Convention collective nationale pour les entreprises artistiques et culturelles du 1er janvier 1984. Etendue par arrêté du 4 janvier 1994 JORF 26 janvier 1994. - Textes Salaires - Accord du 1er juillet 2017 relatif aux salaires minima


Afficher les non vigueur Accord IDCC 1285
  • Textes Salaires
Accord du 1er juillet 2017 relatif aux salaires minima

Champ d'application
En vigueur étendu

Le présent accord s'applique au personnel des emplois artistiques et autres qu'artistiques des entreprises entrant dans le champ d'application de la convention collective nationale des entreprises artistiques et culturelles.



Revalorisation des salaires minima conventionnels
En vigueur étendu


Minima conventionnels des artistes
En vigueur étendu


Minima conventionnels des artistes dramatiques et chorégraphiques engagés par les entreprises artistiques et culturelles
En vigueur étendu

Les salaires minima conventionnels des artistes dramatiques et chorégraphiques engagés par les entreprises artistiques et culturelles sont revalorisés de 0,5 % au 1er juillet 2017, selon la grille des minima ci-après :

(En euros.)

Artistes dramatiques Période de création mensualisée
Artistes chorégraphiques Période de création mensualisée
CDI et CDD > 4 mois, minimum brut mensuel
(stagiaires 1re année – 30 %/2e année – 15 %)
1 901,14
CDD < 4 mois, minimum brut mensuel
(stagiaires 1re année – 30 %/2e année – 15 %)
2 006,76
CDD < 4 mois, minimum brut mensuel en cas de fractionnement
(stagiaires 1re année – 30 %/2e année – 15 %)
2 217,99
Artistes dramatiques Répétitions
Artistes chorégraphiques Répétitions
CDD < 1 mois, service répétition
(stagiaires 1re année – 30 %/2e année – 15 %)
52,94
Artistes dramatiques Représentations
Artistes chorégraphiques Représentations
CDD < 1 mois, (Stagiaires 1re année – 30 %/2e année – 15 %)
cachet forfaitaire jour :
– si 1 ou 2 cachets dans le mois 138,36
– si plus de 2 cachets dans le mois 120,40

(1) Article étendu sous réserve que la différence de rémunération entre salariés ayant la même qualification et accomplissant les mêmes tâches se fonde sur des critères objectifs et vérifiables en relation directe avec la valeur du travail effectué, conformément au principe « à travail égal, salaire égal » résultant des articles L. 2261-22, R. 2261-1 et L. 2271-1 du code du travail, ainsi que des articles L. 3221-2, L. 3221-3 et L. 3221-4.  
(Arrêté du 6 décembre 2017 - art. 1)



Minima conventionnels des artistes musiciens
En vigueur étendu

Les minima conventionnels des artistes musiciens sont revalorisés de 0,5 % au 1er juillet 2017 selon les grilles ci-après :

(En euros.)

Artistes musiciens appartenant
aux ensembles musicaux avec nomenclature au 1er juillet 2017
Salaire mensuel minimum d'embauche : CDI et CDD > 1 mois
– tuttiste 2 976,09
– soliste 3 086,32
– chef de pupitre 3 295,76
Ces minima s'articulent avec les catégories définies dans les orchestres par accord d'entreprise
Rémunération au cachet :
le cachet minimum pour la rémunération d'un service indivisible de 3 heures est de : 101,85
Au-delà, pro rata temporis
Le cas particulier des ensembles musicaux à nomenclature employant les musiciens en CDI est défini à l'article X.3.3.A

(En euros.)

Artistes musiciens appartenant aux ensembles musicaux sans nomenclature au 1er juillet 2017
Rémunération mensualisée :
– CDI, minimum brut mensuel 2 551,96
– CDD droit commun > 1 mois, minimum brut mensuel 2 653,91
– CDD U > 1 mois, minimum brut mensuel 2 807,37
Rémunération au cachet :
Répétitions :
– journée de 2 services (6 heures et pro rata temporis au-delà)

143,83
– garantie journalière si service totalement isolé 101,85
Représentations :
– cas général 143,83
– 7 représentations ou plus par 15 jours 126,58
Répétitions et représentations :
Journée avec un service de répétition et un service de représentation
220,30

(En euros.)

Artistes musiciens appartenant au secteur des musiques actuelles au 1er juillet 2017
Rémunération mensualisée :
– CDI, minimum brut mensuel 2 551,96
– CDD droit commun > 1 mois, minimum brut mensuel 2 653,91
– CDD U > 1 mois, minimum brut mensuel 2 807,37
Rémunération au cachet :
Répétitions :
– journée de 2 services (montant à verser sous la forme de 2 cachets) 101,95
– garantie journalière si service isolé 76,46
Représentations :
– cas général 143,83
– 7 représentations ou plus par 15 jours 126,58
Salles musiques actuelles < 300 pl. 101,85
Première partie 101,85
Plateau découverte 101,85

(En euros.)

Artistes musiciens engagés au sein d'autres entreprises au 1er juillet 2017
Rémunération mensualisée :
– CDI, minimum brut mensuel 2 552,07
– CDD droit commun > 1 mois, minimum brut mensuel 2 653,91
– CDD U > 1 mois, minimum brut mensuel 2 807,37
Rémunération au cachet :
– répétitions, un service de 3 heures 101,85
– représentation 101,85

(1) Article étendu sous réserve que la différence de rémunération entre salariés ayant la même qualification et accomplissant les mêmes tâches se fonde sur des critères objectifs et vérifiables en relation directe avec la valeur du travail effectué, conformément au principe « à travail égal, salaire égal » résultant des articles L. 2261-22, R. 2261-1 et L. 2271-1 du code du travail, ainsi que des articles L. 3221-2, L. 3221-3 et L. 3221-4.  
(Arrêté du 6 décembre 2017 - art. 1)



Minima conventionnels des artistes lyriques
En vigueur étendu

Les minima conventionnels des artistes lyriques sont revalorisés de 0,5 % au 1er juillet 2017 selon les grilles ci-après :

(En euros.)

Artistes de chœur au 1er juillet 2017
Rémunération mensualisée
CDI, rémunération variable en fonction de l'ancienneté
– de la 1re à la 3e année 1 901,14
– de la 4e à la 6e année 1 948,67
– de la 7e à la 9e année 2 016,87
– de la 10e à la 12e année 2 087,47
– de la 13e à la 15e année 2 160,52
– de la 16e à la 18e année 2 225,34
– à partir de la 19e année 3 % tous les 3 ans
CDD droit commun > 1 mois 1 901,14
CDD U > 1 mois 2 013,87
Rémunération au cachet :
Répétitions :
– journée de 2 services 123,41
– garantie journalière si service totalement isolé 92,56
Représentations :
– cas général 123,41
– période continue > à 1 semaine 89,85
Répétitions et représentations
– journée avec un service de répétition et un service de représentation 199,87
Prime de feux visée à l'article XVI.5 57,35

(En euros.)

Artiste lyrique soliste au 1er juillet 2017
Rémunération mensualisée
CDI, minimum brut mensuel 2 344,83
CDD droit commun > 1 mois, minimum brut mensuel 2 344,83
CDD U > 1 mois, minimum brut mensuel 2 578,78
Rémunération au cachet :
Répétitions :
– journée de 2 services 143,83
– garantie journalière si service totalement isolé 101,85
Représentations :
– cas général 143,83
– période continue > à 1 semaine 126,58
Répétitions et représentations :
– journée avec un service de répétition et un service de représentation 220,30

(1) Article étendu sous réserve que la différence de rémunération entre salariés ayant la même qualification et accomplissant les mêmes tâches se fonde sur des critères objectifs et vérifiables en relation directe avec la valeur du travail effectué, conformément au principe « à travail égal, salaire égal » résultant des articles L. 2261-22, R. 2261-1 et L. 2271-1 du code du travail, ainsi que des articles L. 3221-2, L. 3221-3 et L. 3221-4.  
(Arrêté du 6 décembre 2017 - art. 1)



Revalorisation des salaires minima des emplois autres qu'artistiques
En vigueur étendu


Les parties conviennent que les minima conventionnels des emplois autres qu'artistiques tels que définis à l'article X.4 (grille des salaires bruts minima pour un horaire de 151,40 heures) sont revalorisés au 1er juillet 2017 de la façon suivante :


– groupe 9 : revalorisation de 1,56 % des échelons 1 à 12 par rapport à la grille des minima issue de l'accord du 20 juillet 2015 (soit pour l'échelon 1 impacté par le Smic en janvier 2016, un salaire de 1 480,27 € équivalent au Smic mensuel pour 151,40 heures au 1er janvier 2017) ;
– groupe 8 : revalorisation de 1,56 % des échelons 1 à 12 par rapport à la grille des minima issue de l'accord du 20 juillet 2015 ;
– groupe 7 : revalorisation de 2 % des échelons 1 à 12 par rapport à la grille des minima issue de l'accord du 20 juillet 2015 ;
– groupe 6 : revalorisation de 3 % des échelons 1 à 12 par rapport à la grille des minima issue de l'accord du 20 juillet 2015 ;
– groupes 3 à 5 : revalorisation de 0,40 % des échelons 1 à 12 par rapport à la grille des minima issue de l'accord du 20 juillet 2015 ;
– groupes 2 à 1 : revalorisation de 0,10 % des échelons 1 à 12 par rapport à la grille des minima issue de l'accord du 20 juillet 2015.
Ainsi, la grille des minima au 1er juillet 2017 est la suivante :


(En euros.)

Groupe Échelon

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
1 3 239,56 3 336,74 3 433,93 3 531,12 3 628,30 3 725,49 3 822,68 3 919,86 4 017,05 4 114,24 4 211,42 4 308,61
2 2 497,23 2 572,14 2 647,06 2 721,98 2 796,89 2 871,81 2 946,73 3 021,64 3 096,56 3 171,48 3 246,39 3 321,31
3 2 289,96 2 358,66 2 427,36 2 496,06 2 564,76 2 633,45 2 702,15 2 770,85 2 839,55 2 908,25 2 976,95 3 045,65
4 2 096,87 2 159,78 2 222,69 2 285,59 2 348,50 2 411,41 2 474,31 2 537,22 2 600,12 2 663,03 2 725,94 2 788,84
5 1 744,85 1 797,19 1 849,54 1 901,88 1 954,23 2 006,58 2 058,92 2 111,27 2 163,61 2 215,96 2 268,30 2 320,65
6 1 628,50 1 677,36 1 726,21 1 775,07 1 823,92 1 872,78 1 921,63 1 970,49 2 019,34 2 068,20 2 117,05 2 165,91
7 1 571,23 1 618,36 1 665,50 1 712,64 1 759,77 1 806,91 1 854,05 1 901,18 1 948,32 1 995,46 2 042,59 2 089,73
8 1 535,23 1 581,28 1 627,34 1 673,40 1 719,45 1 765,51 1 811,57 1 857,63 1 903,68 1 949,74 1 995,80 2 041,85
9 1 480,27 1 524,68 1 569,09 1 613,49 1 657,90 1 702,31 1 746,72 1 791,13 1 835,53 1 879,94 1 924,35 1 968,76



Revalorisation de l'indemnité de déplacement pour l'année 2017
En vigueur étendu


Le montant de l'indemnité de déplacement est actualisé à 102,60 €, ventilé selon les modalités suivantes :
– chaque repas principal : 18,40 € ;
– chambre et petit déjeuner : 65,80 € ;
– ce montant entrera en vigueur au 1er juillet 2017.
Lorsque aux termes des dispositions de la convention collective nationale des entreprises artistiques et culturelles, l'employeur a l'obligation de verser au salarié en déplacement professionnel ou en tournée une indemnité de petit déjeuner déconnectée de la nuitée, ladite indemnité de petit déjeuner sera égale à 6,40 €.



Tableau récapitulatif des indemnités (dont indemnité d'équipement) et des différentes primes : prime de feu habillé, prime de participation au jeu
En vigueur étendu

Les différentes indemnités et prime en vigueur au 1er juillet 2017 comprenant la revalorisation de l'indemnité de déplacement sont :

(En euros.)

Indemnité de déplacement (art.VIII) 102,60 € ventilés comme suit :
– 18,40 € chaque repas principal
– 65,80 € chambre et petit déjeuner
– 6,40 € le petit déjeuner seul
Indemnité de panier (art. VII.1) 10,00
Indemnité d'équipement (art. VII.3.3) 1,48
Prime de feu habillé (art. VII.4) 12,36
Prime de participation au jeu (art. VII.4) 16,27


Entrée en vigueur et dépôt de l'accord
En vigueur étendu


Les parties conviennent que le présent accord est applicable aux membres adhérents des organisations signataires.
Il est convenu que les syndicats signataires demandent l'extension du présent accord, conformément à l'article L. 2261-1 du code du travail. L'accord sera porté à l'extension par la partie la plus diligente.