Nouvelle convention collective nationale des ouvriers employés par les entreprises du bâtiment visées par le décret du 1er mars 1962 (c'est-à-dire occupant jusqu'à 10 salariés) du 7 mars 2018 (Avenant du 7 mars 2018) - Textes Salaires - Picardie Accord du 3 avril 2015 relatif aux salaires minimaux au 1er avril 2015


Afficher les non vigueur Accord IDCC 1596
  • Textes Salaires
Picardie Accord du 3 avril 2015 relatif aux salaires minimaux au 1er avril 2015

En vigueur non étendu

En application des articles 12.8 et 12.9 des conventions collectives nationales du bâtiment du 8 octobre 1990 (étendues par arrêtés ministériels du 8 février 1991 et du 12 février 1991), concernant les ouvriers employés par les entreprises du bâtiment visées par le décret du 1er mars 1962, les organisations représentatives d'employeurs et de salariés se sont réunies et ont déterminé les salaires mensuels minimaux des ouvriers du bâtiment de la région Picardie.



En vigueur non étendu

Pour la région Picardie, les parties signataires du présent accord ont fixé les barèmes des salaires minimaux des ouvriers du bâtiment comme indiqué dans le tableau ci-après.
Base 151,67 heures (35 heures hebdomadaires)

(En euros.)

Catégorie professionnelle Coefficient Salaire mensuel Taux horaire
Niveau I
Ouvriers d'exécution :
– position 1
– position 2

150
170

1 457,55
1 469,68

9,61
9,69
Niveau II
Ouvriers professionnels

185

1 509,12

9,95
Niveau III
Compagnons professionnels :
– position 1
– position 2

210
230

1 580,40
1 697,19

10,42
11,19
Niveau IV
Maîtres ouvriers ou chefs d'équipe :
– position 1
– position 2

250
270

1 813,97
1 935,31

11,96
12,76



En vigueur non étendu


Le présent barème des salaires minimaux entrera en application au 1er avril 2015, pour une durée de 12 mois minimum.
Les salaires réels seront librement débattus au sein des entreprises.



En vigueur non étendu


Conformément aux articles L. 2231-6 et D. 2231-2 et suivants du code du travail, le présent accord sera adressé à la direction générale du travail (DGT), dépôt des accords collectifs, à Paris 15e, et un exemplaire sera remis au secrétariat-greffe des conseils de prud'hommes de Picardie.



En vigueur non étendu


Les parties signataires demandent l'extension du présent accord au ministère du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social.