Arrêté du 31 janvier 2014 relatif au titre professionnel d'horloger(ère)




Arrêté du 31 janvier 2014 relatif au titre professionnel d'horloger(ère)

NOR: ETSD1404229A
Version consolidée au 20 octobre 2018


Le ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social,
Vu les articles L. 335-5, L. 335-6 et R. 338-1 et suivants du code de l'éducation ;
Vu l'arrêté du 25 septembre 2003 modifié relatif au titre professionnel de technicien(ne) horloger(ère) ;
Vu l'arrêté du 9 mars 2006 modifié relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;
Vu le référentiel emploi, activités et compétences du titre professionnel d'horloger(ère) ;
Vu le référentiel de certification du titre professionnel d'horloger(ère) ;
Vu l'avis de la commission professionnelle consultative industrie du 12 décembre 2013,
Arrête :


Le titre professionnel d'horloger(ère) est enregistré au répertoire national des certifications professionnelles pour une durée de cinq ans à compter du 6 octobre 2014 au niveau IV et dans le domaine d'activité 251 r (code NSF).

Le référentiel d'emploi, d'activité, de compétences et le référentiel de certification sont disponibles sur le site www.emploi.gouv.fr.


Le titre professionnel d'horloger (ère) est composé des deux unités constitutives suivantes :
1. Assembler et régler des montres.
2. Réparer des montres.
Elles peuvent être sanctionnées par des certificats de compétences professionnelles (CCP) dans les conditions prévues par l'arrêté du 9 mars 2006 susvisé.

Les titulaires des certificats de compétences professionnelles du titre professionnel de technicien(ne) horloger(ère) obtenus antérieurement à la date d'entrée en vigueur du présent arrêté sont réputés avoir obtenu le(s) certificat(s) de compétences professionnelles du titre professionnel d'horloger(ère) selon le tableau figurant ci-dessous :

TECHNICIEN(NE) HORLOGER(ÈRE)
(arrêté du 25 septembre 2003 modifié)
HORLOGER(ÈRE)
(présent arrêté)
Assurer les opérations de maintenance et de mise au point de tous types de montres ou chronographes haut de gamme
Réparer des montres


L'annexe au présent arrêté comporte les informations requises pour l'inscription du titre professionnel au répertoire national des certifications professionnelles.


La déléguée générale à l'emploi et à la formation professionnelle est chargée de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié ainsi que son annexe au Journal officiel de la République française.

  • Annexe


    INFORMATIONS REQUISES POUR L'INSCRIPTION DU TITRE PROFESSIONNEL AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES


    Intitulé : horloger (ère) (ancien intitulé : technicien [ne] horloger-niveau IV).
    Niveau : IV.
    Code NSF : 251 r.

    Résumé du référentiel d'emploi

    La finalité de l'emploi est d'assembler et de régler les montres neuves et de réparer les montres défectueuses.

    L'horloger réalise :
    ― l'assemblage et le réglage de montres ou de mouvements ;
    ― l'entretien, la réparation de montres qui présentent un dysfonctionnement.

    Dans l'assemblage et le réglage de montres ou de mouvements, l'horloger travaille sur des montres neuves lors des phases de montage final des produits, de réglage et mise au point des complications.

    Dans l'entretien et la réparation de montres, son travail comprend une phase de diagnostic consacrée à l'identification du ou des dysfonctionnements ainsi que des causes et une phase de réparation : commande de pièces, démontage, nettoyage, remontage, réglages, huilages, contrôles.

    Son intervention est cadrée par les procédures et règles en vigueur propres à l'entreprise dans laquelle il travaille ou propres aux marques horlogères sur lesquelles il est habilité à intervenir.

    Il est responsable des choix techniques et des réglages qu'il effectue. Il travaille avec soin et propreté.

    L'horloger exerce son emploi :
    ― dans un atelier de réparation agréé par une ou plusieurs marques ;
    ― dans le service après-vente d'une marque horlogère ;
    ― dans un atelier de montage de montres neuves au sein d'une manufacture horlogère ;
    ― à son compte, en tant qu'artisan ;
    ― dans une boutique d'horlogerie bijouterie.

    Il peut être " habilité " par une ou plusieurs marques d'horlogerie, ce qui lui permet d'accéder à leurs documentations techniques et d'obtenir des pièces de rechange. Il doit périodiquement retourner effectuer un stage ou participer à des réunions pour se tenir au courant des innovations dans les techniques de montage, de réparation, de contrôles.

    Il travaille en général seul et de façon autonome. Ses tâches sont variées du fait de la diversité des appareils à réparer. L'emploi s'exerce principalement en position assise, devant un établi spécifique. Le milieu d'intervention est souvent éclairé artificiellement et la situation de travail nécessite une attention visuelle permanente. L'activité requiert très fréquemment l'utilisation d'une loupe et de petits outils spécifiques tels que : brucelles, tournevis ; ainsi que d'appareils de mesure et de contrôle. C'est un métier généralement sédentaire.

    Suivant le contexte dans lequel il travaille, il peut être amené à être en contact direct avec la clientèle : informer un client sur un produit ou service horloger par exemple réaliser et expliquer un devis de réparation.

    Capacités attestées et descriptif des composantes de la certification

    1. Assembler et régler des montres

    Assembler manuellement et régler un mouvement de montre.
    Réaliser des opérations d'aiguillage et d'emboîtage.
    Assurer la maintenance d'un poste de travail horloger et des outils.

    2. Réparer des montres

    Réparer des montres mécaniques, automatiques et à quartz.
    Réparer des montres à complication de type chronographe.
    Informer un client sur un produit ou service horloger.

    Secteurs d'activités et types d'emploi accessibles par le détenteur du titre

    Secteur de la fabrication de montres et de mouvements de montres, de la réparation des montres, du négoce de montres.
    Horloger. ― Horloger réparateur. ― Horloger rhabilleur. ― Horloger complet.
    Code ROME :
    B1604-Réparation-montage en systèmes horlogers.
    Réglementation de l'activité :
    Néant.
    Autorité responsable de la certification :
    Ministère chargé de l'emploi.
    Bases légales et réglementaires :
    Articles L. 335-5 et suivants et R. 338-1 et suivants du code de l'éducation ;
    Arrêté du 9 mars 2006 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.


Fait le 31 janvier 2014.


Pour le ministre et par délégation :

L'adjoint au chef

de la mission des politiques

de formation et de qualification

de la délégation générale à l'emploi

et à la formation professionnelle,

M. Charbit