Arrêté du 3 octobre 2017 fixant les règles d'organisation générale, la nature et le programme des épreuves du concours interne d'accès au corps des ingénieurs des travaux de la météorologie

JORF n°0240 du 13 octobre 2017
texte n° 96




Arrêté du 3 octobre 2017 fixant les règles d'organisation générale, la nature et le programme des épreuves du concours interne d'accès au corps des ingénieurs des travaux de la météorologie

NOR: TRAD1719674A
ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2017/10/3/TRAD1719674A/jo/texte


Le ministre d'Etat, ministre de la transition écologique et solidaire, le ministre de l'action et des comptes publics et la ministre auprès du ministre d'Etat, ministre de la transition écologique et solidaire, chargée des transports,
Vu la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires, ensemble la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l'Etat et notamment son article 20 bis ;
Vu le décret n° 65-184 du 5 mars 1965 modifié relatif au statut particulier des ingénieurs des travaux de la météorologie ;
Vu le décret n° 2003-532 du 18 juin 2003 relatif à l'établissement et à l'utilisation des listes complémentaires d'admission aux concours d'accès aux corps de la fonction publique de l'Etat ;
Vu le décret n° 2004-1105 du 19 octobre 2004 modifié relatif à l'ouverture des procédures de recrutement dans la fonction publique de l'Etat ;
Vu le décret n° 2013-908 du 10 octobre 2013 relatif aux modalités de désignation des membres des jurys et des comités de sélection pour le recrutement et la promotion des fonctionnaires relevant de la fonction publique de l'Etat, de la fonction publique territoriale et de la fonction publique hospitalière,
Arrêtent :


Les modalités d'organisation du concours interne prévu au 3° de l'article 8 du décret du 5 mars 1965 modifié susvisé sont fixées en application des dispositions du présent arrêté.


Le concours interne est ouvert, après avis conforme du ministre chargé de la fonction publique, dans les conditions fixées à l'article 2 du décret du 19 octobre 2004 susvisé.
Le nombre de postes offerts, les dates d'ouverture et de clôture des inscriptions ainsi que les dates des épreuves écrites et orales du concours sont fixés par décision du président-directeur général de Météo-France.


Par décision du président-directeur général de Météo-France, les membres du jury sont nommés conformément aux dispositions du décret du 10 octobre 2013 susvisé, pour quatre sessions de concours consécutives.
La décision nommant le jury prévoit la participation d'une personne extérieure à l'établissement Météo-France.
Elle désigne le membre du jury remplaçant le président dans le cas où celui-ci se trouverait dans l'impossibilité d'assurer sa fonction.
Le jury est composé de trois membres au moins.
Pour la correction de l'épreuve d'admissibilité, le jury peut être éventuellement assisté par un ou plusieurs correcteurs avec voix consultative. Pour l'épreuve orale, le jury peut être amené, le cas échéant, à se constituer en groupes d'examinateurs.


La nature des épreuves, leur durée et les coefficients applicables sont ainsi définis :


Nature des épreuves

Coefficients

Durée

Épreuves écrites obligatoires d'admissibilité

Mathématiques :
- résolution de problèmes.

4

4 heures

Physique :
- résolution de problèmes.

4

4 heures

Note de problématique se rapportant à un sujet de portée générale.

4

4 heures

Anglais, épreuve composée :
- d'une version et d'un essai.

3

2 heures

Épreuve écrite facultative d'admissibilité

Option au choix :
- soit physique de l'atmosphère ;
- soit observation et mesures météorologiques ;
- soit climatologie ;
- soit informatique.

3

2 heures

Épreuves orales obligatoires d'admission

Mathématiques :
- résolution de problèmes ;
- questions diverses sur le programme.

5

30 minutes

Physique :
- résolution de problèmes ;
- questions diverses sur le programme.

5

30 minutes

Entretien avec le jury :
- exposé d'une durée de 10 minutes sur un texte de portée générale, permettant d'apprécier les connaissances d'ordre général du candidat et ses capacités à conduire un argumentaire et à débattre ;
- exposé d'une durée de 10 minutes sur la carrière du candidat visant à apprécier ses connaissances professionnelles et ses motivations à occuper un emploi d'ingénieur ;
- questions du jury permettant d'apprécier les qualités de réflexion et les connaissances du candidat, ainsi que d'évaluer ses aptitudes et motivations à exercer des fonctions d'ingénieur.

5

Préparation :
20 minutes
Entretien :
40 minutes

Anglais :
- exposé d'une durée de 10 minutes sur un texte à portée générale ;
- questions diverses.

3

Préparation :
30 minutes
Entretien :
30 minutes


Les épreuves de mathématiques et physique portent sur le programme des classes préparatoires aux grandes écoles PCSI, PC et PSI, en vigueur à la date d'ouverture du concours et publié au Bulletin officiel spécial n° 5 du 30 mai 2013 de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Le programme de l'épreuve écrite facultative d'admissibilité figure en annexe au présent arrêté pour les options de « physique de l'atmosphère », « observation et mesures météorologiques », et « climatologie ».
L'épreuve facultative à option informatique porte sur le programme des classes préparatoires aux grandes écoles MPSI, en vigueur à la date d'ouverture du concours et publié au Bulletin officiel spécial n° 5 du 30 mai 2013 de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Pour les épreuves facultatives, seules les notes supérieures à la moyenne de 10 sur 20 sont prises en compte et uniquement pour le nombre de points supérieurs à cette moyenne.
La grille d'évaluation de l'entretien utilisée par le jury est mise en ligne sur le site internet de Météo-France.


Chacune des épreuves est notée de 0 à 20. Chaque note est multipliée par le coefficient prévu à l'article 4 du présent arrêté. Toute note inférieure à 5 sur 20 à l'une des épreuves obligatoires est éliminatoire.


A l'issue des épreuves écrites d'admissibilité, le jury établit une liste, par ordre alphabétique, des candidats autorisés à se présenter aux épreuves orales d'admission.
A l'issue des épreuves orales d'admission, le jury établit la liste des candidats admis, par ordre de mérite. Conformément au décret du 18 juin 2003 susvisé, le jury établit une liste complémentaire d'admission.
Un candidat ayant obtenu un nombre de points inférieur à 330 à l'issue de l'ensemble des épreuves ne peut être déclaré admis.
Si plusieurs candidats réunissent le même nombre de points pour l'ensemble des épreuves, ils seront classés en accordant une importance prioritaire aux notes de physique (ensemble des épreuves écrite et orale), puis mathématiques (ensemble des épreuves écrite et orale), puis note de problématique et entretien (ensemble de ces deux épreuves), puis langue vivante (ensemble des épreuves écrite et orale).


L'arrêté du 23 février 2000 relatif aux modalités du concours interne de recrutement des ingénieurs des travaux de la météorologie est abrogé.


Le président-directeur général de Météo-France est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

  • Annexe


    ANNEXE
    PROGRAMME DE L'ÉPREUVE ÉCRITE FACULTATIVE D'ADMISSIBILITÉ DU CONCOURS INTERNE POUR LE RECRUTEMENT D'INGÉNIEURS DES TRAVAUX DE LA MÉTÉOROLOGIE
    I. - Pour l'option Physique de l'atmosphère


    A. - Connaissances générales de l'atmosphère :


    - caractéristiques générales de l'atmosphère ;
    - variations spatio-temporelles types, et répartitions moyennes des paramètres pression, température, vent dans l'atmosphère ;
    - notions de circulation générale, y compris aspects descriptifs de la zone de convergence intertropicale (ZCIT) et de la mousson.


    B. - Thermodynamique appliquée à l'atmosphère :


    - notions de base de thermodynamique de l'air sec ;
    - équation d'évolution de la température des particules d'air sec ;
    - paramètres d'humidité ;
    - transformations adiabatiques de l'air atmosphérique sec, humide et saturé ;
    - utilisation de l'émagramme 761 ;
    - processus de condensation (au sol et en altitude).


    C. - Mouvements de l'atmosphère :


    - cinématique appliquée : mouvements plans de translation, de rotation, de divergence ;
    - notion d'advection ;
    - notion de tourbillon ;
    - équation générale du mouvement des particules atmosphériques ;
    - équilibre vertical de l'atmosphère : équilibre quasi statique ; loi de Laplace et applications météorologiques ; stabilité et instabilité : critère de Pone, nuages associés ; indices d'orages ;
    - notion de géopotentiel. Notion de coordonnée pression ;
    - mouvement horizontal : vent géostrophique, vent du gradient, influence qualitative de la turbulence dans la couche limite atmosphérique ;
    - vent thermique : définition, formulation, application à la troposphère.


    D. - Analyse météorologique :


    - représentation des champs météorologiques ;
    - frontologie descriptive : fronts et perturbations ;
    - caractéristiques des principaux types de masse d'air.


    II. - Pour l'option Observation et mesures météorologiques


    A. - Réseaux météorologiques :


    - réseaux d'observation de Météo-France ;
    - principales missions associées à ces réseaux ;
    - coordination internationale.


    B. - Notions de métrologie :


    - précision, résolution, incertitude : définitions ;
    - chaîne de mesure, composition des incertitudes ;
    - principes et méthodes d'étalonnage.


    C. - Mesures en surface :


    - principaux modèles des stations automatiques en usage à Météo-France ;
    - architecture fonctionnelle et caractéristiques des stations automatiques ;
    - capteurs de surface des réseaux opérationnels de Météo-France : principe de la mesure associée, contraintes d'installation, principaux contrôles et réglages.


    D. - Radar précipitations à Météo-France :


    - principe de la mesure par radar ;
    - différentes bandes d'émission utilisées dans le réseau de radars de précipitations, avantages et inconvénients pour la mesure ;
    - types d'erreurs, méthodes d'obtention de lame d'eau ;
    - contraintes d'installation des radars de précipitations : environnement et infrastructure.


    E. - Autres systèmes de mesure des profils verticaux :


    - systèmes de radiosondage : description ;
    - profileur vent : principe de la mesure ;
    - lidar : principe de la mesure.


    F. - Observation satellitaire :


    - observations satellitaires ;
    - imagerie ;
    - sondage infrarouge et micro-ondes.


    III. - Pour l'option climatologie


    A. - Connaissance générale du climat et du changement climatique :


    - les équilibres du système climatique ;
    - circulation générale atmosphérique et océanique, couplages ;
    - variabilité saisonnière, interannuelle, décennale et au-delà ;
    - variabilité naturelle et changement climatique : impacts régionaux.


    B. - Climat et observations :


    - contrôles opérationnels : finalité, organisation et outils ;
    - homogénéisation : principe de la méthode et enjeux ;
    - data Rescue : connaissance des différentes étapes et apport dans l'étude du climat.


    C. - Climat et modélisation :


    - ré-analyses : principe, ré-analyses globales, ré-analyses régionales ;
    - prévision saisonnière : techniques de modélisation, prévisibilité et produits ;
    - projections globales et contribution aux travaux du GIEC ;
    - projections régionalisées, descente d'échelle et méthodes de correction.


    D. - Suivi climatique :


    - élaboration de bilans et caractérisation d'un événement météorologique adaptée aux différentes échelles de temps et d'espace, et aux secteurs d'activité ;
    - notion de statistiques climatologiques (durée de retour, normales) ;
    - connaissance des outils de suivi climatique.


    E. - Services climatiques :


    - connaissance des services disponibles en ligne ;
    - connaissance du rôle de Météo-France dans le domaine institutionnel : produits climatiques et hydro-climatiques, contribution au dispositif CatNat ;
    - notions sur la climato-sensibilité des différents secteurs d'activité ;
    - contributions de Météo-France en support à l'adaptation au changement climatique.


Fait le 3 octobre 2017.


La ministre auprès du ministre d'Etat, ministre de la transition écologique et solidaire, chargée des transports,

Pour la ministre et par délégation :

Le chargé de la sous-direction du recrutement et de la mobilité par intérim,

R. Courret


Le ministre d'Etat, ministre de la transition écologique et solidaire,

Pour le ministre d'Etat et par délégation :

Le chargé de la sous-direction du recrutement et de la mobilité par intérim,

R. Courret


Le ministre de l'action et des comptes publics,

Pour le ministre et par délégation :

La sous-directrice des compétences et des parcours professionnels,

C. Krykwinski