Arrêté du 26 mai 2016 relatif au titre professionnel électronicien(ne) de tests et développement




Arrêté du 26 mai 2016 relatif au titre professionnel électronicien(ne) de tests et développement

NOR: ETSD1612971A
Version consolidée au 18 juin 2018


La ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social,
Vu les articles L. 335-5, L. 335-6 et R. 338-1 et suivants du code de l'éducation ;
Vu l'arrêté du 9 mars 2006 modifié relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;
Vu l'arrêté du 17 janvier 2011 relatif au titre professionnel électronicien(ne) de tests et développement ;
Vu le référentiel emploi, activités et compétences du titre professionnel électronicien(ne) de tests et développement ;
Vu le référentiel de certification du titre professionnel électronicien(ne) de tests et développement ;
Vu l'avis de la commission professionnelle consultative industrie du 2 décembre 2015,
Arrête :


Le titre professionnel électronicien(ne) de tests et développement est enregistré au répertoire national des certifications professionnelles pour une durée de cinq ans à compter de la publication du présent arrêté, au niveau III et dans les domaines d'activité 255 r et 255 n (codes NSF).


Le référentiel d'emploi, d'activité, de compétences et le référentiel de certification sont disponibles sur le site www.travail-emploi.gouv.fr.


Le titre professionnel électronicien(ne) de tests et développement est composé des quatre unités constitutives suivantes :
1. Développer les fonctions électroniques analogiques et le circuit imprimé d'un équipement électronique ;
2. Développer les fonctions électroniques numériques d'un équipement électronique ;
3. Mettre au point un prototype d'équipement électronique ;
4. Développer un banc de tests et de mesures d'un équipement.
Elles peuvent être sanctionnées par des certificats de compétences professionnelles (CCP) dans les conditions prévues par l'arrêté du 9 mars 2006 susvisé.


Les titulaires des certificats de compétences professionnelles du titre professionnel électronicien(ne) de tests et développement obtenus antérieurement à la date d'entrée en vigueur du présent arrêté sont réputés avoir obtenu les certificats de compétences professionnelles du titre professionnel électronicien(ne) de tests et développement selon le tableau figurant ci-dessous :


ELECTRONICIEN(NE) DE TESTS ET DÉVELOPPEMENT
(arrêté du 17 janvier 2011 modifié)

ELECTRONICIEN(NE) DE TESTS ET DÉVELOPPEMENT
(présent arrêté)

Développer les fonctions électroniques d'un équipement ou d'un système électronique

Développer les fonctions électroniques analogiques et le circuit imprimé d'un équipement électronique

Développer les fonctions électroniques numériques d'un équipement électronique

Mettre au point les fonctions électroniques d'un équipement ou d'un système électronique

Mettre au point un prototype d'équipement électronique

Définir et réaliser les tests d'ensemble dans le cadre de la qualification d'un équipement ou d'un système électronique

Développer un banc de tests et de mesures d'un équipement


L'annexe au présent arrêté comporte les informations requises pour l'inscription du titre professionnel au répertoire national des certifications professionnelles.


La déléguée générale à l'emploi et à la formation professionnelle est chargée de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié, ainsi que son annexe, au Journal officiel de la République française.

  • Annexe


    ANNEXE
    INFORMATIONS REQUISES POUR L'INSCRIPTION DU TITRE PROFESSIONNEL AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES


    Intitulé :
    Titre professionnel : électronicien (ne) de tests et développement (ancien intitulé : électronicien (ne) de tests et développement).
    Niveau : III.
    Codes NSF : 255 n, 255 r.
    Résumé du référentiel d'emploi :
    A partir de spécifications techniques définies en amont, l'électronicien (ne) de tests et développement assure le développement des fonctions électroniques analogiques et numériques et la conception des circuits imprimés qu'il s'agisse d'un nouveau développement ou d'une évolution ou amélioration d'un système existant.
    A l'aide d'appareils de mesure et de logiciels de tests, l'électronicien (ne) de tests et développement met au point les cartes et équipements électroniques prototypes que lui-même ou d'autres ont développés.
    Il développe les aspects matériels électroniques et logiciels des bancs de tests d'équipements.
    L'électronicien (ne) de tests et développement exerce principalement au sein des services étude, recherche et développement, ou dans des services industrialisation et méthode ou des plates-formes d'essais. Il travaille avec des horaires réguliers de jour dans des entreprises de toutes tailles.
    Ce technicien peut cependant être amené dans certains cas à se déplacer chez un client ou un fournisseur pour des essais sur site. Il est autonome dans l'exécution de ses taches sous la responsabilité d'un chef de projet et/ ou chef de service. Il travaille souvent en équipe et en mode projet. Il s'appuie sur des normes et des procédures liées aux aspects qualité, sécurité, environnement avec le souci du respect des délais et des coûts imposés. Il est en contact avec d'autres services de l'entreprise : le commercial, les achats, le SAV et même quelquefois directement avec les clients. Il a aussi pour interlocuteur les fournisseurs de matériel et de composants électroniques et informatiques. Il se doit d'assurer une veille technologique régulière ce qui l'amène à exploiter des documentations et informations techniques, dont beaucoup sont en anglais et disponibles en ligne.
    Capacités attestées et descriptif des composantes de la certification :
    1. Développer les fonctions électroniques analogiques et le circuit imprimé d'un équipement électronique.
    Définir les fonctions électroniques analogiques sur un outil de CAO.
    Mettre au point les fonctions électroniques analogiques avec un outil de CAO.
    Concevoir le circuit imprimé d'une carte électronique standard avec un outil de CAO.
    2. Développer les fonctions électroniques numériques d'un équipement électronique.
    Programmer et mettre au point les fonctions de bas niveau d'un microcontrôleur.
    Programmer et mettre au point les fonctions électroniques numériques simples d'un composant programmable (FPGA/ CPLD).
    3. Mettre au point un prototype d'équipement électronique.
    Réaliser tout ou partie d'un prototype d'équipement électronique.
    Contrôler par des mesures et tests les fonctions électroniques d'un prototype d'équipement électronique.
    Remédier aux anomalies des fonctions électroniques d'un prototype d'équipement électronique.
    4. Développer un banc de tests et de mesures d'un équipement.
    Définir le banc de tests et de mesures d'un équipement.
    Développer l'application d'un banc de tests et de mesures.
    Secteurs d'activités et types d'emploi accessibles par le détenteur du titre :


    -les sous-traitants en électronique (cartes électroniques, systèmes et équipements, composants …) ;
    -les équipementiers qui utilisent ou mettent en œuvre de l'électronique dans leurs produits (transport, défense, santé, énergie, machines …) ;
    -le service technique aux industries (ingénierie, études, essais, maintenance) ;
    -les services qui comprennent de l'électronique dans les produits qu'ils mettent en œuvre (opérateurs de transport, de télécommunication, de santé …).


    Technicien d'étude et de développement en électronique/ Développeur en électronique.
    Technicien de tests en électronique/ Metteur au point d'équipements électroniques.
    Code ROME :
    H1202-Conception et dessin de produits électriques et électroniques.
    H1209-Intervention technique en études et développement électronique.
    Réglementation de l'activité :
    Sans objet.
    Autorité responsable de la certification :
    Ministère chargé de l'emploi.
    Bases légales et réglementaires :
    Articles L. 335-5 et suivants et R. 338-1 et suivants du code de l'éducation ;
    Arrêté du 9 mars 2006 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.


Fait le 26 mai 2016.


Pour la ministre et par délégation :

Le sous-directeur des politiques de formation et du contrôle,

C. Puydebois