Code des transports

Chemin :




Sous-section 1 : Saisie conservatoire
Les modalités selon lesquelles les navires peuvent faire l'objet de saisies conservatoires sont régies par les dispositions générales du code des procédures civiles d'exécution, sous réserve de l'application des conventions internationales et des dispositions particulières de la présente sous-section.


Le juge territorialement compétent pour autoriser une mesure conservatoire est celui du lieu de l'exécution de la mesure.

L'article R. 511-2 du code des procédures civiles d'exécution n'est pas applicable aux saisies conservatoires de navires.
Par dérogation aux dispositions de l'article R. 522-1 du code des procédures civiles d'exécution, l'acte de saisie contient, à peine de nullité :


1° La mention de l'autorisation du juge en vertu de laquelle la saisie est pratiquée ; ce document est annexé à l'acte ;


2° Les nom, prénom et domicile du créancier pour qui est engagée l'action ;


3° La somme en principal, intérêts et frais dont le paiement est poursuivi ;


4° L'élection de domicile, le cas échéant, faite par le créancier dans le lieu où siège le juge de l'exécution compétent ;


5° Les nom, type, jauge, port d'attache et nationalité du bâtiment ;


6° La mention que le navire ne peut plus quitter le port et la reproduction de l'article L. 5114-21 ;


7° L'indication que le débiteur peut contester la saisie et ses conditions d'exécution devant le juge qui l'a ordonnée.


Il est établi un gardien, qui signe l'acte de saisie.


L'acte de saisie est notifié à la capitainerie du port.