Accord du 16 septembre 2005 relatif à la formation professionnelle continue dans la branche des industries électriques et gazières - Texte de base - Formation professionnelle continue dans la branche des industries électriques et gazières - Article 2.1

TI
  • Texte de base
  • Accord du 16 septembre 2005 relatif à la formation professionnelle continue dans la branche des industries électriques et gazières
    • TITRE II Les modalités d'accès des salariés de la branche aux instruments de la formation tout au long de la vie professionnelle
      • Les axes de la politique de branche en matière de formation tout au long de la vie professionnelle
Article 2.1
Abrogé


Les parties signataires du présent accord se fixent comme ambition de faciliter l'égalité d'accès aux dispositifs de formation tout au long de la vie professionnelle à l'ensemble des personnels de la branche des IEG en privilégiant les catégories suivantes (sans ordre préférentiel) :
1. Les salariés des moyennes, petites et très petites entreprises de la branche des IEG, qui peuvent rencontrer des difficultés à accéder à des actions de formation et/ou des organismes de formation appropriés, du fait des caractéristiques de l'organisation de leur entreprise.
2. Les femmes, dont l'accès à la formation professionnelle continue constitue un facteur essentiel du développement de l'égalité entre les femmes et les hommes.
3. Les salariés de plus de 45 ans, qui doivent bénéficier d'une attention particulière afin d'être en mesure de poursuivre une carrière professionnelle enrichissante au sein des entreprises de la branche, en particulier par un accès privilégié aux outils d'orientation professionnelle (bilan de compétences et validation des acquis de l'expérience) et aux périodes de professionnalisation.
4. Les salariés dont la qualification est faible, les salariés bénéficiant de l'obligation d'emploi mentionnés à l'article L. 323-3 du code du travail, les salariés à temps partiel, les salariés en situation de retour dans un emploi à la suite d'une absence de longue durée (congé parental, longue maladie, congé pour création d'entreprise, congés sans solde...) qui doivent bénéficier de dispositions concrètes favorisant leur accès à la formation professionnelle.
Par ailleurs, les parties signataires du présent accord considèrent que les premiers travaux de l'observatoire prospectif des métiers et des qualifications visant à dresser une cartographie des filières et des métiers de la branche permettront de préciser les contours de la politique de branche en matière de formation tout au long de la vie professionnelle.