Code de l'environnement

Chemin :




Sous-section 2 : Taille minimale des poissons et des écrevisses

Les poissons et écrevisses des espèces précisées ci-après ne peuvent être pêchés et doivent être remis à l'eau immédiatement après leur capture si leur longueur est inférieure à :

-1,80 mètre pour l'esturgeon ;

-0,70 mètre pour le huchon ;

-0,50 mètre pour le brochet dans les eaux de la 2e catégorie ;

-0,35 mètre pour le cristivomer ;

-0,40 mètre pour le sandre dans les eaux de la 2e catégorie ;

-0,30 mètre pour l'ombre commun et le corégone ;

-0,20 mètre pour la lamproie fluviatile et 0,40 mètre pour la lamproie marine ;

-0,23 mètre pour les truites autres que la truite de mer, l'omble ou saumon de fontaine et l'omble chevalier ;

-0,30 mètre pour le black-bass dans les eaux de la 2e catégorie ;

-0,20 mètre pour le mulet ;

-0,09 mètre pour les écrevisses appartenant aux espèces mentionnées à l'article R. 436-10.

La longueur des poissons est mesurée du bout du museau à l'extrémité de la queue déployée, celle des écrevisses de la pointe de la tête, pinces et antennes non comprises, à l'extrémité de la queue déployée.

Le préfet peut, par arrêté motivé, porter à 0,25 mètre ou ramener à 0,20 mètre ou à 0,18 mètre la taille minimum de l'omble ou saumon de fontaine, de l'omble chevalier et des truites autres que la truite de mer susceptibles d'être pêchés en fonction des caractéristiques de développement des poissons de ces espèces dans certains cours d'eau.

En outre, le préfet peut lever l'interdiction de pêcher la truite arc-en-ciel d'une longueur inférieure au minimum prévu par l'article R. 436-18 ou par le présent article dans les eaux de la 2e catégorie.

En cas d'épidémie ou de risque d'épidémie, le préfet peut lever temporairement, par arrêté, l'interdiction de pêcher certaines espèces de poissons dont la longueur est inférieure au minimum prévu par l'article R. 436-18 dans l'ensemble du département ou dans certains cours d'eau, canaux ou plans d'eau.