Convention collective nationale du commerce de détail des fruits et légumes, épicerie et produits laitiers du 15 avril 1988. Etendue par arrêté du 20 juin 1988, JORF 25 juin 1988. - Textes Attachés - Avenant n° 60 du 11 février 2004 portant création d'un CQP "Vendeur-conseil en fruits et légumes"


Afficher les non vigueur IDCC 1505
  • Textes Attachés
  • Avenant n° 60 du 11 février 2004 portant création d'un CQP "Vendeur-conseil en fruits et légumes"
Référentiel de compétences techniques « Vendeur-conseil en fruits et légumes »

En vigueur étendu

Domaines

Moyens mobilisables :

- connaissance des produits ;

- connaissance de la législation et de la réglementation ;

- connaissance de l'hygiène.

Compétences opérationnelles (vérifiables en situation de travail) :

- mise en place et maintien de la qualité des produits ;

- vente :

- actes de vente (conseil) ;

- encaissement ;

- autres compétences particulières.

Reproduction : exécuter une tâche suivant une procédure établie et stabilisée.

Exemples :

- pointer un bon de livraison et avertir son responsable d'une éventuelle différence ;

- mettre en service une machine en suivant un mode opératoire sans pouvoir interpréter une anomalie de fonctionnement.

Application : exécuter une tâche en suivant les procédures et en tenant compte des aléas.

Exemples :

- pointer un bon de livraison, constater une anomalie et avertir le fournisseur ;

- mettre en service à l'aide de la procédure une machine (ou une ligne) en interprétant des aléas de fonctionnement et en y réagissant, même avec aide, de manière à la faire fonctionner correctement.

Maîtrise : concevoir et valider une procédure de mise en œuvre d'une tâche et l'exécuter en s'autocontrôlant.

Exemples :

- pointer un bon de livraison, constater une anomalie et régler le problème (produit de remplacement, fournisseur de remplacement) selon sa nature (commande, retour produit défectueux ...) ;

- définir la procédure de mise en service d'une machine ou d'une ligne et la tester en contrôlant tous ses points.

Expertise : en plus de la maîtrise, transférer ses connaissances à un exécutant ; être le garant de la procédure.

Exemples : pointer un bon de livraison, constater une anomalie et régler le problème (produit de remplacement, fournisseur de remplacement) selon sa nature (commande, retour produit défectueux ..) et être capable de l'expliquer et de l'enseigner à un autre membre de l'équipe.

Moyens mobilisables :

- connaissance des produits ;

- connaissance de la législation et de la réglementation ;

- connaissance de l'hygiène.