Arrêté du 26 janvier 2017 relatif au titre professionnel de couvreur-zingueur




Arrêté du 26 janvier 2017 relatif au titre professionnel de couvreur-zingueur

NOR: ETSD1701959A
Version consolidée au 16 août 2018


La ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social,
Vu les articles L. 335-5, L. 335-6 et R. 338-1 et suivants du code de l'éducation ;
Vu l'arrêté du 22 mars 2004 modifié relatif au titre professionnel de couvreur-zingueur ;
Vu l'arrêté du 22 décembre 2015 modifié relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;
Vu le référentiel d'emploi, d'activités et de compétences du titre professionnel de couvreur-zingueur ;
Vu le référentiel de certification du titre professionnel de couvreur-zingueur ;
Vu l'avis de la commission professionnelle consultative du bâtiment et des travaux publics du 20 octobre 2016,
Arrête :

Le titre professionnel de couvreur-zingueur est enregistré au répertoire national des certifications professionnelles pour une durée de cinq ans à compter du 7 mars 2017.

Il est classé au niveau V de la nomenclature des niveaux de formation et dans le domaine d'activité 232 s (code NSF).

Le référentiel d'emploi, d'activités et de compétences et le référentiel de certification du titre professionnel sont disponibles sur le site www.emploi.gouv.fr.

Le titre professionnel est composé des trois blocs de compétences qui suivent :

1. Réaliser la couverture de combles à deux versants en petits éléments ;

2. Réaliser la couverture de combles de formes diverses en petits éléments ;

3. Réaliser en zinc la couverture et les évacuations des eaux pluviales ;

Ces blocs de compétences sont sanctionnés par des certificats de compétences professionnelles (CCP) dans les conditions prévues par l'arrêté du 22 décembre 2015 modifié.


Les titulaires des certificats de compétences professionnelles obtenus antérieurement à la date d'entrée en vigueur du présent arrêté sont réputés avoir obtenu les certificats de compétences professionnelles mentionnés au précédent article selon le tableau figurant ci-dessous :


TITRE PROFESSIONNEL DE COUVREUR-ZINGUEUR
(arrêté du 22 mars 2004, modifié par l'arrêté du 27 février 2012)

TITRE PROFESSIONNEL DE COUVREUR-ZINGUEUR
(présent arrêté)

Réaliser la couverture de combles à deux versants en petits éléments

Réaliser la couverture de combles à deux versants en petits éléments

Réaliser la couverture de combles de formes diverses en petits éléments

Réaliser la couverture de combles de formes diverses en petits éléments

Réaliser en zinc la couverture et les évacuations des eaux pluviales

Réaliser en zinc la couverture et les évacuations des eaux pluviales


L'annexe au présent arrêté comporte les informations requises pour l'inscription du titre professionnel au répertoire national des certifications professionnelles.


La déléguée générale à l'emploi et à la formation professionnelle est chargée de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

  • Annexe

    ANNEXE


    INFORMATIONS REQUISES POUR L'INSCRIPTION DU TITRE PROFESSIONNEL AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES


    Intitulé : Titre professionnel : couvreur-zingueur.

    Niveau : V.

    Code NSF : 232 s.

    Résumé du référentiel d'emploi

    Le couvreur-zingueur réalise la mise hors d'eau de tous types de bâtiments, dans le cadre de travaux neufs ou de rénovation. Il prépare les supports et pose les éléments de couverture (ardoises, tuiles, tôles …), les protections des parties en saillie (rives, faîtages, arêtiers, égouts), l'étanchéité autour des pénétrations (cheminées, murs, panneaux solaires thermiques et photovoltaïques, fenêtres de toit …) et les systèmes d'évacuation d'eaux pluviales (gouttières et tuyaux de descente).

    Pour les travaux de préparation, le couvreur-zingueur met en place les systèmes de sécurité collectifs, approvisionne les matériels et matériaux sur le chantier. Sur des chantiers de rénovation, en fonction de la commande, il réalise le redressement de la charpente, installe des habillages de débords de toit et pose l'isolation à l'intérieur ou sur le comble. Sur la charpente traditionnelle ou les fermettes, il pose l'écran de sous-toiture et le contre-lattage, trace les pureaux et cloue les liteaux sur lesquels il trace le trait carré puis les ournes et broche les éléments de couverture sur le comble. Il installe les gouttières, les chêneaux et les tuyaux de descente. Ensuite, il pose des éléments de couverture (ardoise, tuile plate, tuile à emboîtement, tuile canal, feuilles de zinc façonnées) en utilisant les techniques de fixation spécifiques à chaque matériau (clou, crochet, cale, scellement) et au contexte de travail. Sur la couverture, les travaux de zinguerie concernent tous les abergements de mur, cheminée, châssis et pénétrations diverses, le façonnage et l'installation d'habillage en zinc (rives, main courante, noues …). Puis il réalise les protections (à sec ou par scellement) des faîtages, rives, égouts, arêtiers. Enfin, il démonte les éléments de sécurité, évacue les déchets, les gravats et nettoie le chantier.

    Au premier niveau de qualification, le couvreur-zingueur exerce toujours ses activités dans le cadre d'une équipe constituée généralement d'un responsable (le chef d'équipe ou le responsable de l'entreprise), d'un ouvrier professionnel ou d'un compagnon et d'un ouvrier spécialisé. Les tâches qui lui sont confiées, par consignes orales journalières, sont simples et répétitives (brochage des matériaux, lattage, pose en plan carré).

    Pour des raisons de sécurité et des difficultés de manutention, l'organisation de base de l'emploi repose sur une équipe constituée généralement de trois personnes. L'emploi comporte des déplacements (changements fréquents de chantier), mais les horaires sont en général réguliers.

    L'emploi s'exerce à l'extérieur, en grande hauteur et demande de l'agilité et le sens de l'équilibre. Il entraîne des conditions particulières de mise en œuvre des matériaux : travail à genoux, accroupi sur des surfaces en pente de quelques degrés à la verticale. L'activité nécessite également d'intégrer aux conditions de travail celles aggravantes du climat (soleil, froid, pluie, vent, neige). L'emploi est réalisé dans le respect des consignes de sécurité et de prévention de la santé, du PPSPS s'il existe, ou sinon du plan de prévention.

    Capacités attestées et descriptif des composantes de la certification

    1. Réaliser la couverture de combles à deux versants en petits éléments

    Monter, utiliser et démonter un échafaudage de pied.

    Préparer un chantier de couverture sur un pavillon neuf.

    Poser des tuiles sur un comble à deux versants.

    Poser des ardoises naturelles sur un comble à deux versants.

    2. Réaliser la couverture de combles de formes diverses en petits éléments

    Monter, utiliser et démonter un échafaudage de pied.

    Mettre en conformité un comble aux exigences de la performance énergétique.

    Poser des tuiles sur combles de formes diverses avec abergements.

    Poser des ardoises naturelles sur combles de formes diverses avec abergements.

    3. Réaliser en zinc la couverture et les évacuations des eaux pluviales

    Monter, utiliser et démonter un échafaudage de pied.

    Préparer le support d'une couverture zinc.

    Installer des gouttières et des tuyaux de descente en zinc.

    Réaliser en plan carré une couverture en zinc avec abergements.

    Secteurs d'activités et types d'emploi accessibles par le détenteur du titre

    - entreprises du bâtiment et travaux publics (BTP) ;

    - entreprises artisanales du bâtiment second œuvre ;

    - couvreur ;

    - couvreur-ardoisier ;

    - couvreur-tuilier ;

    - zingueur ;

    - couvreur-zingueur.

    Code ROME :

    F 1610-Pose et restauration de couvertures.

    Réglementation de l'activité :

    Article R. 4323-69.-Les échafaudages ne peuvent être montés, démontés ou sensiblement modifiés que sous la direction d'une personne compétente et par des travailleurs qui ont reçu une formation adéquate et spécifique aux opérations envisagées ;

    Article R. 4323-71.-Une protection appropriée contre le risque de chute de hauteur et le risque de chute d'objet est assurée avant l'accès à tout niveau d'un échafaudage lors de son montage, de son démontage ou de sa transformation.

    Autorité responsable de la certification :

    Ministère chargé de l'emploi.

    Bases légales et réglementaires :

    Code de l'éducation, notamment les articles L. 335-5, L. 335-6 et R. 338-1 et suivants ;

    Arrêté du 22 décembre 2015 modifié relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;

    Arrêté du 21 juillet 2016 portant règlement général des sessions d'examen pour l'obtention du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.


Fait le 26 janvier 2017.


Pour la ministre et par délégation :

Le chef de la mission de suivi et appui de l'AFPA,

M. Charbit