Arrêté du 16 février 1977 portant règlement d'examen du baccalauréat technologique de la série "techniques de la musique et de la danse"




Arrêté du 16 février 1977 portant règlement d'examen du baccalauréat technologique de la série "techniques de la musique et de la danse"
Version consolidée au 01 septembre 2016

Vu la loi n° 71-577 du 16 juillet 1971 d'orientation sur l'enseignement technologique ;

Vu le décret n° 59-57 du 6 janvier 1959 portant réforme de l'enseignement, modifié notamment par le décret n° 65-438 du 10 juin 1965 et principalement son article 34 ;

Vu le décret n° 68-1008 du 20 novembre 1968 modifié relatif à la délivrance du titre de bachelier technicien ;

Vu l'arrêté du 10 août 1972 portant règlement d'examen du baccalauréat de technicien Musique;

Le conseil de l'enseignement général et technique entendu le 24 juin 1976 ;

Le conseil supérieur de l'éducation entendu le 15 septembre 1976,

Arrêtent :

Le baccalauréat technologique de la série "techniques de la musique et de la danse" est délivré aux candidats qui subissent avec succès les épreuves d'un examen public défini par le présent arrêté et ses annexes et conformément aux dispositions du décret no 68-1008 du 20 novembre 1968 modifié.

Ce baccalauréat comporte une option Instrument et une option Danse.

L'annexe I définit la liste, les durées et les coefficients des épreuves de l'examen. L'annexe II définit le contenu des épreuves à caractère professionnel. Les épreuves d'enseignement général sont définies par notes de service du ministre chargé de l'éducation nationale et par l'annexe II modifiée de l'arrêté du 10 août 1972.

La valeur de chaque épreuve est exprimée par une note variant de 0 à 20 points entiers. La note de chaque épreuve est affectée d'un coefficient figurant à l'annexe I du présent arrêté.

Pour les candidats qui se présentent au titre de la promotion sociale ou de la formation continue et qui sont dispensés de l'épreuve de langue vivante étrangère conformément aux dispositions de l'article 7 du décret no 68-1008 du 20 novembre 1968 modifié susvisé, le coefficient de cette épreuve s'ajoutera à celui de l'épreuve d'interprétation musicale pour l'option instrument et de l'épreuve d'interprétation chorégraphique pour l'option danse.

Il est organisé une épreuve facultative de seconde langue ancienne ou vivante (étrangère ou régionale), ainsi qu'une épreuve d'arts plastiques. Ces épreuves sont notées de 0 à 20. Seuls entrent en ligne de compte les points excédant 10 sur 20. Pour la première épreuve facultative à laquelle le candidat a choisi de s'inscrire, quelle que soit l'option correspondante, les points sont multipliés par 2. Ces points s'ajoutent au total des points obtenus aux épreuves d'enseignement général.

Le nouveau total des points est divisé par le total des coefficients de façon à obtenir la note moyenne du candidat aux épreuves d'enseignement général.

Peuvent faire l'objet d'une épreuve facultative les langues vivantes énumérées à l'article quatre du présent arrêté. Peuvent également faire l'objet d'une épreuve facultative les langues régionales suivantes : le basque, le breton, le catalan, le corse, l'occitan-langue d'oc, les langues mélanésiennes, le tahitien, le gallo, les langues régionales d'Alsace, les langues régionales des pays mosellans.

Cette épreuve est subie sous la forme d'une interrogation orale dans les académies où il est possible d'adjoindre au jury un examinateur compétent à l'exception de l'arménien, du cambodgien, du finnois, du norvégien, du persan, du suédois, du turc, du vietnamien, qui font l'objet d'une épreuve écrite.

Les candidats peuvent, le cas échéant, choisir au titre des épreuves facultatives, une langue vivante autre que celles énumérées à l'article 4 du présent arrêté, sous réserve que le ministère de l'éducation nationale soit en mesure d'en organiser l'épreuve. Cette épreuve est écrite, sauf disposition dérogatoire prise par le ministre chargé de l'éducation nationale. La liste de ces langues est publiée par note de service du ministre chargé de l'éducation nationale.

Les candidats ont à choisir au titre de l'épreuve orale obligatoire de langue vivante du baccalauréat technologique de la série "techniques de la musique et de la danse" entre les langues suivantes : allemand, anglais, arabe littéral, arménien, cambodgien, chinois, danois, espagnol, finnois, grec moderne, italien, japonais, néerlandais, norvégien, persan, polonais, portugais, russe, suédois, turc, vietnamien. Un arrêté du ministre chargé de l'éducation nationale fixe, pour chaque session de l'examen du baccalauréat, les académies où peuvent être subies des épreuves de langues autres qu'allemand, anglais, espagnol et italien.

Article 5
Les dispositions du présent arrêté prendront effet dès la session 1977 pour l'option Instrument et à compter de la session d'examen de 1978 pour l'option Danse.
Article 6
Les articles 1 à 8 et l'annexe I de l'arrêté du 10 août 1972 portant création du baccalauréat de technicien Musique sont abrogés à compter de la session d'examen 1977.
  • Annexes

    NATURE DES ÉPREUVES

    OPTION INSTRUMENT

    OPTION DANSE

    Durée

    Coefficient

    Durée

    Coefficient

    Premier groupe

    1. Epreuves d'enseignement général

    A. 1-Français

    Ecrit

    4 h

    2

    4 h

    2

    Oral

    20 min

    1

    20 min

    1

    A. 2-Mathématiques et Sciences physiques

    4 h

    3

    4 h

    3

    ou

    Philosophie

    4 h

    3

    4 h

    3

    A. 3-Langue vivante 1 (a)

    20 min

    3

    20 min

    3

    A. 4-Education physique et sportive

    30 min

    1

    30 min

    1

    2. Epreuves à caractère professionnel

    B. 1-Epreuve technique (option instrument)

    4 h

    3

    B. 1.1 Epreuve de relevé

    30 min

    1

    B. 1.2 Epreuve d'analyse

    3 h 30

    2

    B. 1-Epreuve technique (option danse)

    4 h

    3

    B. 1.1 Epreuve d'analyse musicale

    30 min

    1

    B. 1.2 Epreuve d'analyse chorégraphique

    3 h 30

    2

    B. 2-Interprétation musicale (a)

    20 min

    4

    B. 2-Interprétation chorégraphique (a)

    20 min

    4

    B. 3-Histoire de la musique

    4 h

    3

    B. 3-Histoire de la danse

    4 h

    3

    Deuxième groupe

    1. Epreuves d'enseignement général

    A. 5-Philosophie (a)

    20 min

    3

    20 min

    3

    ou

    Mathématiques et Sciences physiques (a)

    20 min

    3

    20 min

    3

    A. 6-Histoire de l'art et des civilisations (a)

    20 min

    2

    20 min

    2

    Epreuves de contrôle (facultatives)

    Français (a)

    20 min

    2

    20 min

    2

    ou

    Mathématiques et Sciences physiques (a)

    20 min

    3

    20 min

    3

    ou

    Philosophie (a)

    20 min

    3

    20 min

    3

    2. Epreuves à caractère professionnel

    B. 4-Commentaire d'écoute (a)

    15 min

    2

    ou

    Ecriture musicale

    4 h

    2

    ou

    Lecture à vue instrumentale ou vocale (a)

    10 min

    2

    ou

    Technique du son (a)

    15 min

    2

    B. 4-Anatomie (a)

    15 min

    2

    ou

    Composition chorégraphique (a)

    30 min

    2

    ou

    Danse et autres arts (a)

    20 min

    2

    ou

    Improvisation (a)

    10 min

    2

    Epreuve de contrôle

    Interprétation musicale (a)

    20 min

    4

    Interprétation chorégraphique (a)

    20 min

    4

    3. Epreuves facultatives

    Langue vivante II ou langue ancienne ou langues régionales (a)

    20 min

    20 min

    Arts plastiques (a)

    30 min

    30 min


    (a) Epreuve orale ou pratique.

    Définition des épreuves d'enseignement général

    Voir article 2 du présent arrêté.

    Définition des épreuves à caractère professionnel

    B.1. Option instrument.-Epreuve technique (relevé et analyse)

    B.1.1. Epreuve de relevé (trente minutes)

    Un extrait du répertoire, de 8 à 16 mesures environ, joué sur plusieurs instruments et/ ou sur un instrument polyphonique, est présenté sur la copie de façon incomplète. La copie est distribuée aux candidats qui en prennent connaissance durant 3 minutes (lecture, repérage des parties à compléter). Cet extrait est ensuite écouté à 5 reprises à 45 secondes d'intervalle. Le candidat doit compléter le texte (notes, rythmes, phrasés, indication de mesures, nuances, accords). Un temps de relecture de 5 minutes est laissé au terme de la dernière écoute.

    B.1.2. Epreuve d'analyse (trois heures et demie)

    Le candidat dispose de la partition de l'œuvre à analyser. Celle-ci est entendue à deux reprises, une première fois au début de l'épreuve, une seconde fois trente minutes plus tard. Guidé par une ou plusieurs questions portant sur l'identification des éléments du discours (thématique, style, etc.), le candidat procède à son analyse détaillée.

    B.1. Option danse.-Epreuve technique (analyse musicale et analyse chorégraphique)

    B.1.1. Epreuve d'analyse musicale (trente minutes)

    Un bref extrait d'une œuvre musicale d'environ 1 minute est diffusé à plusieurs reprises selon un plan de diffusion précisé par le sujet.

    Le candidat décrit brièvement :

    - le style (tempo, caractère, époque) ;

    - l'organisation rythmique (métrique, carrures) ;

    - la texture instrumentale et/ ou vocale ;

    - l'organisation des phrases mélodiques (parcours tonal, cadences) ;

    - l'organisation des dynamiques (nuances).

    Le candidat identifie-et relève sur portée autant que de besoin-, notamment :

    - une ou plusieurs formules rythmiques caractéristiques de l'extrait ;

    - une ou plusieurs formules mélodiques caractéristiques de l'extrait.

    B.1.2. Epreuve d'analyse chorégraphique (trois heures et demie)

    Le candidat analyse une œuvre chorégraphique (entre 5 et 8 minutes) en relation avec le programme de culture chorégraphique étudié pendant l'année à partir d'un court extrait vidéo. L'extrait est visionné à trois reprises :

    - une première fois au début de l'épreuve ;

    - une seconde fois vingt minutes après la fin de la diffusion précédente ;

    - une troisième fois une heure avant la fin de l'épreuve.

    Le candidat répond à un ensemble de questions l'engageant à mettre en évidence les caractéristiques principales de l'œuvre, les techniques mobilisées et à identifier le courant chorégraphique dans lequel l'œuvre s'inscrit comme sa période de composition et de création.

    B.2. Option instrument. - Interprétation musicale

    1. Pour les candidats instrumentistes :

    Durée du programme : 10 minutes ; durée de l'entretien : 10 minutes.

    Le candidat présente brièvement et interprète un programme comportant :

    - une œuvre du répertoire, antérieure à 1950, tirée des programmes instrumentaux pratiqués en cycle 3 de formation à la pratique amateur au sein des conservatoires partenaires. Les candidats peuvent présenter un programme d'un niveau plus élevé ;

    - une œuvre de langage contemporain, du même niveau de difficulté technique.

    L'interprétation du programme est suivie d'un entretien avec le jury portant sur le choix du répertoire, ses difficultés techniques et les choix d'interprétation.

    Les candidats sont autorisés à jouer avec la partition. Les instruments admis sont ceux qui font l'objet d'un enseignement dans les conservatoires à rayonnement régional.

    Le candidat communique au jury au début de l'épreuve deux exemplaires des partitions du programme. En l'absence de ces exemplaires, le candidat est interrogé mais l'évaluation en tient compte.

    2. Pour les candidats chanteurs :

    Durée du programme : 10 minutes ; durée de l'entretien : 10 minutes.

    Le candidat présente brièvement et interprète un programme de deux œuvres d'époque et de langue différentes, comprenant :

    - une mélodie ou un lied ;

    - un air d'opéra, d'opérette, d'opéra-comique ou de musique sacrée.

    L'interprétation du programme est suivie d'un entretien avec le jury portant sur le choix du répertoire, ses difficultés techniques et les choix d'interprétation.

    Les candidats sont autorisés à chanter avec la partition.

    Le candidat communique au jury au début de l'épreuve deux exemplaires des partitions du programme. En l'absence de ces exemplaires, le candidat est interrogé mais l'évaluation en tient compte.

    3. Pour les candidats relevant d'un parcours de formation en jazz ou musiques actuelles :

    Durée du programme : 10 minutes ; durée de l'entretien : 10 minutes.

    Le candidat interprète un programme de deux œuvres ou standards de son choix, l'un des deux pouvant être une composition personnelle.

    L'interprétation du programme est suivie d'un entretien avec le jury portant sur le choix du répertoire, ses difficultés techniques et les choix d'interprétation.

    Le candidat peut réaliser cette interprétation seul (avec un support d'accompagnement enregistré diffusable sur une platine de lecture CD audio fournie par l'établissement accueillant les épreuves) ou en groupe avec 4 accompagnateurs maximum. En revanche, le candidat est seul pendant l'entretien avec le jury.

    Le choix des éditions, supports ou relevés de ces standards est libre. Il est toutefois recommandé de communiquer au jury un exemplaire des supports utilisés.

    4. Pour les candidats relevant d'un parcours de formation aux musiques traditionnelles :

    Durée du programme : 10 minutes ; durée de l'entretien : 10 minutes.

    Le candidat interprète un programme de deux œuvres :

    - une danse ou suite de danses (ou une marche ou suite de marches, ou une complainte) issue (s) de l'aire culturelle choisie par le candidat ;

    - une danse ou suite de danses issue d'une esthétique fondamentalement différente de la première œuvre.

    L'interprétation du programme est suivie d'un entretien avec le jury portant sur le choix du répertoire, ses difficultés techniques et les choix d'interprétation. Il est recommandé de communiquer au jury un relevé thématique ou un schéma explicitant chacune des œuvres du programme.

    5. Pour les candidats relevant d'un parcours de formation en composition-création assistée par ordinateur :

    Durée : 5 minutes de présentation de l'illustration sonore réalisée, 15 minutes d'entretien sur le dossier présenté.

    L'épreuve comporte deux parties qui se succèdent dans l'ordre suivant :

    1. Le candidat présente une courte illustration sonore, d'une durée de 5 minutes, qu'il aura réalisé d'après un argument, une image ou un bref extrait vidéo dont les références seront publiées au Bulletin officiel de l'éducation nationale au début du dernier trimestre de l'année scolaire. L'illustration est accompagnée d'un texte explicatif sur la démarche opérée par le candidat.

    2. Le candidat présente et commente, lors d'un entretien de 15 minutes avec le jury, un dossier d'œuvres personnelles incluant un texte explicitant sa démarche de composition-création (format 6 pages maximum) accompagné d'illustrations sonores au format CD audio. Le jury sera amené à questionner le candidat sur ce dossier afin d'apprécier son niveau de connaissances techniques. Le dossier sera communiqué au jury 5 jours avant le commencement des épreuves.

    L'entretien peut également porter sur la première partie de l'épreuve (choix esthétiques, techniques utilisées, etc.).

    B.2. Option danse. - Interprétation chorégraphique

    Durée de l'épreuve : 20 minutes.

    Cette épreuve comprend deux parties :

    1. Variation imposée parmi celles proposées annuellement par l'inspection de la création artistique chargée de la danse-ministère de la culture et de la communication-, pour les épreuves finales des diplômes de troisième cycle des établissements territoriaux d'enseignement public de la musique, de la danse et de l'art dramatique.

    2. Variation libre sur une œuvre musicale au choix du candidat en danse classique, contemporaine ou jazz. Celui-ci explicite les raisons de son choix musical et utilise au maximum les ressources de son vocabulaire chorégraphique. L'enregistrement support de la variation est apporté par le candidat sur un support CD audio.

    Dans les deux cas, le candidat doit faire la preuve de son niveau technique et de la qualité de son interprétation.

    B.3. Histoire de la musique (4 heures)

    Cette épreuve comporte trois sujets entre lesquels le candidat effectue son choix. Elle consiste en une série de questions portant :

    - soit sur l'œuvre d'un compositeur important (ou groupe de compositeurs) du XVIIIe siècle à nos jours. Ce sujet s'appuie sur une partition (ou un extrait de celle-ci) de référence et les questions posées portent sur les caractéristiques propres au compositeur considéré et à son époque ;

    - soit sur l'un des genres musicaux en usage dans la même période ;

    - soit, sans limitation d'époque ou de pays, sur les grandes lignes de l'histoire des faits et des idées concernant la musique.

    B.3. Histoire de la danse (4 heures)

    Cette épreuve comporte trois sujets entre lesquels le candidat effectue son choix. Elle consiste en une série de questions portant :

    - soit sur l'œuvre d'un chorégraphe important du XVIIe siècle à nos jours et son environnement musical ;

    - soit sur l'un des genres chorégraphiques caractéristiques d'une époque et son accompagnement musical ;

    - soit sans limitation d'époque et de pays, sur les grandes lignes de l'histoire de la danse, et de sa relation à la musique.

    Dans tous les cas, le candidat apporte un regard personnel sur le sujet choisi en s'appuyant sur les pratiques et expériences chorégraphiques menées tout au long de l'année scolaire.

    B.4. Une des épreuves ci-dessous au choix du candidat

    "Option instrument"

    Commentaire d'écoute (B. 4-1) :

    Temps de préparation : 30 minutes.

    Durée de l'épreuve : 15 minutes avec un exposé de 5 minutes et un entretien de 10 minutes.

    Commentaire d'une œuvre ou extrait d'œuvre enregistrée (de 1 à 2 minutes environ, tiré du répertoire musical du XVIIIe siècle à nos jours) et non identifié. Durant la préparation, le candidat dispose d'un lecteur audio et d'un casque lui permettant d'écouter autant que de besoin l'extrait support du sujet. Durant l'épreuve, le candidat expose son commentaire (lequel pourra s'appuyer sur le repérage d'instruments ou objets sonores, de la structure, des éléments esthétiques ...) puis répond aux questions du jury.

    Un système de diffusion est à la disposition du candidat durant l'épreuve.

    Durant la préparation et durant l'épreuve, le candidat ne dispose pas de la partition de l'œuvre donnée à commenter.

    Ecriture musicale (B. 4-2) (4 heures) :

    Réalisation d'une basse non chiffrée ou d'un chant donné, de style tonal, de douze mesures environ.

    Lecture à vue instrumentale ou vocale (B. 4-3) :

    Temps de préparation : 5 minutes.

    Durée de l'épreuve : 10 minutes.

    Lecture, sur l'instrument du candidat ou avec sa voix pour les candidats chanteurs, d'un texte manuscrit ou imprimé communiqué au début de la préparation.

    Technique du son (B. 4-4) :

    Temps de préparation : 30 minutes.

    Durée de l'épreuve : 15 minutes.

    Durant le temps de préparation de l'épreuve, le candidat dispose de 30 minutes pour effectuer un montage de fichiers audionumériques dans les conditions définies par le sujet remis aux candidats en même temps que les fichiers à monter.

    Epreuve : au cours de l'entretien, le jury procède à l'écoute de ce montage en présence du candidat puis l'interroge sur sa réalisation, ainsi qu'au besoin sur d'autres points du programme.

    "Option danse"

    Anatomie (B. 4-1) (15 minutes) :

    L'épreuve consiste en une interrogation se rapportant au programme, suivie d'un entretien permettant d'apprécier chez le candidat son niveau de réflexion sur l'utilisation de ses connaissances dans la pratique de la danse.

    Composition chorégraphique (B. 4-2) :

    Temps de préparation : 20 minutes.

    Durée de l'épreuve : 30 minutes dont composition chorégraphique : 2 minutes.

    Composition d'une chorégraphie à partir d'un ou plusieurs éléments musicaux (bref extrait d'œuvre, motif mélodique, motif rythmique, suite harmonique ou toutes combinaisons de ces différents éléments). Le ou les éléments musicaux sont proposés au candidat par le jury au début de la préparation.

    Après avoir interprété sa composition chorégraphique, le candidat en présente brièvement les principales caractéristiques puis échange avec le jury sur ses choix artistiques et techniques comme sur la façon d'appréhender la relation qu'entretient sa composition aux éléments musicaux imposés.

    Danse et autres arts (B. 4-3) (20 minutes) :

    L'épreuve consiste en une interrogation se rapportant au programme d'enseignement relevant de la danse, de l'histoire de l'art, mais aussi du français et de la philosophie en classe terminale. Le candidat accompagne ses réponses d'exemples choisis dans la diversité des domaines artistiques, qu'il s'agisse de création contemporaine ou de patrimoine. Il montre sa capacité à faire des liens entre sa pratique dansée, l'art chorégraphique, la danse et les autres arts.

    Improvisation (B. 4-4) (10 minutes) :

    L'improvisation porte sur un thème et une musique choisis par le jury. La musique d'une durée de deux minutes maximum est diffusée à une reprise au candidat qui bénéficie ensuite d'un moment de concentration d'une minute avant de débuter son improvisation devant le jury sur une durée de deux minutes maximum. A l'issue de l'improvisation, le candidat est invité par le jury à un échange sur les caractéristiques de la séquence qu'il a improvisée.

Fait à Paris, le 16 février 1977.

Le ministre de l'éducation,

Pour le ministre et par délégation :

Le directeur des lycées,

J.-R. Saurel.

Le secrétaire d'État à la culture,

Pour le secrétaire d'État et par délégation :

Le directeur de l'art lyrique, de la musique et de la danse,

J. Maheu.