Convention collective nationale de l'industrie textile du 1er février 1951. Etendue par arrêté du 17 décembre 1951, rectificatif du 13 janvier 1952, mise à jour le 29 mai 1979, en vigueur le 1er octobre 1979. Etendue par arrêté du 23 octobre 1979. JONC 12 janvier 1980 - Textes Attachés - CLASSIFICATION DES EMPLOYES ANNEXE I Accord du 31 janvier 1975


Afficher les non vigueur IDCC 18
  • Textes Attachés
  • CLASSIFICATION DES EMPLOYES ANNEXE I Accord du 31 janvier 1975
EXEMPLES D'EMPLOIS A CLASSER DANS LA CLASSIFICATION GENERALE B.

En vigueur étendu

1re catégorie (130)

Employé qui relève les heures de présence sur des cartes de pointage, vérifie les bons de travail, s'assure de leur conformité avec les cartes de pointage et totalise les heures ;

Employé chargé de la réception, du tri et de la répartition du courrier à l'arrivée, du ramassage, de l'affranchissement et de l'envoi du courrier au départ, de l'exécution de reproduction de documents ;

Employé chargé du classement des factures des fournisseurs par ordre chronologique et par fournisseur ;

Employé chargé de noter sur des fiches les entrées, les sorties et les nouveaux stocks de produits ;

Quand le point de renouvellement de stock d'un produit est atteint, il sort la fiche et la transmet à son supérieur hiérarchique ;

Employé chargé d'effectuer des relevés de force dynamométriques et d'en transmettre les résultats, sans interprétation ni calcul, à son chef hiérarchique ;

Employé chargé du calcul du salaire dû à partir de renseignements qui lui sont fournis (salaire et nombre d'heures).

2e catégorie

1er échelon (145) :

Employé qui effectue les pesées des productions de bobineuses, établit leurs fiches de production et calcule les salaires au rendement à partir des tarifs en vigueur ;

Employé chargé du remplissage des fiches de stocks à partir de bons d'entrée et de sortie, du déclenchement des demandes d'achats sur consignes précises de niveau et de qualité et du suivi des délais de réception des produits ;

Employé occupé à effectuer, à partir de consignes précises et détaillées, les calculs permettant d'établir le prix de revient d'un article.

2e échelon (165) :

Employé qui rassemble les carnets de production des différents ateliers de l'usine à partir desquels il calcule les salaires en utilisant les tarifs établis par le bureau des méthodes ;

Employé chargé, à partir de bons de travail, d'établir, pour chaque salarié, le décompte des heures travaillées, des heures d'absence et des heures supplémentaires, de tenir la fiche individuelle de chaque salarié, d'établir les instructions et documents nécessaires au paiement des prestations de sécurité sociale ;

Employé chargé de calculer les cotisations et prestations de la mutuelle, d'assurer les remboursements au personnel, de répondre aux demandes de renseignements à propos de la mutuelle, d'être le correspondant de la sécurité sociale ;

Employé chargé de constituer les documents de lancement à partir de fiches de traitement de teinture ou d'apprêts préétablies mais nécessitant un choix de manière à mettre en coïncidence le traitement demandé et la fiche correspondante.

3e catégorie

1er échelon (185) :

Employé chargé d'établir les feuilles de paie en tenant compte pour chaque ouvrier des sommes qui lui sont dues (production, salaires horaires ou primes en calculant les retenues à effectuer pour les assurances sociales, impôts ou autres). Il se base sur les carnets de production qui lui sont remis, mais doit être à même de relever les erreurs éventuelles ;

Employé correspondancier chargé d'assurer les liaisons avec une catégorie de clients à partir de consignes générales. Il intervient auprès des services d'ordonnancement et de magasin.

2e échelon (210) :

Employé chargé d'établir, à partir d'une méthode et d'un plan préétablis, la transformation du plan de production ;

Employé chargé de la bonne exécution des transports de personnel (tarif, horaire, contacts avec les transporteurs), des dossiers de médailles du travail, de tous problèmes relatifs aux retraites ;

Employé chargé pour les expéditions en métropole et à l'exportation d'établir les bordereaux d'expédition, de contrôler l'envoi et l'expédition, d'organiser les mises en attente et groupages ;

Employé qui rassemble les relevés de production en kilos et en points des différents ateliers, calcule les salaires horaires des ouvriers au rendement, détermine les salaires mensuels forfaitaires et établit les bulletins de paie : déduction d'absences, indemnités diverses, majorations, précomptes, remboursement de frais de panier, etc ;

Employé qui, préalablement au calcul des salaires, doit calculer lui-même le tarif à appliquer en fonction de la charge de travail des ouvriers en l'absence de catalogues préétablis ; il assure en outre les travaux de préparation pour le traitement de la paie par ordinateur ;

Employé chargé d'établir les prix de revient à partir de fiches spécifiant les dépenses de main-d'oeuvre, de matières premières et de fournitures ; il applique les pourcentages de frais généraux et de charges sociales, effectue les ventilations et évalue les amortissements déterminés par la comptabilité générale.

4e catégorie

1er échelon (240) :

Employé responsable des approvisionnements courants : il consulte les fournisseurs, il choisit les fournisseurs et décide des prix d'achat, il contrôle la tenue des stocks, il surveille les délais de livraison et la conformité de ceux-ci.

2e échelon (270) :

Employé chargé de la gestion des transports de marchandises entre les usines du groupe et avec la clientèle : il fixe les programmes de transports et fait appel, si nécessaire, à des transporteurs extérieurs, il gère le budget des transports.

Employé ayant la responsabilité, à partir des commandes et des fiches de traitement, de contrôler le travail du personnel de 1re ou de 2e catégorie qui assure les travaux de base, de tenir les tableaux de charges et d'en évaluer les conséquences sur l'activité des ateliers, de fixer les délais de livraison, d'établir les programmes de fabrication de chaque atelier.