelle (Michel).
M. Perotti (Antonio).
La durée du mandat des membres du Conseil national pour l’intégration des populations immigrées est fixée à trois ans à compter de la publication du présent arrêté au Journal officiel.